séga

Genre musical très répandu dans l’Océan indien, que ce soit à l’île Maurice, à l’île de La Réunion, Rodrigues, aux Seychelles, aux Mascareignes, etc. Il se danse en dandinant les hanches, mêlant cavalier et cavalière en visant une parfaite synchronicité, dont la sensualité est garantie.

 

Musique et danse originaire des esclaves africains, le séga est la forme artistique la plus répandue de l’île. Il se danse en faisant glisser les pieds sur le sol sans jamais les lever. La simplicité apparente de cette danse trouve son origine dans le fait que le sable empêchait de faire des pas sophistiqués. Quant à la musique, elle mêle ses origines africaines à des accents de salsa latino-américaine et de calypso des Caraïbes. Les différents instruments du séga sont : la Maravane, constituée de cannes à sucre alignées, est de forme rectangulaire. C’est une sorte de boîte contenant des cailloux ou des billes métalliques. Le musicien agite l’instrument au rythme désiré pour accompagner le chanteur et les autres instruments ; la Ravane, pièce maîtresse du séga est un tambour taillé dans du bois de goyage chinois. Il est recouvert d’une peau de chèvre tendue ; le Triangle, est aussi omniprésent ; le Bobre, constitué d’un morceau de bois tendu par deux cordes et relié à une calebasse. Cet instrument n’est plus guère utilisé de nos jours dans le séga. (source : ile-maurice.fr)

Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.

Suggestions :