génocide 

Meurtre d’une personne, puis d’une autre, puis d’une autre encore, jusqu’à l’extinction totale du groupe ethnique, religieux, politique, social, culturel… auquel elles sont attachées, quels que soient leur âge, leur sexe, supposant une effroyable chaîne d’exécuteurs de la décision prise par les instances en ayant commandité et justifié le crime au nom des abjections les plus représentatives de la faculté de l’être humain à anéantir son semblable – Les chiffres monstrueux qui en amoncellent les victimes, ne doivent jamais faire oublier qu’ils ne sont pas seulement le résultat d’un processus mécanique et aveugle, mais d’une multiplicité de situations interpersonnelles où des individus, eux-mêmes enfants ou parents attachés à leur propre vie et à sa sauvegarde, ont accepté d’en être les instruments, manipulés par des idéologies avilissantes tout en abdiquant leur devoir de conscience et d’humanité – Les moyens et les méthodes employés, la programmation mise en place, pour parvenir à de telles fins varient d’une situation à l’autre, mais la volonté de les masquer et souvent les nier aux yeux de l’histoire et de soi-même, semblent quant à elles presque universelles. 

Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.

Suggestions :