• Inde

    continent : Asie

    nom dans la langue : भारत 

    localisation : Pays d’Asie

    type constitutionnel : République parlementaire fédérale

    capitale : New Delhi

    coordonnées de la capitale : 28.34N/77.07E

    gentilé : indien/ne

    monnaie : roupie indienne (INR)

    langue(s) : anglais / hindi / autres langues officielles

    nom en anglais : India

    indépendance : 1947 (R.U.)

    unideo_pays :

    ININ

  • Articles :

  • Jadav Molai Payeng

    Majuli Island.
    Une île située sur le fleuve Brahmapoutre, Assam – Inde.
    Une île en danger en raison de la forte érosion des sols,
    Tandis que 70 pour cent de sa masse ont été perdus
    Au cours des 100 dernières années.
    Et pourtant un endroit où vivent plus de 150 000 personnes.

    Et parmi eux, l’incroyable : Jadav Payeng.
    Jadav « Molai » Payeng appartient au peuple Miri.
    Très jeune il se sent concerné par cette situation.
    Afin de ne pas la laisser entre les mains du hasard,
    Il commence alors en 1979
    A planter des arbres.

    man

    11
    * plant2 * tree 
    11

    homme / un * plante * arbre / un

    (suite…)


  • Indéfinition :

  • ahimsa 

    A la fois la non-violence et de ce fait, le respect de toute forme de vie □ C’est un concept commun à l’hindouisme, au jaïnisme et au bouddhisme □ Le terme est sanskrit et indique « l’action de ne nuire à personne ».

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


    Indéfinition


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

    Langue(s) :

    Écriture(s) :

  • ayurveda 

    Médecine traditionnelle originaire de l’Inde, visant à une approche holistique considérant simultanément le corps, l’âme et l’esprit.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


    Indéfinition


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

    Langue(s) :

    Écriture(s) :

  • bouddhisme 

    Philosophie et spiritualité attachée à l’enseignement de Siddharta Gautama, prince du Nord-Est de l’Inde – S’appuie sur les Quatre Nobles Vérités. 

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Gandhi Mohandas Karamchand

    Mohandas Karamchand Gandhi (1869/1948) est une des plus hautes figures de l’Inde, reconnu pour son combat prônant la non-violence (ahimsa), et son investissement entier pour l’indépendance de l’Inde. Il naît dans le Gujarat, dans une famille de caste marchande (vaishyas). Il se destinait à la carrière d’avocat et effectua donc ses études en Angleterre. Appelé pour une affaire en Afrique du sud, il y demeurera plus de vingt ans (1893-1915) jusqu’à ce qu’il revienne en Inde. La dernière partie de sa vie (1915-1948) le voit s’engager sur la route de l’indépendance qu’il va mener au nom de certains principes qui feront sa réputation de Mahatma (sanskr. « grande âme »). De nombreux épisodes jalonnent cette période dont celui hautement symbolique de la Marche du sel. Il mourra assassiné par un ultra-hindou le tenant – entre autres – pour responsable de la partition de l’Inde.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • hindouisme 

    Religion principale de l’Inde dont la Trimurti constitue une des bases (avec Brahma, Vishnu et Shiva).

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • mangue 

    Fruit charnu d’un arbre tropical (le manguier) ayant ses origines en Inde, pouvant peser plusieurs centaines de grammes, voire un ou deux kilos, devenant jaune à maturité.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


    Indéfinition


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

  • namasté

    Manière de saluer utilisée en Inde et les pays proches culturellement, consistant à joindre les mains devant soi (geste nommé añjali mudrā) et à les lever plus ou moins haut en fonction du contexte : au-dessus de la tête, dans la relation au divin ; devant le visage, en signe de grand respect ; devant la poitrine, envers ses semblables. On peut dire plus respectueusement : Namaskar. Cela signifie : « je m’incline devant toi ».

     

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Roms

    Signifie « homme » en hindi et en romani – Désigne un ensemble de populations connues sous divers noms : Tsiganes, Gitans, Manouches, Romanichels, Kalés, etc. Le terme a été proposé par l’Union romani internationale en 1974. Leur plus lointaine origine serait indienne, bien que les situations d’implantation et souvent de sédentarisation soient devenues très complexes tout au long des siècles. Le mode de vie itinérant d’une certaine partie d’entre eux est un des éléments mis en avant pour en expliquer le mythe, le folklore, les réalités ou encore la dénonciation. Victimes d’un génocide durant la Seconde Guerre Mondiale, les Roms ont préalablement fait l’objet de nombreuses tentatives de les contraindre, les assimiler, les intégrer, au gré des époques et des sociétés.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • upaniṣad

    Ensemble de textes constituant la conclusion des Véda.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


    Indéfinition


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

    Langue(s) :

  • véda 

    Ensemble de textes révélés aux rishis(sages) constituant les fondements du védisme, du brahmanisme et de l’hindouisme.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Les Mots De :

