Indéfinition :

  • bouddhisme 

    Philosophie et spiritualité attachée à l’enseignement de Siddharta Gautama, prince du Nord-Est de l’Inde – S’appuie sur les Quatre Nobles Vérités. 

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Patrimoine Mondial :

  • ensemble de borobudur

    « Ce célèbre temple bouddhique datant des VIIIe et IXe siècles est situé dans le centre de Java. Il est construit sur trois niveaux : une base pyramidale comprenant cinq terrasses carrées concentriques, surmontée d’un tronc de cône (trois plate-formes circulaires) et couronnée d’un stupa monumental. Les murs et les balustrades sont ornés de bas-reliefs couvrant une surface totale de 2 500 m2. Bordant les plate-formes circulaires, 72 stupas ajourés abritent autant de statues du Bouddha. Le temple a été restauré avec le concours de l’UNESCO dans les années 1970. » (source : whc.unesco.org)


    (photographie de Diane Louise L.)

    Nous sommes dans le jardin de Java,
    Haute plaine de Kedu
    Au détour des VIIIe et IXe siècles
    Tandis qu’un des édifices les plus majestueux qui soient au monde
    S’y érige à la gloire de Bouddha

    Telle est la majesté de Borobudur
    Association sans pareille d’un temple-montagne et d’un mandala
    Auxquels 72 stupas contribuent à leurs côtés

    Ses descriptions techniques fascinent :
    60000 m3 de pierre mobilisés
    5 km de bas-reliefs
    118 m de côté !

    Peu à peu délaissé après le XIe siècle
    Jusqu’à tomber dans l’oubli
    Couvert de cendres volcaniques et gagné par la jungle
    Il fait l’objet d’une redécouverte au début du XIXe
    Par l’administration coloniale
    Du temps du gouverneur Thomas Stamford Raffles


  • paysage culturel et vestiges archéologiques de la vallée de bamiyan

    « Le paysage culturel et les vestiges archéologiques de la vallée de Bamiyan illustrent les développements artistiques et religieux qui, du Ier au XIIIe siècle, ont caractérisé l’ancienne Bactriane, intégrant diverses influences culturelles pour former l’école d’art bouddhique du Gandhara. Le site contient plusieurs ensembles monastiques et sanctuaires bouddhistes, ainsi que des édifices fortifiés de la période islamique. Il témoigne également de la tragique destruction des deux bouddhas debout par les taliban, qui ébranla le monde en mars 2001. » (source : whc.unesco.org)


  • Veillée :

  • Pour une eau qui n’existe pas…

    Les Sakyas et les Koliyas vivaient en pleine harmonie, lorsqu’ils décidèrent soudain de se déclarer la guerre, en raison d’un grave affront. De part et d’autre de la frontière, on se promettait le pire. Aussi le jour de la bataille arriva-t-il rapidement. Mais au jour dit, alors qu’elles se faisaient face, le Bouddha s’assit entre les deux armées prêtes à en découdre. Les deux rois furent contraints à descendre de leur monture et à se présenter à lui , c’est alors qu’ il leur demanda : « Pourquoi vous faîtes-vous la guerre ? » Le roi des Koliyas assura aussitôt que les Sakyas, ses amis d’hier, étaient en vérité des gens abjects et sournois, d’ailleurs son Premier ministre le prouverait aisément. On appela le ministre en question qui, gêné, fit à son tour venir son secrétaire particulier. Celui-ci, beaucoup plus assuré, rappela que les Sakyas avaient traité les Koliyas de tous les noms, de poltrons, et de voleurs. D’ailleurs les Koliyas sauraient se battre, n’étaient-ils pas eux-aussi un peuple de guerriers ! « Mais, reprit le Bouddha doucement, quelles sont exactement ces provocations ? » Le secrétaire fit appeler son adjoint, qui était doté d’une grande mémoire. Hélas, celle-ci le trahit, et il eut grand peine à se souvenir d’une vague histoire d’eau. Seul le chef d’un village, enfin convoqué, sut apporter un éclaircissement. Il raconta que depuis trois ans sévissait le manque de pluie. Or un bruit courut que les Sakyas allaient construire un barrage. Alors que ses propres troupeaux mouraient, était-il normal que ces derniers gardent l’eau pour eux ? Il alla s’en plaindre au chef du district, qui en parla à son chef, qui en parla à son chef, etc. Et tout le monde fut convaincu de la nécessité de faire la guerre. « Et c’est donc pour une eau qui n’existe pas, fit observer le Bouddha, que vous allez aujourd’hui vous battre? » On dit que les armées s’en retournèrent chez elles sans livrer bataille…


  • Twitopique :

  • #esala perahera

    Sri Lanka : #Esala Perahera de Kandy / Relique : #dent sacrée de Bouddha / Portée par un éléphant majestueux / Temps glorieux.