Cang Jie

Devin de l’Empereur Jaune en Chine, connu pour avoir selon la tradition inventé l’écriture chinoise – Pour y parvenir, il se serait appuyé sur les traces laissées par les animaux. Il possède deux paires d’yeux.


Empereur Jaune

Souverain mythique (-2697 / – 2597), fondateur de la civilisation chinoise antique, objet de références et de culte, cité dans les Mémoires de l’historien Sima Qian comme l’un des 5 Empereurs, ainsi que dans le Classique des documents comme l’un des 3 Augustes. A été divinisé, notamment par le Taoïsme.


Yu Gong déplace la montagne

Yu Gong dont le nom signifie « vieux sot » était un paysan qui pouvait être fier de sa progéniture. Sa famille était prospère, même si cela demandait bien des efforts pour l’alimenter. Efforts d’autant plus importants que deux montagnes entravaient la route qui séparait les champs de la maison. Alors qu’il était déjà bien âgé, Yu Gong prit la décision de les déplacer. Son épouse, ses enfants tentèrent de l’en dissuader, mais rien n’y fit d’autant que la piété filiale ne pouvait se permettre une remise en cause de son autorité… C’est ainsi que toute la famille s’employa à attaquer les montagnes à coups de pioche tout en enlevant les remblais loin de là. Leur projet ne manqua pas d’attirer l’attention du village et les voisins vinrent de toutes parts pour s’associer au vieil homme et aux siens. Au bout de quelque temps l’Empereur Céleste lui-même en fut averti. Ce dernier, ému par l’audace et la valeur de cette œuvre collective, choisit d’envoyer deux immortels qui achevèrent de porter les montagnes loin de là. Et voilà pourquoi Yu Gong parvint à déplacer la montagne.


享 : Pour que se partagent les bicyclettes… et plus !

proposé par W. Wei

« Depuis quelques années, la Chine commence à choisir un caractère chinois afin de résumer l’année qui s’achève. Avec l’arrivée de l’année 2018, nous avons maintenant le caractère chinois de l’année 2017 : 享.
Il y a deux aspects concernant ce caractère à voir afin de connaître la grande tendance en Chine en 2017. D’abord c’est partager (共 (gòng) 享(xiǎng)), ou l’économie du partage (共 (gòng) 享 (xiǎng) 经 (jīng) 济 ()). Ce phénomène commence par la mise en place des bicyclettes communes sans bornes. En 2017, nous constatons la présence grandissante de ces bicyclettes un peu partout, avec plusieurs marques dont les deux plus connues sont Mobike et OfO. Afin de s’en servir, il faut télécharger une APP concernée et payer une petite somme pour chaque utilisation.

Puis «享 (xiǎng)» signifie également « jouir de 享(xiǎng) 受 (shòu)». Avec les bicyclettes communes, en semaine les gens jouissent de plus de facilité de se déplacer entre la station de métro et leur maison ou leur bureau. Et pendant le weekend, des gens les prennent juste pour les loisirs, par exemple pour faire un tour en bicyclette dans un parc.

L’économie du partage concerne non seulement les bicyclettes, mais également d’autres objets de la vie quotidienne tels que les voitures, les parapluies, ou les charge pal (充 (chōng) 电 (diàn) 宝 (bǎo)). Néanmoins, en 2017, quand on parle de l’économie du partage, on parle avant tout du partage des bicyclettes (共 (gòng) 享(xiǎng) 单 (dān) 车 (chē)) et nous constatons en cette année la « renaissance » des bicyclettes, surtout dans les grandes villes ! »


INDEFINITION :