Effets :

  • Effet Discrimination

    Avec une histoire et des références qui ne manquent pas de l’alimenter, la litanie de la discrimination sait qu’elle peut puiser dans un registre des plus anciens et des plus variés. Convoquant les différences d’idées, de genre, de croyances, d’ethnies, de classes sociales… elle dispose d’un effet discrimination psychique ou/et physique tout à son service, prêt à s’enclencher avec la facilité que lui ont léguée les abandons de dignité, de respect, de justice, d’humanité incluant les réflexes les plus archaïques que les identités exclusives ont pu susciter çà et là.  Il se peut toutefois en certaines circonstances qu’un tel effet donne lieu à une prise de conscience sur ce déferlement de blessures et d’hostilités qui n’est pas sans conséquence sur l’équilibre du monde. On se surprend alors à imaginer ce que serait, ce que pourrait être une humanité qui aurait pris la mesure de son dépassement.


  • Indéfinition :

  • Rohingya

    Groupe ethnique situé principalement dans l’Etat d’Arakan en Birmanie, de confession musulmane – Leur origine fait l’objet d’un débat polémique lié en particulier à leur non inclusion parmi les 135 ethnies officiellement reconnues par l’Etat birman (principe attestant de la présence de ces ethnies ou non avant 1824). Ainsi apatrides, victimes de persécutions, jetés dans un conflit ethnique et confessionnel dans un pays majoritairement bouddhiste, suscitant des regains de violence, de meurtre, d’épuration ethnique et une radicalisation croissante, de nombreux Rohingya ont fui vers certains pays incluant le Bangladesh, la Malaisie, la Thaïlande… – Ils parlent le rohingya, langue indo-aryenne apparentée au bengali. L’appellation rohingya leur est refusée officiellement en Birmanie, les pouvoirs politiques usant du terme bengalis désignant explicitement leur origine étrangère.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Citation :

  • djembé 

    « Les ethnies qui pratiquent cet instrument depuis le plus longtemps sont les Malinké (auxquels on attribue généralement la paternité de ce tambour), les Wassoulounké, les « Bamanan du sud » et les Soninké. Les Khassonké et les Bamaman du Kharta, ainsi que d’autres groupes ethniques du Mali ou des pays avoisinnants, l’ont vraisemblablement adopté ultérieurement. » – Julien Comtet. 2012. Mémoires de djembéfola: essai sur le tambour djembé au Mali. Ed. L’Harmattan.


    Citation


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

  • enfant 

    Article 30 Dans les États où il existe des minorités ethniques, religieuses ou linguistiques ou des personnes d’origine autochtone, un enfant autochtone ou appartenant à une de ces minorités ne peut être privé du droit d’avoir sa propre vie culturelle, de professer et de pratiquer sa propre religion ou d’employer sa propre langue en commun avec les autres membres de son groupe…