Les voies du partage…

Il était une fois le partage…
À la base de toute humanité.

Le partage comme sens de la vie. Le partage comme vision du monde.

Partage des richesses, matérielles, immatérielles.
Partage du savoir, des cultures, de sa présence à l’autre.
Partage du temps, du regard,
De nos impressions en respect de leur dialogue,
en écoute de leur complémentarité.

Partage de la beauté du monde,
Mais aussi de sa dureté pour mieux l’apaiser.

Partage de nos rires, mais aussi de nos peines.

Partage pour mieux vivre, ensemble,
Dans la solidarité de nos actes, gestes, intentions, pensées.

Les cultures du monde ont appréhendé le partage de bien des manières,
Potlatch nord-amérindien,
Téranga sénégalaise,
Fihavanana malgache…

Le même sens y demeure, s’y inscrit, y rayonne :
Idées de l’hospitalité, du lien, du tiss’âge.

Le partage est porteur des valeurs les plus nobles,
Par-delà les appropriations exclusives
Et les accès morbides de cupidité.

Puisant dans la générosité de l’instant,
Ou de l’existence,
Puisse le partage paraître plus naturel
À celles et ceux qui douteraient encore de sa radieuse nécessité.


享 : Pour que se partagent les bicyclettes… et plus !

proposé par W. Wei

« Depuis quelques années, la Chine commence à choisir un caractère chinois afin de résumer l’année qui s’achève. Avec l’arrivée de l’année 2018, nous avons maintenant le caractère chinois de l’année 2017 : 享.
Il y a deux aspects concernant ce caractère à voir afin de connaître la grande tendance en Chine en 2017. D’abord c’est partager (共 (gòng) 享(xiǎng)), ou l’économie du partage (共 (gòng) 享 (xiǎng) 经 (jīng) 济 ()). Ce phénomène commence par la mise en place des bicyclettes communes sans bornes. En 2017, nous constatons la présence grandissante de ces bicyclettes un peu partout, avec plusieurs marques dont les deux plus connues sont Mobike et OfO. Afin de s’en servir, il faut télécharger une APP concernée et payer une petite somme pour chaque utilisation.

Puis «享 (xiǎng)» signifie également « jouir de 享(xiǎng) 受 (shòu)». Avec les bicyclettes communes, en semaine les gens jouissent de plus de facilité de se déplacer entre la station de métro et leur maison ou leur bureau. Et pendant le weekend, des gens les prennent juste pour les loisirs, par exemple pour faire un tour en bicyclette dans un parc.

L’économie du partage concerne non seulement les bicyclettes, mais également d’autres objets de la vie quotidienne tels que les voitures, les parapluies, ou les charge pal (充 (chōng) 电 (diàn) 宝 (bǎo)). Néanmoins, en 2017, quand on parle de l’économie du partage, on parle avant tout du partage des bicyclettes (共 (gòng) 享(xiǎng) 单 (dān) 车 (chē)) et nous constatons en cette année la « renaissance » des bicyclettes, surtout dans les grandes villes ! »