• Indéfinition principale :

    dialogue

    Instance de parole et d’échange par laquelle deux protagonistes ou plus participent à une mise en commun fondée sur le partage des idées, savoirs, opinions, prenant en considération et parfois dépassant d’éventuels désaccords – Le dialogue prend tout son envol et sa raison d’être dans la volonté mutuelle, dynamique et apaisée d’y puiser sens et énergie – Il devient encore plus essentiel lorsqu’il ne bénéficie pas d’emblée d’une adhésion de la part d’une ou plusieurs des parties en présence, appelant à trouver les moyens et les raisons d’en saisir l’opportunité.

  • Effets :

  • Effet Carte du monde

    Il y a dans la consultation d’une carte un instant de magie. Un instant de rencontre à un mode de représentation et par là de rapport au monde. Aucune culture ou civilisation ne saurait être tenue à l’écart de cet incroyable cadeau fait à l’intelligence, à son désir de captation, de mise en formes. Sans doute serions-nous alors particulièrement bienvenus d’œuvrer de manière plus participative et collégiale à un dialogue de ces représentations. Non seulement, nous y verrions le monde de bien des manières différentes, mais nous puiserions dans cette mobilité une garantie d’adaptation qui manque parfois à nos trajectoires. L’effet carte du monde a encore beaucoup à déployer au service de la pensée…


  • Les Mots De :

  • parole

    « Certains parlent pour impressionner et d’autres pour dialoguer. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • Calendrier :

  • culture

    21 / mai

    Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement (A/RES/57/249)


  • Patrimoine Mondial :

  • Al-Zajal, poésie déclamée ou chantée

    « Al-Zajal est une forme de poésie populaire libanaise déclamée ou chantée lors de célébrations sociales et familiales mais aussi au quotidien. Les interprètes, hommes ou femmes, s’expriment individuellement ou collectivement sur différents thèmes dont la vie, l’amour, la nostalgie, la mort, la politique ou les événements de la vie quotidienne. Lors des joutes poétiques, les troupes de poètes et de musiciens s’installent autour d’une table garnie de plats de mezzé et d’arak et récitent les couplets face à un public diversifié, au rythme du tambourin et de la derbouka. Les poètes récitent les couplets, souvent en se défiant ; ces couplets sont ensuite repris par les choristes et le public. Ces échanges verbaux évoquent la beauté du Liban, l’importance de la tolérance et du dialogue entre les communautés et les religions, et le droit à la différence. La transmission du zajal se fait en grande partie de façon informelle. Il se transmet ou se renouvelle dans le cadre familial ou de façon spontanée par l’observation, l’imitation et la participation. Les troupes et les organisations non gouvernementales sont également très impliquées dans sa pratique et sa recréation. La pluralité religieuse et communautaire du zajal assure sa continuité, et les joutes poétiques servent de soupape de sécurité et jouent un rôle important dans la résolution des conflits et le renforcement de la cohésion sociale. » (source UNESCO : ich.unesco.org)