féminisme

« Il paraît que c’est devenu un gros mot aujourd’hui. Il paraît qu’on n’en a plus besoin aujourd’hui parce que désormais, hommes et femmes seraient définitivement égaux. Je suis féministe. Je l’affirme et je le revendique. Et quand j’entends dire ce genre de choses, cela me révolte. Certes, de nombreuses luttes et combats ont été gagnés. Du moins en Occident. Parce qu’il suffit de retirer ses œillères pour se rendre compte qu’ailleurs, excision, mariage précoce et/ou forcé, interdiction d’école, réclusion dans la sphère du foyer, soumission au père/frère/mari, lapidation, violences et viol etc. sont encore le lot d’innombrables filles et femmes. Et en regardant les choses en face, on s’aperçoit que l’Occident n’est pas épargné, et que même sans aller jusqu’à ces extrémités, les femmes n’ont toujours pas le même salaire ni les mêmes opportunités financières que leurs homologues masculins. Etre féministe, pour moi, ce n’est pas faire partie d’un mouvement, mais tout simplement vouloir les mêmes droits et devoirs pour tout le monde, partout dans le monde. Et rester en veille et vigilant(e) car un droit obtenu n’est jamais définitivement acquis. »

Les mots de Patricia G.

Les mots de Patricia G.

Pour certaines personnes touchées par la grâce, les mots sont la vie, non seulement parce qu’ils la disent, mais parce qu’ils l’incarnent dans tous ses états. Patricia appartient à ces voyageurs du verbe, qu’elle fait virevolter au gré de ses multiples appartenances et passions, de sa philosophie de l’existence. Patricia la poétesse, Patricia l’enchanteresse nous invite ici à l’accompagner sur plusieurs continents à la rencontre de son unité d’être…

site Internet : www.patriciagrange.fr
blog : www.papillonsdemots.fr
crédit photo : Anthony Rojo

Suggestions :