Partager l'article :

entropie

« Léon Brillouin a montré les liens entre l’entropie au sens thermodynamique et au sens de l’information. La seconde consiste à dire qu’un message qui contient des mots peu probables est un message qui est porteur de sens. L’exemple typique c’est quand on ouvre son journal à la télé et qu’on a la même annonce, cela n’apporte aucune information ni de sens. Si on dit en revanche : « La France a peur… » On est forcément attiré… Il y a donc tout un travail qui m’intéresse beaucoup : quel est le lien entre la quantité de désordre de la soupe ou de la création de formes, et la quantité de désordre au sens d’un système qui ne porte que très peu d’information parce que tout est équiprobable. »

Les mots de Serge S.

Les mots de Serge S.

Serge S. évolue à la croisée de la science et de la vie, de la passion et de la recherche. Aujourd’hui reconnu comme un des grands observateurs d’Internet, il nous entraîne avec humour et émotion dans ses coups de cœur. Ses mots puisent dans le vaste registre des espaces, des sciences et du temps en quête non pas de solutions, mais du bon questionnement.

Suggestions :