• amitié

    « L’amitié qui dure est précieuse car elle est rare. Très rare. Avec un égoïsme ou une fierté mal placée, tout peut s’envoler. Évidemment, on ne quitte pas un vieil ami d’un coup. Mais lorsqu’on a des problèmes qui persistent, il n’y a pas de raison de rester à côté de lui. Même si l’on se quitte, ce n’est pas grave, parce que l’on a jusqu’alors réussi à partager des moments, ne serait-ce que pour une courte durée. C’est déjà merveilleux. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • amour

    « Danse autour de l’amour, même seul ! »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • art

    « Qu’est-ce qu’on attend de l’art ? Dans mon cas, j’apprécie les œuvres issues de recherches approfondies personnelles qui échappent à une compréhension facile et s’imposent comme une proposition énigmatique, tout en dégageant une sensibilité monstrueuse de l’artiste qui agite la conscience et l’inconscience du public. Un travail juste bien fait ne m’intéresse guère. Il m’ennuie. J’attends une interrogation complexe qui me fait réagir. On sent parfois la faculté de penser suspendue à cause de sa complexité éblouissante, mais ça fait partie du plaisir qu’on peut avoir dans l’appréciation de l’art. En effet, c’est une grande extase que les bonheurs de la vie quotidienne ne peuvent pas remplacer (et vice versa). »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • différence

    « En tant qu’artiste, je cultive mes « différences ». Elles attirent, intriguent les autres, ce qui me plaît. Elles me servent à trouver ma place, voire à survivre en ce monde. Néanmoins, elles me pèsent parfois lourdement parce que, comme toutes les sortes de différences, elles peuvent être une cause de rejet. C’est paradoxal. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • écriture

    « L’écriture est un outil langagier qui nous permet d’opérer nos pensées et nos sentiments de manière analytique. Nous sommes souvent dépendants, voire prisonniers de ses utilités et de ses charmes. Ça vaut le coup de s’en passer ou d’errer à côté de temps en temps. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • famille

    « J’ai grandi entouré de la tendresse de ma famille. C’est la plus grande richesse de ma vie. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • folie

    « On a tous la possibilité de se voir acculé à des troubles mentaux. On a tous des spores de démence en soi, qui s’activent par moments. L’activation de la folie, réversible ou non, apporte de la couleur, douce ou intense, à la vie. Plus elle est intense, plus elle est dérangeante. Avec elle, on explore un nouveau tableau de vie… Non, ce n’est pas si beau que ça. La folie est rude. Néanmoins, il n’est pas moins vrai qu’elle permet de voir différemment les choses, d’entrevoir l’inconnu, et si l’on a de la chance, de le saisir. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • fructification

    « Mon prénom, Minoru, désigne en japonais : « fructification ». Que nos échanges de mots soient fructueux ! »


  • genre

    « Enfant, je n’étais pas à l’unisson avec mon corps : le genre qui m’était attribué, ses caractéristiques corporelles, et les conventions sociales et culturelles qu’il imposait ne me convenaient pas. Depuis, j’ai sans cesse eu besoin de travailler dessus : accepter mon corps. Il m’a fallu beaucoup de temps pour apprendre à m’aimer et à apprécier ma vie. Et je continue encore. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • harmonie

    « Êtes-vous en harmonie parfaite avec vous-même ou avec votre vie ? Moi non. On dit souvent : « Il faut vous accepter vous-même tel que vous êtes ». Mais est-ce si facile ? Nous avons d’innombrables raisons de souffrir de la difficulté d’être : raisons politiques, sociales, raciales, physiques, et sentimentales, entre autres. Chacun est aux prises avec les siennes et aspire à la sérénité. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • inspiration

    « Quand on entreprend un projet, il faut qu’on commence par s’écouter soi-même. C’est essentiel de savoir ce qu’on a instinctivement en tête avant de se référer à quoi que ce soit. Il s’agit de l’inspiration initiale, qui reflète ce qu’on rêve d’obtenir. C’est une conception libre et personnelle. À partir de là, passons au premier essai. Ne vous laissez pas aller à la facilité de suivre les sentiers battus depuis le début. Votre première approche pourrait être peu conventionnelle. Tant mieux. Certains experts pourraient la trouver farfelue, bizarre, ou sans fondement. Ce n’est pas grave. Ce serait fort dommage de mettre au rancart la plus belle occasion pour approfondir les problématiques que seule votre sensibilité peut vous permettre de percevoir. On n’est pas là pour perpétuer les idées reçues. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • jalousie

