• Indéfinition principale :

    enfant 

    Individu considéré dans sa relation à ses parents et plus particulièrement dans la première période de la vie – Devrait alors pouvoir compter sur celles et ceux qui l’accueillent, leur affection, leur présence, afin de l’aider à s’élancer dans la vie – Ne bénéficie pas toujours de pareilles conditions, quand il est soudain livré à lui-même, à l’exploitation d’autrui, et aux impératifs de la survie □ Placé dans les conditions favorables de protection et d’affection, peut gagner à se rappeler que des êtres l’ont conçu et aimé, dans la longue chaîne de la vie, de sa continuité biologique et émotionnelle, et de l’entraide mutuelle.

  • Articles :

  • Deux Corées, une écriture, la paix…

    Deux enfants.
    Deux enfants ayant grandi de part et d’autre du 38e parallèle.

    Deux enfants dont le cadre politique,
    économique, éducatif,
    Diffère en bien des points.

    Pourtant, alors qu’une feuille blanche est posée devant eux,
    Et qu’ils ont plaisir à y tracer un mot,
    C’est la même écriture qu’ils mobilisent
    L’un et l’autre.

    Ils viennent d’écrire le mot « paix » :
    Pyeonghwa 평화 en coréen.

    En vérité, aussi différents soient leurs univers,
    Ils ont tous deux hérité d’un même patrimoine scriptural,
    Celui d’une écriture mise au point au 15e siècle
    Succédant à l’usage du chinois.
    Et même si son nom diffère de part et d’autre,
    Au sud hangeul (ou hangul) 한글
    Au nord joseongeul (ou chosŏn’gŭl) 조선글,
    Ce sont bien les mêmes signes qui s’y animent.

    Voici soudain que leur rencontre,
    S’élance dans toutes les directions.
    Voici qu’elle invite les enfants du monde
    À s’associer à leur geste,
    À écrire le mot « paix » en coréen.

    Chacun, chacune devenant ainsi ambassadeur des cultures coréennes
    Qui ne sauraient se réduire
    Et encore moins se conclure
    Dans la déflagration la plus insensée qui puisse être.

    Moment de rappeler qu’on fête cette écriture dans le sud en ce 9 octobre !
    Moment de rappeler qu’on la fête dans le nord le 15 janvier !
    Rendez-vous pris.
    Deux dates donc pour découvrir
    Comment un ancien roi nommé Sejong
    Envoya aux générations futures
    Un message de la plus haute importance qui soit,
    Pointant l’effort que requièrent les plus grands défis sur terre,
    À commencer par celui de la concorde et de la Paix…

    평화,
    和平,
    ειρήνη,
    שלום,
    მშვიდობა,
    سلام,
    խաղաղություն,
    शांति,
    สันติภาพ,
    hòa bình,
    ᏙᎯᏱ,
    ᓴᐃᒻᒪᓯᒪᓂᖅ…


  • Indéfinition :

  • baby-sitter

    Personne chargée de garder les enfants en bas âge en l’absence des parents, supposant une compétence plus ou moins prononcée, un transfert momentané de responsabilité, ainsi que l’établissement d’une relation de confiance qui peut se prolonger dans le temps, ou au contraire être remise en question. 

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • comptine

    Chanson pour les enfants.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • jumeau/lle 

    Se dit de deux ou plusieurs enfants nés ensemble d’une même mère – Ce type de naissance donne lieu chez les parents et l’entourage à de nombreux sentiments, jugements, voire superstitions ou croyances liés à sa relative rareté – Occasionne un rapport souvent particulier, généralement intense entre les jumeaux/elles qui se déploie dès l’enfance et peut se poursuivre toute l’existence.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Loi de Jante

    Ensemble de principes de conduite que l’écrivain dano-norvégien Aksel Sandemose a formulé en 1933 dans son roman Un fugitif recoupe ses traces et qui, selon lui, serait assez caractéristique du comportement de ses compatriotes, tout en étendant l’idée à l’ensemble de la Scandinavie. Elle met en avant la primauté du collectif sur l’individuel, la coopération sur la compétition. Peut susciter l’adhésion ou le rejet, selon l’idée que l’on se fait de la société et de nos possibles manières d’être.

