• Indéfinition principale :

    humanité 

    Regroupant de facto l’ensemble des êtres humains présents, ou quelquefois passés et/ou à venir, l’humanité renvoie aussi ou surtout à la responsabilité que l’appartenance à cette espèce est censée nous déléguer. On pourrait alors douter de pareille responsabilité, et ce faisant de l’humanité au regard de tout ce qu’elle n’est pas, ou qu’elle n’est pas encore, ou de ce qu’elle est capable de produire comme nuisance, déni, et misère – Toutefois, à qui profite ce doute ? L’humanité peut-elle donc constituer un axe prioritaire d’éducation au progrès en ouvrant l’esprit de chacun à ses devoirs envers elle-même et les autres espèces, et à leur devenir INEVITABLEMENT commun ?

  • Articles :

  • Le tourisme : du trop au trop peu ?

    Avec un flux toujours croissant
    Le tourisme serait-il en train de tuer
    Ce qui lui a permis de se développer :
    L’authenticité des lieux, des êtres et des choses…

    Pas besoin de le qualifier de masse
    Pour comprendre que sa déferlante
    Crée partout où elle enfle,
    Venise, Majorque, Bali, Ecosse…
    Le sentiment d’une cruelle contradiction

    Jamais autant de personnes
    N’ont bénéficié de sa manne
    Permettant à des familles, à des régions, à des pays
    D’envisager des lendemains moins austères

    Jamais autant de situations
    N’ont amené les mêmes, ou leurs voisins,
    A se désoler du coût d’un tel bénéfice

    Alors
    Accepter sans rien dire au nom du divin profit ?
    Rejeter en payant un autre prix au nom d’une préservation
    Que certains jugeront luxueuse ?

    Et si une meilleure idée du tourisme
    D’un tourisme durable, lui-même authentique,
    D’un tourisme se rappelant aux vertus du voyage
    Respectueux des autres et de soi-même
    Etait en vérité un passage obligé ?

    De quoi s’interroger avec celles et ceux
    Qui le prônent, parfois de longue date,
    Pour une plus grande responsabilité commune…
    Vous avez dit : humanité ?

    En ce même jour, des innocents parcourant l’artère principale de Barcelone (les Ramblas) étaient fauchés par une voiture-bélier, suivis quelques heures plus tard d’un second attentat dans la cité balnéaire de Cambrils…


  • Océans… notre sauvegarde

    océan m. : « Ensemble des eaux salées recouvrant la terre… »
    Certes, mais encore ?!

    océan m. : « Ensemble des eaux salées recouvrant la terre
    Abritant de nombreux écosystèmes… »

    Et que dire en ce cas de notre interdépendance ?

    océan m. : « Ensemble des eaux salées recouvrant la terre
    Abritant de nombreux écosystèmes
    Auxquels l’espèce humaine doit en grande part d’exister
    En raison de leur contribution majeure aux équilibres écologiques,
    Et à leur alimentation … »

    Mais alors, que penser de sa présente mise en danger ?

    Tandis que pollution, surpêche, acidification croissante…
    Ne cessent de violenter les océans
    Et défier les fondements de ces équilibres,
    Comment y faire face ?
    Quelles dispositions prendre ?

    océan m. : « Vaste espace d’eau salée partiellement connu
    Auquel nous devons des richesses fondamentales à la survie des espèces,
    Et en particulier la nôtre,
    Et dont une mauvaise gestion (surpêche, déchets, pollution…)
    Met en danger les équilibres fondamentaux directement ou indirectement. »

    Comprendre qu’il est temps d’agir ?
    Quelles sont les mécanismes favorisant nos responsabilités individuelles et collectives ?
    Comment les animer durablement ?


  • Une affaire de goût…

    sur une inspiration de Marine M.

    Le goût :
    « Un sens par lequel nous percevons les saveurs… »
    Assurément ! Mais encore ?

    Le gôut qui crée les attachements, et les détachements.
    Le goût qui se forme, dès la naissance,
    Ou plutôt la grossesse.

    Le goût qui s’immisce dans la raison de nos satisfactions
    Dans leur recherche
    Dans leur accomplissement… ou non.

    Le mot « goût » qui serait apparenté au mot « choisir »
    via le gotique kausjan

    Le goût, taste (EN), 味道 (ZH), вкус (RU), smaak (NE)…

    De bon ou de mauvais goût,
    Prendre goût,
    Perdre le goût du pain…

    It’s a matter of taste
    Everyone to his taste…

    津津有味
    (savoureusement / avec grand plaisir)

    Tentative d’indéfinition :
    « Sens par lequel nous percevons les saveurs,
    Qui se développe dès les premières heures
    Par l’entremise d’une chimie sans cesse renouvelée,
    Tout en recevant l’influence des environnements naturels et culturels,
    Et des contextes éducatifs –
    Peut s’orienter, se travailler,
    Se perdre, s’altérer (agueusie, dysgueusie) –
    Conditionne non seulement notre rapport à l’alimentation,
    Mais à la vie qui va son chemin,
    Suscitant plaisir, indifférence ou répulsion (et dégoût) –
    Constitue une base solide à la connaissance et à la découverte des humanités
    En vue de leur compréhension mutuelle. »


  • Une union, une unité : Ruth et Seretse…

    Un regard a suffi
    Et la flamme a fait le reste
    Seretse Khama
    Et Ruth Williams
    Se sont promis fidélité, amour et justice
    Et leur vie en témoigne

    Témoignage contre l’adversité
    Témoignage contre la ségrégation raciale
    Témoignage contre la tentative de le déstabiliser
    Ainsi que son pays

    Au fait, Seretse Khama
    Est Roi de Bangwato
    Et son nom, Seretse,
    Signifie : « l’argile qui lie »

    Malgré les oppositions de toutes sortes
    Malgré les dénis de justice
    Malgré l’exil,
    Ces deux-là tiendront bon
    Et en 1966
    Seretse Khama deviendra
    Après l’indépendance
    Le premier président
    du Botswana…

    Leur fils
    Seretse Khama Ian Khama
    Devient à son tour président en 2008
    Réélu en 2014…

    We are convinced that there is justification for all the races that have been brought together in this part of Africa, by the circumstances of history, to live together in peace and harmony, for they have no other home but Southern Africa. Here we will have to learn how to share aspirations and hopes as one people, united by a common belief in the unity of the human race. Here rests our past, our present, and, most importantly of all, our future. » – Seretse Khama – speech at the national stadium on the 10th anniversary of independence in 1976. As quoted in Thomas Tlou, Neil Parsons and Willie Henderson’s Seretse Khama 1921-80, Macmillan 1995. (thoughtco.com)

     

    Un film « A United kingdom » paru en 2017 rend hommage à leur couple et à leur combat…


  • Effets :

  • Effet Apocalypse

    À supposer que l’effet catastrophe n’ait pas amplement satisfait vos angoisses, que vous ayez une vision – s’il est possible – bien plus sombre de l’avenir de l’espèce, tablant sur ses incomparables facultés autodestructrices, à supposer que vous portiez sur l’arsenal nucléaire, sur les catastrophes climatiques ou sur l’avènement de Big Brother et de sa légion d’armes autonomes un regard plus qu’inquiet, l’effet Apocalypse vous est incontestablement destiné. Certains en usent, d’autres en abusent, les actualités ne manquent pas de circonstances ni de ténors pour lui donner de la voix, même si la plupart sont frappés d’un effet Cassandre*. Au fait, le terme apocalypse ne renvoie pas par son étymologie à la catastrophe comme les films à grand spectacle sembleraient y conduire, mais signifie plutôt « révélation », « retrait du voile »…


  • Effet Discrimination

    Avec une histoire et des références qui ne manquent pas de l’alimenter, la litanie de la discrimination sait qu’elle peut puiser dans un registre des plus anciens et des plus variés. Convoquant les différences d’idées, de genre, de croyances, d’ethnies, de classes sociales… elle dispose d’un effet discrimination psychique ou/et physique tout à son service, prêt à s’enclencher avec la facilité que lui ont léguée les abandons de dignité, de respect, de justice, d’humanité incluant les réflexes les plus archaïques que les identités exclusives ont pu susciter çà et là.  Il se peut toutefois en certaines circonstances qu’un tel effet donne lieu à une prise de conscience sur ce déferlement de blessures et d’hostilités qui n’est pas sans conséquence sur l’équilibre du monde. On se surprend alors à imaginer ce que serait, ce que pourrait être une humanité qui aurait pris la mesure de son dépassement.


  • Effet Numérique

    Certains en sont béats, frappés d’un effet d’émerveillement* quasi permanent. D’autres en sont effrayés, voyant monter une menace digne du puissant effet apocalypse*. La plupart se contentent de l’exploiter, entre engagement* et neutralité*, entre consommation farouche et ennui… Le numérique, puisque c’est de lui dont il s’agit, a mis en définitive fort peu de temps pour imposer sa marque en matière non seulement de communication, mais de langage, d’éthique, de culture, de communauté, de mouvement, de temps, d’espace, de commerce, de savoirs, de techniques, de mémoire ! Entre quelques autres… Tous les secteurs de l’activité humaine sont concernés, et il est peu vraisemblable que l’espèce humaine elle-même puisse échapper au rendez-vous que le numérique lui fixe quant à sa conduite et son destin même. L’effet numérique, cahin-caha, peut emprunter à tout cela et plus encore… Il a incontestablement les plus beaux jours devant lui, reste à savoir à qui cette beauté sera profitable…


  • Indéfinition :

  • démographie

    Étude des populations humaines, de leur état et de leur mouvement ainsi que des facteurs susceptibles d’en expliquer les variations.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • étranger/ère

    Personne appartenant à une autre nation avec laquelle on entretient ou pas une relation de différence/indifférence, ou au contraire de proximité, mais aussi d’hostilité, selon les conditions, situations, attentes réciproques (ou non), dans lesquelles se produit cette relation – La perception de l’étranger varie considérablement d’une époque et d’une société à l’autre, au gré des équilibres socio-économiques,

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • racisme

    Idéologie qui s’appuie sur une discrimination et une hiérarchisation des individus classés grossièrement selon des ensembles généraux liés à la couleur de la peau, à l’ethnie, au pays, à la religion…

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • transhumanisme

    Idéologie qui envisage une modification des capacités intellectuelles, physiques ou/et psychologiques des êtres humains par un recours aux sciences et techniques, visant en particulier un report plus ou moins lointain de la vieillesse, voire de la mort – Selon les différentes approches, le transhumanisme peut apparaître comme une évolution décisive menant à une humanité dite « augmentée », ou au contraire à sa mise en danger contraire à certains principes éthiques.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • ubuntu

    Notion qui met en avant l’importance de vivre en bonne intelligence et coopération avec les autres – Elle définit tout individu dans le cadre de ses interrelations et de l’humanité qu’il y place – Le terme existe dans diverses langues de l’Afrique sub-saharienne, en particulier australe, et a été largement utilisé dans le cadre de la dénonciation et du dépassement de l’apartheid.

    ——-

    Umuntu ngumuntu ngabantu
    « Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes »
    Idée d’une humanité en partage
    Idée d’une conscience de l’autre en soi, de soi en l’autre

    Perception des liens que tisse l’humanité
    Et qui nous emportent tous vers un destin commun

    Force de l’alliance par laquelle nous vivons une existence
    Dont nous sommes tous co-responsables

    Par-delà le contexte africain,
    Envolée vers d’autres sphères humaines
    Choix de dépasser l’individualisme
    Et d’élargir notre regard à la force d’une solidarité inédite…

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Citation :

  • gouvernance 

    « Le premier objectif de la gouvernance est d’apprendre à vivre ensemble et à gérer pacifiquement la maison commune ; d’y assurer les conditions de la survie, de la paix, de l’épanouissement et de l’équilibre entre l’humanité et la biosphère. » Pierre Calame


  • mushingantahe

    « Toutefois, l’institution des Bashingantahe avait atteint au Burundi un degré de perfection qui mérite d’être présenté à l’Afrique et au monde comme un modèle, pour ce qui est de l’animation des milieux naturels de vie. Le Mushingantahe, en effet, était un homme qui avait pour rôle de trancher des litiges autour de lui, réconcilier des personnes ou des familles en conflit, authentifier des contrats de tout genre (mariages, successions, ventes, dons…), assurer la sécurité et la justice autour de lui, représenter la population dans des négociations, conseiller et équilibrer le pouvoir politique, parler au nom de son peuple chaque fois que de besoin. Comme on peut le voir, il s’agit d’un leader naturel dont les responsabilités n’avaient guère de limites. C’était une personnalité sur laquelle et avec laquelle l’on devait compter en temps de paix comme en temps de guerre, dans la joie comme dans la peine, à propos de la vie privée comme à propos de la vie publique. Et il était tenu de rendre ce genre de service, qu’il vente ou qu’il pleuve. C’était son être, du moment qu’il avait obtenu l’investiture. Pour lui, renoncer à ce type de responsabilité, c’était renoncer à son devoir d’être un homme. Il s’agissait du reste d’un état permanent de vie plutôt qu’une fonction passagère, nominative ou élective. Chaque homme ou chaque femme avait le droit de déranger un Mushingantahe comme l’on dérange un membre de la famille : il était père de son milieu, avec tout ce que cela comporte de responsabilité et d’abnégation. C’est pourquoi avant son investiture, il lui était nécessaire de passer par plusieurs étapes de formation et d’épreuves.

    Au cours de ce temps de formation, le Mushingantahe devait acquérir un sens aigu de la vérité et de la justice, une responsabilité sociale poussée, un amour du travail en vue d’un minimum d’aisance économique, une intelligence aiguë, beaucoup de courage, une maturité humaine attendue d’un père, bref, une conduite exemplaire qui, du reste, était conçue comme un modèle culturel, une personnalité de statut pour toute la population. Toutes ces vertus et bien d’autres étaient progressivement acquises avant l’investiture. Il ne s’agissait pas du reste d’une simple charge, mais d’un devenir progressif consacré et rendu irréversible par l’investiture. Celle-ci consistait en un pacte entre le candidat Mushingantahe et la population qui devait exprimer son adhésion. A partir de ce jour, l’individu changeait de statut social et d’engagement intérieur. Il devenait du dedans (ibanga) un responsable volontaire de la paix et de l’harmonie autour de lui. Son investiture constituait le serment des serments qui engendrait un devoir investissant tout l’être de la personne. » – Adrien Ntabona, Institution des Bashingantahe à l’heure du pluralisme politique africain, Au Cœur de l’Afrique, 59, 2-3, 1991, 263-284 (s. : uantwerpen.be)


  • Renaissance 

    « … Va, [Renaissance] marche, sois confiante sans t’effrayer. Qu’un seul mot te rassure : un monde d’humanité commence, de sympathie universelle. L’homme est enfin le frère du monde. Ce qu’on a dit d’un précurseur de l’art : « il y mit la bonté », on le dira du temps nouveau « il mit en nous plus de bonté ». C’est là le vrai sens de la Renaissance : tendresse, bonté pour la nature. » Jules Michelet (1798-1874) – cité par Nicole LEMAITRE


  • Twitopique :

  • #humanité

    Ensemble des êtres humains présents, passés et/ou à venir / L’#humanité / Responsabilité envers elle-même et les autres espèces.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • Galerie UNIDEO :

  • Umuntu ngumuntu ngabantu

    Umuntu ngumuntu ngabantu