Citation :

  • nager

    Les peuples de l’antiquité faisaient grand cas de la natation. Caton enseignait lui-même à son fils à traverser les rivières les plus rapides, les torrents les plus impétueux. L’enpereur Auguste enseignait aussi à nager à son neveu. C’est à la tête de ses légions que Jules César traversait les fleuves à la nage. Charlemagne était un des meilleurs nageurs de son temps. Louis XI nageait souvent dans la Seine avec ses courtisans. (…) Chez les Francs, faisait une partie essentielle de l’éducation physique, et c’était par l’épithète de « nageurs » que Sidonius Appolinaris les distinguait des autres Barbares. Plutarque. Suétone. » (s. : P.-H. Clias. 1853. Traité élémentaire de gymnastique rationnelle, hygiénique et orthopédique. Ed. J. Cherbuliez – Genève)