     

    Enoncé de la loi :

    1. Du skal ikke tro du er noget ! – Tu ne dois pas croire que tu es quelqu’un de spécial !
    2. Du skal ikke tro du er lige meget som os ! – Tu ne dois pas croire que tu vaux autant que nous !
    3. Du skal ikke tro du er kloger en os ! – Tu ne dois pas croire que tu es plus malin/sage que nous !
    4. Du skal ikke innbille dig at du er bedre en os ! – Tu ne dois pas t’imaginer que tu es meilleur que nous !
    5. Du skal ikke tro du ved mere en os ! – Tu ne dois pas croire que tu sais mieux que nous !
    6. Du skal ikke tro du er mere en os ! – Tu ne dois pas croire que tu es plus que nous !
    7. Du skal ikke tro at du duger til noget ! – Tu ne dois pas croire que tu es capable de quoi que ce soit !
    8. Du skal ikke grine af os ! – Tu ne dois pas rire de nous !
    9. Du skal ikke tro at nogen kan lige dig ! – Tu ne dois pas croire que quelqu’un s’intéresse/s’inquiète à ton sujet !
    10. Du skal ikke tro du kan lære os noget ! – Tu ne dois pas croire que tu peux nous apprendre quelque chose !

     

    … The concept of Janteloven is intertwined in the fabric of Danish Culture/Society. From early years children are taught to honour collaboration over competition. The education system teaches to the middle of the class and encourages group work and cooperative learning. The social systems of the state stress the right to be taken care as a group regardless of social status. No one is better than the next guy. » cité par Charon Jernice Austin – Tapping into my soul (from Denmark for Foreign Students – Ed. Copenhague Business School Press – 1999)

     

    («… Le concept de Janteloven est imbriqué dans le tissu de la culture ou de la société danoise. Dès les premières années, les enfants apprennent à préférer la collaboration à la compétition. Le système éducatif enseigne au milieu de la classe et encourage le travail en groupe et l’apprentissage coopératif. Les systèmes sociaux de l’état soulignent le droit d’être pris en charge en tant que groupe indépendamment du statut social. Personne n’est meilleur qu’un autre. » Cité par Charon Jernice Austin – Tapping into my soul (à partir de Le Danemark pour les étudiants étrangers – Ed. Copenhague Business School Press – 1999)…»)

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • parent

    Personne qui par le fait d’avoir mis au monde ou pris sous sa responsabilité un ou plusieurs enfants, doit concilier tout ce à quoi cela engage, affection, écoute, éducation, autorité, bien-être, etc., et ce qui pourrait lui faire obstacle ou l’en éloigner. 

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Les Mots De :

  • genre

    « Enfant, je n’étais pas à l’unisson avec mon corps : le genre qui m’était attribué, ses caractéristiques corporelles, et les conventions sociales et culturelles qu’il imposait ne me convenaient pas. Depuis, j’ai sans cesse eu besoin de travailler dessus : accepter mon corps. Il m’a fallu beaucoup de temps pour apprendre à m’aimer et à apprécier ma vie. Et je continue encore. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • grandir

    «  J’ai connu aussi quelque chose qui a beaucoup influencé ma vie de petit garçon. Il y avait en face de moi à table, une petite fille qui avait mon âge et qui était une copine de jeu extraordinaire, c’était ma cousine. On s’amusait beaucoup tous les deux. Et un jour, je devais avoir 10 – 11 ans, elle n’était plus à la table du petit déjeuner. J’ai dit à mon grand-père : « Paquita n’est pas là ? », mon grand-père m’a répondu : « Mange ! ». C’était bizarre parce que mon grand-père n’agissait jamais comme ça, il répondait toujours aux questions qu’on lui posait, mais je ne lui avais jamais tenu tête et je n’allais pas commencer ce jour là. À midi elle n’était toujours pas revenue, et quand j’ai levé la tête, j’ai vu qu’elle était à la cuisine. Elle était passée dans le clan des femmes. Comment voulez-vous qu’un petit garçon de 11 ans comprenne cela ? Et qui va le lui expliquer ? Quand j’ai retrouvé Paquita, je lui ai demandé :« Pourquoi ? ». Elle m’a lâché : « Tu peux pas comprendre » et j’ai dit : « Je peux pas comprendre parce que tu m’expliques pas, si tu m’expliques » … « Je peux pas t’expliquer, t’es qu’un gosse ! ». Et elle m’a chassé, elle était passée de l’autre côté bien sûr. J’ai grandi comme ça et c’est beaucoup plus tard que j’ai compris. Aujourd’hui, la télévision explique cela aux enfants. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • nom

