Articles :

  • Phiona, la reine de Katwe…

    Phiona, la reine de Katwe !
    Katwe ? Une zone pauvre, dans la périphérie de Kampala – Ouganda…
    Phiona ? Une incroyable joueuse d’échecs…

    De l’une à l’autre, l’histoire d’une jeune fille
    Portée par la faim, gagnée par l’espérance
    Rencontrant son destin,
    Ainsi que ceux et celles capables de le favoriser et le partager
    En particulier Robert Katende, son « Coach »…

    Lequel dira :
    « La vie sur un échiquier,
    C’est comme la vie dans un bidonville.
    Il y a des défis et des surprises partout,
    Mais si vous regardez attentivement,
    Vous pouvez trouver des opportunités.
    Vous pouvez trouver le moyen de vous en sortir… »

    Phiona, c’est l’histoire d’une championne
    Affrontant les tournois l’un après l’autre
    Jusqu’à donner le goût d’entreprendre à beaucoup d’autres
    Tout aussi capables de secouer les chaînes de la fatalité…


  • Indéfinition :

  • optimisme 

    Disposition de l’esprit qui consiste à écarter tout ce qui tend à penser que les choses puissent aller plus mal et qui, par cette mise à distance, cherche à éclairer l’avenir d’une forme d’espérance et d’amélioration. Peut procéder d’une forme de fixation volontairement excessive afin de prétendre influencer le cours des choses.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Les Mots De :

  • zéro

    «  Les Basques ont dans leur culture la pelote qui compte plus qu’un sport… Il y a pleins de jeux différents : depuis la main-nue, jusqu’au rebot, en passant par le petit chistera, et le grand chistera, pala, txolete, le chalet … Il y a bien sûr un score qui s’établit à chaque fois que quelqu’un marque un point. Dans n’importe quel sport, le premier qui marque un point il a 1, donc on a 1 à 0, 2 à 0, 1 à 1 … Mais en euskadi, tout d’abord on ne dit pas les points, on les chante ! Oui, il y a un chanteur de points qui annonce le score après chaque point marqué. Mais il y a également quelque chose qui, je crois, caractéristique aux Basques et dont je suis très fier : on ne dit jamais 1 à 0, 2 à 0, on dit « Bat eta esperanza », « Un à espérance ». Car celui qui n’a pas de point, il n’a pas vraiment zéro, il est « dans l’espérance de ». Je prétends qu’un peuple qui est capable de ce genre d’élégance ne peut pas être sans grandeur ! »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :