À la découverte du jedek…

Ils étaient venus de Suède
Dans le but de participer à un recensement des langues pratiquées en Malaisie

Leur objectif : s’intéresser de plus près au jahai
Une langue môn-khmer de la branche aslienne
Parlée dans l’État de Perak

Or quelle ne fut pas leur surprise
De constater qu’une partie de leurs interlocuteurs villageois
Utilisaient un autre idiome
Qui aurait jusqu’ici échappé à une reconnaissance extérieure :
Le jedek !

Ainsi le jedek rejoignait-il ses cousins de la branche aslienne
Au grand émerveillement de la communauté linguistique
Comme pour mieux nous rappeler à la fascinante diversité de notre espèce
Et au devoir de la préserver

Discovering the jedek ...

They came from Sweden
In order to participate in a census of languages in Malaysia

Their goal: take a closer look at Jahai
A Mon-Khmer language of the Aslian branch
Spoken in the state of Perak

But what was not their surprise
To note that some of their villagers
Used another idiom
Which had escaped to its recognition:
Jedek!

Thus the jedek could join its cousins of the Aslian branch
To the amazement of the linguistic community
A way to remember the fascinating diversity of our species
And the duty to preserve it

Une langue inconnue découverte dans une tribu en Malaisie

Des linguistes ont récemment découvert que 280 personnes appartenant à une tribu malaisienne vivant dans un village reculé du nord du pays parlaient une langue jusqu’ici non répertoriée, le jedek.

Les chercheurs de l’Université de Lund (Suède) ont découvert cette langue dans le cadre d’un projet visant à recenser les langues des communautés locales de Malaisie, indique l’université dans un communiqué.

La langue officiellement pratiquée dans le village en question était le jahai, mais en posant des questions, les linguistes se sont aperçus qu’un autre idiome était utilisé par certains habitants.

« Nous avons réalisé qu’une grande partie du village parlait une langue différente. Ils utilisaient des mots, des phonèmes et des structures grammaticales qui n’existaient pas en jahai. Certains de ses mots suggéraient qu’il existait un lien avec d’autres langues utilisées dans des parties éloignées de la péninsule malaisienne », explique dans le communiqué Joanne Yager, membre de l’équipe des chercheurs.

Le village avait déjà été étudié par des scientifiques, a précisé son collègue Niclas Burenhult, mais « en tant que linguistes, nous avons posé des questions différentes et avons trouvé quelque chose qui avait échappé aux anthropologues ».

Le jedek reflète un mode de vie où l’égalité entre hommes et femmes était plus grande que dans les sociétés occidentales, sans violence et qui n’encourage pas la compétition entre les enfants, a précisé l’Université de Lund.

Il n’existe pas par exemple de verbe autour du concept de propriété comme appartenir, voler, acheter ou vendre. En revanche, il y a « un vocabulaire fourni pour décrire le fait d’échanger et de partager », précise le communiqué.

Selon l’Unesco, il existerait dans le monde au moins 6.000 langues parlées, mais la moitié est menacée de disparition.

AFP, publié le mercredi 14 février 2018 à 14h11

Lien : https://oran.ge/2Etswr5

Jedek: A newly discovered Aslian variety of Malaysia

Abstract: Jedek is a previously unrecognized variety of the Northern Aslian subgroup of the Aslian branch of the Austroasiatic language family. It is spoken by about 280 individuals in the resettlement area of Sungai Rual, near Jeli in Kelantan state, Peninsular Malaysia. The community originally consisted of several bands of foragers along the middle reaches of the Pergau river. Jedek’s distinct status first became known during a linguistic survey carried out in the DOBES project Tongues of the Semang (2005–2011). This article describes the process leading up to its discovery and provides an overview of its typological characteristics.

DE GRUYTER MOUTON - Joanne Yager and Niclas Burenhult - revised October 10, 2017

Lien : http://bit.ly/2CmGncw