    « On donne à l’enfant  un nom qui évoque un fait, une histoire, une référence, une redevance (à Dieu, à un membre de la famille, du clan, un voisin…), une mission, ce qui (a) marque(é). Le nom complet est généralement composé du nom lui-même, du surnom (ou post nom), et du prénom, et implique souvent la famille du père et de la mère. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • Citation :

  • automne 

    « Cet automne Je n’ai pas d’enfant sur les genoux Pour contempler la lune ». Uejima Onitsura (1660-1738).


    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

  • enfant 

    Article 1 Au sens de la présente convention, un enfant s’entend de tout être humain âgé de moins de dix-huit ans, sauf si la majorité est atteinte plus tôt, en vertu de la législation qui lui est applicable… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 6 1. Les États parties reconnaissent que tout enfant a un droit inhérent à la vie… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 7 1. L’enfant est enregistré aussitôt sa naissance et a dès celle-ci le droit à un nom, le droit d’acquérir une nationalité et, dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et être élevé par eux… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 27 1. Les États parties reconnaissent le droit de tout enfant à un niveau de vie suffisant pour permettre son développement physique, mental. spirituel, moral et social… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 12 1. Les États parties garantissent à l’enfant qui est capable de discernement le droit d’exprimer librement son opinion sur toute question l’intéressant, les opinions de l’enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 13 1. L’enfant a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen du choix de l’enfant… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 17 Les États parties reconnaissent l’importance de la fonction remplie par les médias et veillent à ce que l’enfant ait accès à une information et à des matériels provenant de sources nationales et internationales diverses, notamment ceux qui visent à promouvoir son bien-être social, spirituel et moral ainsi que sa santé physique et mentale… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 11 1. Les États parties prennent des mesures pour lutter contre les déplacements et les non-retours illicites d’enfants à l’étranger… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 23 1. Les États parties reconnaissent que les enfants mentalement ou physiquement handicapés doivent mener une vie pleine et décente, dans des conditions qui garantissent leur dignité, favorisent leur autonomie et facilitent leur participation active à la vie de la collectivité… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 24 1. Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant de jouir du meilleur état de santé possible et de bénéficier de services médicaux et de rééducation. Ils s’efforcent de garantir qu’aucun enfant ne soit privé du droit d’avoir accès à ces services… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 34 Les États parties s’engagent à protéger l’enfant contre toutes les formes d’exploitation sexuelle et de violence sexuelle… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 33 Les États parties prennent toutes les mesures appropriées, y compris des mesures législatives, administratives, sociales et éducatives, pour protéger les enfants contre l’usage illicite de stupéfiants et de substances psychotropes… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 2 1. Les États parties s’engagent à respecter les droits qui sont énoncés dans la présente Convention et à les garantir à tout enfant relevant de leur juridiction, sans distinction aucune, indépendamment de toute considération de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou autre de l’enfant ou de ses parents ou représentants légaux, de leur origine nationale, ethnique ou sociale, de leur situation de fortune, de leur incapacité, de leur naissance ou de toute autre situation… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 5 Les États parties respectent la responsabilité, le droit et le devoir qu’ont les parents ou, le cas échéant, les membres de la famille élargie ou de la communauté, comme prévu par la coutume locale, les tuteurs ou autres personnes légalement responsables de l’enfant, de donner à celui-ci, d’une manière qui corresponde au développement de ses capacités, l’orientation et les conseils appropriés à l’exercice des droits que lui reconnaît la présente Convention… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 35 Les États parties prennent toutes les mesures appropriées sur les plans national, bilatéral et multilatéral pour empêcher l’enlèvement, la vente ou la traite d’enfants à quelque fin que ce soit et sous quelque forme que ce soit… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 9 1. Les États parties veillent à ce que l’enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré, à moins que les autorités compétentes ne décident, sous réserve de révision judiciaire et conformément aux lois et procédures applicables, que cette séparation est nécessaire dans intérêt supérieur de l’enfant. Une décision en ce sens peut être nécessaire dans certains cas particuliers, par exemple lorsque les parents maltraitent ou négligent l’enfant, ou lorsqu’ils vivent séparément et qu’une décision doit être prise au sujet du lieu de résidence de l’enfant… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 21 Les États parties qui admettent et/ou autorisent l’adoption s’assurent que l’intérêt supérieur de l’enfant est la considération primordiale en la matière… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 14 1. Les États parties respectent le droit de l’enfant à la liberté de pensée, de conscience et de religion. 2. Les États parties respectent le droit et le devoir des parents ou, le cas échéant, des représentants légaux de l’enfant, de guider celui-ci dans l’exercice du droit susmentionné d’une manière qui corresponde au développement de ses capacités… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    Article 28 1. Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant à l’éducation, et en particulier, en vue d’assurer l’exercice de ce droit progressivement et sur la base de l’égalité des chances… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    « Les enfants sont les personnes les moins bien comprises de la terre, et c’est parce que la terre est gouvernée par des grandes personnes qui ont oublié qu’elles furent aussi des enfants. »Julien Green (1900 – 1998)