    « Dès que je côtoie l’Amour, c’est l’Art qui me rattrape par derrière. Il est jaloux. Il veut que je lui sois fidèle. Suis-je heureux ainsi ? Je n’en suis pas sûr. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • langue

    « La langue est un outil commode pour générer le sens. Mais c’est étouffant si l’on ne travaille que la sémantique. C’est une tâche essentiellement cérébrale. Sortez donc du cerveau. Recourez au peps physique. Faites traverser votre corps, vos organes à vos mots. Chantez, théâtralisez. Avec le dynamisme vocal, avec le geste, vous pouvez remuer le sens. Si vous écrivez, ébranlez-le avec un graphisme fantasque. Faites tout ça. Sinon, vous risquerez de vous laisser écraser par le poids du sens. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • moule

    « À mes yeux, la verbalisation est une sorte de moulage : mettre des fragments primitifs, pré-verbaux d’émotions ou d’idées, qui s’agitent confusément dans l’esprit, dans le moule de la langue, système de communication socialement établi et partagé. Mais comme vous l’avez probablement déjà constaté, ce moule n’est pas parfait. Vos fragments en débordent souvent, n’est-ce pas ? Alors, où vont-ils ? »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • musée

    « Quand je vivais à Paris, je fréquentais les musées, particulièrement le Louvre. Ce dernier était pour moi un lieu de refuge. Il m’était toujours doux et aimable. Généralement, je prenais soin de ma tenue pour m’y rendre, comme si c’était une grande fête. Je me plaisais à y aller seul. Je savais que l’art m’y tiendrait compagnie de toute façon. Je lui parlais et il me parlait. Une fête secrète, libératrice, et enivrante. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • nature

    « Éruptions volcaniques, séismes, tsunamis, tempêtes, inondations… la nature révèle parfois l’ampleur de son énergie vitale de manière violente. Devant la brutalité et l’abondance de cette force, nous nous sentons impuissants, futiles. Mais n’oublions pas que nous faisons nous aussi partie de la nature. Cette force exubérante et explosive doit être présente en nous. Elle court, bouillonne dans notre corps sans repos. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

    WIVIWIC :

    26-human being
  • parole

    « Certains parlent pour impressionner et d’autres pour dialoguer. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • solitude

    « Je m’isole pour créer. Je laisse même des personnes très chères de côté. Ce mode de vie solitaire n’est pas très facile à gérer. Mais très souvent, je suis si absorbé dans mes pensées que je m’aperçois même pas de ma solitude. En effet, le fait que je suis le « seul » responsable de ma création m’effraie beaucoup plus. C’est une vraie solitude pour moi. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • terminologie

    « Quand on désire exprimer pleinement ses idées, on arrive naturellement à élaborer sa propre terminologie. On peut bien sûr s’inspirer de celle de quelqu’un d’autre, et même l’emprunter, mais on risque de se trouver envahi par ses idées. Les termes qu’on emploie et les idées qu’on conçoit à travers eux sont souvent indissociables. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • voix

    « Ma voix m’a toujours été étrangère. Je ne me suis jamais réconcilié avec elle. De plus, je n’ai jamais été habile à formuler spontanément ce que j’avais envie de dire en langue, notamment à l’oral. Par conséquent, je n’ai jamais aimé « m’exprimer oralement ». J’ai même rêvé de vivre dans un monde où on peut communiquer sans voix mais par télépathie. Dans mon très jeune âge, je me suis instruit dans la calligraphie, la danse classique, et le violon, qui me permettaient tous de m’extérioriser autrement que par l’« expression orale ». Ces expériences m’ont aidé à me sensibiliser à l’élan instinctif jaillissant en moi, aussi dynamique que la voix (il est lié au souffle comme elle), mais muet. Peut-être est-il plus agile, plus profond qu’elle. Depuis la découverte de cet élan muet, je suis conscient de sa présence et de son importance dans mes expressions artistiques, y compris les dessins que je fais aujourd’hui, même s’il n’en a pas vraiment été le sujet central. Contrairement à la langue, il n’est pas finement articulé, du coup, il n’est pas utile pour élaborer les idées. Néanmoins, sa spontanéité naturelle sert à donner un coup décisif aux œuvres. Dans mon cas, j’ai du mal à révéler cet élan muet à travers ma voix. Ça arrive, mais c’est rare. Je vois un décalage entre eux. Celui-là est plus proche de moi-même que celle-ci. Il travaille mieux quand je reste muet. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :