Effets :

  • Effet Catastrophe

    Exacerbation des revendications identitaires et religieuses sources d’hostilités et de rejets, conflits et tensions militaires courant vers leur paroxysme et induisant chaos et souffrances, dégradation de l’environnement avec un dérèglement du climat et les cataclysmes qui en résultent, déséquilibres socio-économiques et financiers causant paupérisation et misère croissantes, flux migratoires croissants causant malheurs et situations critiques… l’heure serait à la catastrophe. Et les actualités leur font un constant écho. D’aucuns le leur reprochent, en dénonçant la morbidité… D’autres ne voient guère à y redire arguant de l’état du monde. L’effet catastrophe y est pour sa part omniprésent créant chez beaucoup un climat anxiogène, jusqu’à parfois susciter un effet apocalypse*. Celui-ci est-il alors propice à de nouvelles prises de responsabilité* ? Ou au contraire interdit-il d’y songer ?


  • Effet Discrimination

    Avec une histoire et des références qui ne manquent pas de l’alimenter, la litanie de la discrimination sait qu’elle peut puiser dans un registre des plus anciens et des plus variés. Convoquant les différences d’idées, de genre, de croyances, d’ethnies, de classes sociales… elle dispose d’un effet discrimination psychique ou/et physique tout à son service, prêt à s’enclencher avec la facilité que lui ont léguée les abandons de dignité, de respect, de justice, d’humanité incluant les réflexes les plus archaïques que les identités exclusives ont pu susciter çà et là.  Il se peut toutefois en certaines circonstances qu’un tel effet donne lieu à une prise de conscience sur ce déferlement de blessures et d’hostilités qui n’est pas sans conséquence sur l’équilibre du monde. On se surprend alors à imaginer ce que serait, ce que pourrait être une humanité qui aurait pris la mesure de son dépassement.