  • enfant 

    Article 15 1. Les États parties reconnaissent les droits de l’enfant à la liberté d’association et à la liberté de réunion pacifique.(Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 19 1. Les États parties prennent toutes les mesures législatives, administratives, sociales et éducatives appropriées pour protéger l’enfant contre toutes formes de violence, d’atteinte ou de brutalités physiques ou mentales, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements ou d’exploitation, y compris la violence sexuelle, pendant qu’il est sous la garde de ses parents ou de l’un d’eux, de son ou ses représentants légaux ou de toute autre personne à qui il est confié…(Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 32 1. Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant d’être protégé contre l’exploitation économique et de n’être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à son développement physique, mental, spirituel, moral ou social…(Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

  • enfant 

    Article 30 Dans les États où il existe des minorités ethniques, religieuses ou linguistiques ou des personnes d’origine autochtone, un enfant autochtone ou appartenant à une de ces minorités ne peut être privé du droit d’avoir sa propre vie culturelle, de professer et de pratiquer sa propre religion ou d’employer sa propre langue en commun avec les autres membres de son groupe… (Convention Internationale des Droits de l’Enfant – ONU – 20 Novembre 1989)


    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/pantopieno/www/wp-content/themes/p16/template-parts/content-citation.php on line 4

    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

  • enfant 

    « Les enfants sont des énigmes lumineuses. » Daniel Pennac (1944-)


  • enseigner 

    « A l’heure actuelle, nous sommes parvenus au stade où il nous faut enseigner aux gens ce que personne ne savait hier, et préparer dans nos écoles à ce que personne ne connaît encore mais que certains devront savoir demain ». Margaret Mead


  • histoire 

    Il me semble qu’on n’a guère considéré l’histoire que comme des compilations chronologiques : on ne l’a écrite ni en citoyen ni en philosophe (…). Je me suis attaché à faire, autant que j’ai pu, l’histoire des mœurs, des sciences, des lois, des usages, des superstitions. Je ne vois presque que des histoires de rois; je veux celle des hommes ». – Voltaire


  • Calendrier :

  • agression

    4 / juin

    Journée internationale des enfants victimes innocentes de l’agression (A/RES/ES-7/8)


  • enfant

    12 / juin

    Journée mondiale contre le travail des enfants


    Calendrier


    Thème(s) :

    Tags :

  • Veillée :

  • L’enfant et la digue

    (D’après Mary Mapes Dodge. 1865. Les Patins d’Argent) Hans Brinker était un petit garçon des belles étendues de Hollande, habitant dans la commune de Spaarndam. Amoureux de ce « pays » que l’on a qualifié de « bas » en raison de son souci constant du niveau des eaux, il vivait comme beaucoup de ses camarades et compatriotes proche d’une digue. Et c’est naturellement qu’il empruntait chaque soir le chemin qui la longeait afin de rentrer chez lui. Rien de bien particulier ne s’y passait. Pourtant un soir, alors qu’il revenait à la maison à vélo, fredonnant un air avec insouciance, un bruit inattendu attira son attention. De quoi pouvait-il bien s’agir ? Hans jeta un œil en bas de la digue et un frisson le gagna. Une toute petite brèche laissait passer un filet d’eau. Ô quiconque ne connaît pas la puissance de l’eau, et sa capacité à renverser tous les obstacles placés sur sa route, n’y aurait sans doute pas prêté attention. Mais Hans, comme tout un chacun ici, était un vrai connaisseur des dégâts qu’elle peut occasionner et il se précipita donc au bas de la digue. Que faire ? Personne aux environs… Aucune possibilité de colmater cette petite brèche. Il n’hésita pas plus longtemps et glissa son doigt dans l’interstice d’où s’échappait l’eau. Le « bouchon » fonctionna à merveille. Jusqu’à quand ? Il était soudain prisonnier de la digue mais il savait que c’était son devoir de se comporter ainsi. Alors Hans patienta, et nul ne vint davantage durant l’heure qui s’écoula qui lui parut désespérément longue. Son doigt était enflé à présent, et une douleur communiquée à travers le bras gagnait tout son corps. Le regard perdu au loin à la recherche d’une aide providentielle, Hans savait que la nuit bientôt viendrait. Ce qu’elle fit, inéluctablement. Et de longues et interminables heures, à moins que ce ne soit des siècles, se succédèrent. Au petit matin, le premier passant, un pasteur dit-on le retrouva, transi de douleur, grelottant de froid. Hans avait sauvé le village. Et il devint naturellement un héros. Si vous passez par Haarlem, ne manquez pas de faire un détour par sa statue qui se dresse sur l’une des écluses entrecoupant la digue de Spaarndam.


  • La légende du koala

    On dit qu’une tribu recueillit un enfant à la mort de ses parents… Hélas, on ne fut pas très gentil avec lui et plus que tout, on l’assoiffait régulièrement ne lui donnant rien à boire, l’obligeant ainsi à mastiquer des feuilles d’eucalyptus. Un jour que les gens étaient partis à la chasse, l’enfant s’empara des récipients contenant l’eau et s’y abreuva abondamment puis il les emporta dans un eucalyptus. Tandis qu’il entonnait un chant magique, l’arbre grandit à perte de vue et l’enfant y grimpa pour se mettre à l’abri. À peine revenus de leur chasse, les gens s’aperçurent de ce qui s’était produit et prièrent l’enfant de leur rendre leurs récipients. S’il refusa tout d’abord, la promesse qu’ils lui firent de le traiter désormais plus gentiment finit par le convaincre. C’est pourquoi il descendit bientôt et les rejoignit. Mais lorsqu’il fut à leur portée, rompant leur promesse, les personnes le frappèrent de tous côtés. C’est alors qu’une chose extraordinaire se produisit car, sous leurs coups, l’enfant se transforma. Il se tassa, se couvrit de poils et tel un koala gagna en toute hâte l’eucalyptus dans lequel il prit la fuite pour ne plus jamais revenir.


