• Indéfinition principale :

    cynisme 

    Sa visée salutaire reste de nous alerter sur les contradictions de la morale et des opinions reçues, à condition de s’extraire de l’exercice gratuit de l’irrespect, a fortiori lucratif, affectant le mépris de toute valeur, à l’exception bien entendu de la sienne.

  • Effets :

  • Effet Cynisme

    On connaissait les Cyniques dans la version grecque. Ils apportèrent avec Diogène de Sinope  une contribution d’importance à la philosophie antique. S’y comporter comme des « chiens » (gr. kuôn) relevait d’un engagement* et d’une position à l’égard de la société sans appel. Peut-être quelque part se serait-elle retrouvée dans cette boutade d’Oscar Wilde : « Le cynisme consiste à voir les choses telles qu’elles sont et non telles qu’elles devraient être ». Toutefois une autre forme de cynisme, contemporaine quant à elle, a fait des émules. Prétendrait-elle un instant en être l’héritière ? Le confort qui l’environne souvent, la caisse de résonnance que lui offrent les outils de communication, ont-ils quelque rapport avec son auguste homonyme ? L’effet cynique souhaiterait-il nous le laisser entendre ?


  • Effet Humilité ou Modération

    Dans le cirque de l’arrogance et de la vanité, dans le jeu du cynisme* contemporain, quelle place pour une position humble ? L’effet humilité y répond à sa manière en prenant le parti d’une moindre prétention, en se souvenant de la fragilité* des choses. « Le révolutionnaire qui réussira au 21e siècle, ce n’est pas un extrémiste Dans un monde modéré, mais un modéré dans un monde devenu extrême. » – Jean-François Kahn


  • Citation :

  • cynisme 

    « Le cynisme consiste à voir les choses telles qu’elles sont et non telles qu’elles devraient être ». Oscar Wilde


  • cynisme 

    « Les organisations, et notamment les entreprises, communiquent désormais sur leurs engagements sociétaux. Pour ce faire, elles tentent de diminuer leurs externalités négatives et de renforcer leurs externalités positives et ce, tant sur le plan de leur environnement humain (interne et externe) que sur celui de leur environnement naturel. Objectif : démontrer à leurs parties prenantes qu’elles prennent leurs responsabilités. Mais leurs messages oscillent dangereusement entre civisme et cynisme, entre greenwashing et communication sociétale : comment faire la part des choses ? » iae.univ-lyon3.fr


  • Twitopique :

  • #cynisme

    #Cynisme : la philosophie des chiens – gr. kunos / Fondé par Antisthène (-444/-365) / Diogène de Sinope, Cratès de Thèbes…