Veillée :

  • Bur Buk Boon et la branche d’eucalyptus

    On dit qu’au début des temps,
    Régnait l’obscurité.

    tell2 * whatS start ofS world * thisis pastS darkness

    (On) raconte * qu’au début / du monde * c’était l’obscurité

    Tout y était froid
    Et les créatures vivaient dans la peur.
    C’est pourquoi un dénommé Bur Buk Boon
    Se mit en tête de faire une grande flambée
    Afin de réchauffer les siens.

    Il ramassa quantité de bois
    Et les déposa un à un dans le foyer.

    he * take pastS * wood alot * thenS putin fire

    il * prit (prendre / passé) * du bois en quantité (beaucoup) * puis (le) mit * dans / le feu

    Pourtant, il s’arrêta soudain
    Car un bois avait attiré sa curiosité.
    En vérité,
    Il était habité de termites.

    Bur Buk Boon se refusant
    À leur causer le moindre mal,
    plaça un embout près de sa bouche
    Et souffla dedans.

    Alors qu’un son grandiose se faisait entendre,
    Les termites s’envolèrent au-dessus du feu et,
    Toutes illuminées,
    Allèrent se fixer dans le ciel.
    C’est ainsi que furent créées les étoiles.

    imply create star pluralS

    (ceci) entraîna / la création / des étoiles

    C’est également ainsi
    Que naquit le didgeridoo
    Dont le son harmonieux et puissant
    Allait désormais baigner la Terre de ses bienfaits.


  • La légende du koala

    On dit qu’une tribu recueillit un enfant à la mort de ses parents… Hélas, on ne fut pas très gentil avec lui et plus que tout, on l’assoiffait régulièrement ne lui donnant rien à boire, l’obligeant ainsi à mastiquer des feuilles d’eucalyptus. Un jour que les gens étaient partis à la chasse, l’enfant s’empara des récipients contenant l’eau et s’y abreuva abondamment puis il les emporta dans un eucalyptus. Tandis qu’il entonnait un chant magique, l’arbre grandit à perte de vue et l’enfant y grimpa pour se mettre à l’abri. À peine revenus de leur chasse, les gens s’aperçurent de ce qui s’était produit et prièrent l’enfant de leur rendre leurs récipients. S’il refusa tout d’abord, la promesse qu’ils lui firent de le traiter désormais plus gentiment finit par le convaincre. C’est pourquoi il descendit bientôt et les rejoignit. Mais lorsqu’il fut à leur portée, rompant leur promesse, les personnes le frappèrent de tous côtés. C’est alors qu’une chose extraordinaire se produisit car, sous leurs coups, l’enfant se transforma. Il se tassa, se couvrit de poils et tel un koala gagna en toute hâte l’eucalyptus dans lequel il prit la fuite pour ne plus jamais revenir.


  • Twitopique :

  • #boomerang

    D’acacia ou d’eucalyptus, chauffé puis courbé, poli et peint / Le #boomerang / Bien des hypothèses sur son nom.