  • Le garçon de la pêche

    Il était une fois un couple de personnes âgées qui vivaient tranquillement une existence modeste mais heureuse… Un seul élément manquait à leur bonheur : ils n’avaient pu hélas avoir d’enfants mais qu’importe, telle était la décision du ciel et il fallait s’y conformer. Chaque jour ils vaquaient à leurs tâches usuelles dans ce district de Okayama. Le vieil homme partait dans la forêt couper du bois tandis que la vieille dame se rendait à la rivière pour laver son linge. Mais, un jour, une chose étrange se produisit. Là, à la surface de l’eau devant elle flottait une énorme pêche qui descendait la rivière. Il faut dire que la région est bien connue pour la qualité de ses pêches. La vieille dame se dit donc qu’elle ferait un magnifique dessert et s’en empara. L’ayant ramenée à la maison, elle attendit impatiemment le retour de son époux et, dès que celui-ci fut rentré, ils commencèrent à découper le fruit. Or, à peine l’avaient-ils ouvert qu’un choc les laissa tous deux sans voix : à l’intérieur figurait un enfant magnifique ! Stupéfaits, mais en même temps comblés, ils décidèrent de l’appeler Momotarô (桃太郎) ce qui signifie « le garçon de la pêche ». Ainsi passèrent des années merveilleuses. Enfin, la jeunesse de la vie résonnait de toutes parts dans l’humble demeure. Mais une ombre planait sur cette sérénité, celle d’un démon qui pillait la région et causait les plus grands malheurs. Momotarô avait grandi et se révélait être un jeune homme très particulier : il était à la fois grand et fort, nanti d’un haut sens moral et de la sagesse de ces deux personnes qui l’avaient élevé. Qui aurait pu imaginer qu’il provenait d’une pêche ! C’est pourquoi il décida d’aller affronter le démon sur son île. Ainsi commença son voyage. Il partit avec une provision de kibidango, de délicieux gâteaux de millet (comparables au mochi) et une grande assurance face à l’adversité. En chemin, il eut la chance de rencontrer trois compagnons, un chien, un singe et un faisan. Ceux-ci choisirent de l’accompagner dans son combat contre le démon en échange d’un de ces délicieux kibidango. Se retrouvant sur l’île des démons, un premier obstacle leur fit face : un portail infranchissable ! C’est alors que le faisan passa au-dessus et réussit à en voler la clé. Les assaillants, armés de courage, purent ainsi se ruer sur leurs ennemis. Le démon n’était pas sans être entouré de nombreuses créatures aussi malveillantes que lui et un combat indécis s’engagea. Mais heureusement, Momotarô avait eu l’intelligence de ne pas venir seul et chacun de ses amis se révéla des plus précieux. Le faisan piqua leurs yeux de son bec acéré. Le chien s’en prit violemment à leurs jambes qu’il mordit de toutes ses forces. Quant au singe, il sauta sur leur dos les griffant sans relâche. Finalement les démons demandèrent pitié. Momotarô et ses compagnons avaient gagné la partie. Il récupéra l’ensemble des richesses qui avaient été volées afin de les redistribuer puis regagna la demeure de ses parents où tous trois vécurent des jours heureux.


