txalaparta 

Le son serait celui du galop de cheval ou des battements du cœur. «Txalaparta», c’est l’écho d’un silence, silence rendu explicite : la solitude de la vallée soudain percée par le galop du cheval («zaldi») solitaire… » Josean Artze

Suggestions :