Partager l'article :

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

enfant-soldat

« En RDC, on les voit apparaître en 1996 dans l’armée de Kabila pour combattre Mobutu et on les appelle « kadogo* ». Ils resteront et feront la fierté de l’armée régulière de Kabila désormais au pouvoir. Les guerres qui se succèdent voient les milices successives et l’armée régulière les recruter en grand nombre. Au plus fort de la guerre (1999-2000), on compte jusqu’à 30 000 enfants soldats. » « Pourquoi des enfants soldats ? Les raisons en sont nombreuses : les enfants sont impressionnables, disciplinés, sensibles à l’autorité , ils désertent et réclament moins , ils assurent les tâches auxiliaires : porteurs, messagers, cuisiniers… , ils sont de bons espions et des éclaireurs car moins repérables , ils ont une autre notion de la peur – Pour eux la mort ne veut rien dire, ils n’en ont pas conscience , ils peuvent éliminer de sang froid pour se faire respecter et assurer leur supériorité , ils ne négocient pas, savent faire respecter l’ordre et sont expéditifs ».

Les mots de Libère T.

Les mots de Libère T.

Libère est né au Congo. Et c’est naturellement qu’il nous invite ici à rencontrer ses frères et sœurs de cœur, ses parents, la forêt, la cité, les croyances. Maîtrisant le swahili et le lingala, ainsi que le tshilouba et le kikongo, aux côtés du français, il nous convie à ouvrir notre regard sur une vision plurielle du monde. Membre de la Croix-Rouge internationale durant des années, il s’est plus particulièrement préoccupé de la question des enfants, qu’ils soient enfants de la rue, enfants-soldats, ou enfants dits «sorciers » ! Autant de situations que ses mots nous révèlent… avec engagement et tendresse.

Suggestions :