  • Le joueur d’Hamelin

    On raconte que la ville d’Hamelin connut une bien étrange affaire en 1284. À cette époque, la ville était infestée par les rats. Leur multiplication était telle que les habitants de la cité médiévale en étaient épouvantés. Ils avaient bien tenté de s’en débarrasser de diverses manières, mais rien n’y faisait. Il semblait que la ville fût condamnée à tomber entre les mains, ou plutôt entre les pattes de ces nouveaux propriétaires particulièrement encombrants. C’est alors que le Conseil de la cité eut une idée de génie. On disait qu’il existait une méthode infaillible pour chasser les rats : celle du « meneur de rats », un personnage quelque peu mystérieux qui avait, assurait-on, pareil pouvoir. On ne tarda plus à faire appel à lui et ce fut ainsi qu’un beau matin, un individu à la tunique rayée et au chapeau pointu, fit son apparition à Hamelin. On le pria de remplir sans tarder la mission qu’on lui avait confiée. Toutefois, celui-ci s’assura d’abord qu’il serait gratifié en retour de la fortune qu’on lui avait promise. Bien entendu, les notables d’Hamelin s’empressèrent de le lui confirmer : mais, qu’il ne tarde point à prouver son talent ! L’affaire pressait et la situation devenait insupportable. Le meneur de rats sortit alors une flûte de sa besace devant l’effarement de la population. Etait-ce donc de cette manière qu’il comptait venir à bout de ce fléau ?! Ne prêtant attention à quiconque, il commença à jouer. Et soudain, le miracle s’accomplit. Les rats cachés dans leurs recoins se mirent à écouter cette mélodie. Plus étonnant encore, tandis que le joueur se mettait en marche, des cohortes impressionnantes de rats lui emboîtèrent le pas. Ils venaient de toute la cité et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, l’ensemble de ces créatures furent comme hypnotisées par cette étrange mélodie surgie de nulle part. Le joueur de flûte se dirigea ensuite vers les portes de la ville, suivi par un nombre de rats si élevé que tous les habitants ressentirent un frisson d’effroi, mais aussi de soulagement. Car, assurément, le meneur de rats était bien en train de les en débarrasser ainsi qu’il s’y était engagé. Il n’eut plus qu’à les conduire jusqu’à la rivière Weser, où tous, sans exception, se noyèrent. Ainsi fut mis fin à la tragédie qui hantait la Cité. Hélas, c’était pour qu’une autre s’abatte, bien plus impitoyable ! En effet lorsqu’il revint chercher son dû, les habitants bien heureux de leur sort, et oublieux de celui à qui ils le devaient, décidèrent de ne pas respecter leur engagement. Pire encore, ils ramassèrent des pierres et commencèrent à se déchaîner sur le joueur de flûte qui n’eut d’autre salut que de s’enfuir. Grand mal leur en prit. Car quelque temps plus tard, alors que la ville connaissait enfin la quiétude, le son de la flûte de nouveau fut entendu dans les murs de la cité. Mais cette fois-ci, ce n’était plus de rats dont il était question, mais des enfants mêmes de ceux qui n’avaient pas honoré leur parole. On dit que cette nuit-là, cent-trente enfants, garçons et filles, sortirent de leur lit et suivirent le son ensorcelé de la flûte. Les histoires divergent en ce point. Certaines racontent qu’ils furent menés jusqu’à la rivière. D’autres prétendent qu’ils disparurent dans le fond d’une grotte. En tout cas, une chose est certaine : on ne les revit plus. De quoi laisser méditer les habitants d’Hamelin, comme tout un chacun, sur la valeur de l’engagement et de la parole donnée.


  • Twitopique :

  • #automne

    → Cet #automne / Je n’ai pas d’enfant sur les genoux / Pour contempler la lune – Uejima Onitsura (1660-1738).


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

  • #disparaître

    30 août : journée internationale des victimes de #disparition forcée / 25 mai : journée internationale des enfants disparus.


  • #enfant

    #Enfant : lat. infans, qui ne parle pas, puis jeune enfant / Remplace puer (6/14 ans) et liberi (par rapp. aux parents) / 20 nov. : droits.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #kodomo no hi

    #Kodomo no hi / Fête des enfants (+ particulièrement des garçons) / 5 mai – Japon / Carpes en papier / Casque de samurai.


  • Unideo :

  • 25 – famille – family – 家庭 – Familie – famiglia – familia – 家族 – семья́

    La famille
    family
    famille
    Un ensemble de relations diversement étendues, comprenant les parents
    parent
    parent
    Père et mère
    father mother
    père / mère
    Et les enfants
    child
    enfant
    Filles et fils
    daughter son
    fils / fille
    Et ainsi de suite selon le chemin des générations, avec les grands-parents
    grandparents
    grands-parents
    Et les petits-enfants
    grandchildren
    petits-enfants

    Relations pouvant renvoyer à la fratrie, aux frères
    brother
    frère
    Et sœurs
    sister
    sœur
    Qu’ils ou qu’elles soient ainé(e)s
    elderbrother eldersister
    frère ainé / sœur ainée
    Ou cadet(te)s
    youngerbrother youngersister
    frère cadet / sœur cadette

    Tout cela, occasionné ou non, par une alliance, un mariage
    marriage
    mariage
    Plus ou moins longue et accomplie, en compagnie de sa belle-famille
    inlaws
    belle-famille