  • caste

    « La caste a eu une influence décisive sur ma vie… On ne nous l’imposait pas. On savait que ça existait. Personne ne se marierait dans une autre caste. Mais on n’en parle pas, encore moins, on l’écrirait… Mes frères étaient profs. À ce moment, c’était une fonction respectée… »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • enseigner

    « A une période de ma vie, quand j’avais un peu plus de 10 ans, des Mauriciens allaient en Inde apprendre le sitar, les tablas, etc. Puis ils revenaient mariés à des indiennes. Ces femmes ont ouvert un centre, qui est devenu par la suite l’équivalent d’un conservatoire de danse, musique, chant et beaux-arts… Et moi, j’y suis allée en cachette (j’avais alors 12 ans) mais je ne pouvais pas payer. On habitait alors à la campagne, et on allait à l’école en ville (on devait se lever à 5 h 30). C’était à 1 h 30 par le bus. L’école de danse était juste à côté de mon collège. J’ai commencé à prendre des cours de Bharata Natyam, danse classique du sud de l’Inde. Ma mère savait ce que je faisais mais pas mon père. Puis un jour, j’avais 13 ans, une audition a eu lieu. La grande banque de l’État voulait une danse indienne pour réaliser sa publicité. Le professeur nous a fait jouer : on était une dizaine. Et mon père a vu la pub à la télé… Mais finalement il en a été tellement fier, qu’il n’a rien dit. Alors j’ai continué. Et aujourd’hui quand je reviens à Maurice, je retrouve ce professeur. Et elle me corrige… »


  • Écritures :

  • bengali écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Beng

    Nom commenté : bangla lipi - বাংলা লিপি

    Sens d'écriture : gauche à droite

    Zones : Inde - Bangladesh

    Langues transcrites : bengali, sanskrit, assamais…

    Date de création : 11e siècle

    Styles : Deux styles existent : sadhu bhasha (qui prévalut jusqu'au 19e siècle) et colit ou colit bhasha.


  • devanagari écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Deva

    Nom commenté : "Citadine des dieux"

    Signes : 12 voyelles et 34 consonnes

    Sens d'écriture : gauche à droite

    Zones : Inde

    Langues transcrites : hindi, sanskrit

    Date de création : 10e siècle

    Créateur : vient de la brahmi, via l’écriture gupta, puis nagari

    Particularités : C'est une écriture parfaitement phonétique, en effet un mot bien prononcé pourra toujours être écrit, de même qu'un mot lu pourra toujours être prononcé


  • gujrati écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Gujr

    Sens d'écriture : gauche à droite

    Zones : Inde

    Langues transcrites : gujarati, kutchi

    Date de création : 16e siècle (à partir de l'écriture gupta, la devanagari)

    Traces - textes les plus anciens : 1592

    Styles : Pas de distinction entre majuscules et minuscules

    Particularités : On remarquera sa similarité avec la devanagari, sans le trait supérieur.


  • gupta écr

    Système : alphasyllabaire

    Zones : Inde

    Date de création : v. 4e siècle (à partir de la brahmi)

    Traces - textes les plus anciens : Une des plus vieilles traces est un texte du 5e siècle décrivant le règne de Samudragupta

    Particularités : A donné notamment naissance à la nagari, mais aussi aux écritures sâradâ et siddham


  • indus écr

    Code : inds

    Zones : Inde (Pakistan actuel)

    Date de création : 2600 av. J.-C.

    Traces - textes les plus anciens : Les premiers textes de cette antique civilisation sont mis au jour en 1875.

    Particularités : Reste indéchiffrée.


  • kadamba écr

    Système : alphasyllabaire

    Zones : Inde

    Langues transcrites : kannada, sanskrit, konkani, marathi

    Date de création : 5e siècle (à partir de la brahmi)

    Particularités : Proche de l'alphabet kalinga


  • kannada écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Knda

    Nom commenté : ಕನ್ನಡ (ou kannara)

    Signes : 34 consonnes - 14 voyelles - 2 signes particuliers

    Sens d'écriture : gauche à droite

    Zones : Inde

    Langues transcrites : kannada, konkani, toulou

    Date de création : v. 5e siècle (à partir de la brahmi)

    Particularités : Très voisin du télougou à côté duquel il s'est développé.


  • kharoshti écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : khar

    Nom commenté : ou gandhari

    Zones : Inde

    Langues transcrites : sanskrit, pâli, prâkrit

    Date de création : 3e siècle av. J.-C.

    Particularités : S'est développée parallèlement à la brahmi, mais contrairement à elle, s'est éteinte.


  • malayalam écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Mlym

    Signes : 36 consonnes - 15 voyelle

    Sens d'écriture : gauche à droite

    Zones : Inde

    Langues transcrites : malayalam,sanskrit

    Date de création : 9e siècle (à partir de la brahmi, via la grantha)


  • oriya écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Orya

    Nom commenté : utkala lipi

    Zones : Inde

    Langues transcrites : oriya, sanskrit

    Date de création : av. 11e siècle (via la brahmi, et l'alphabet kalinga)

    Traces - textes les plus anciens : Texte Kalinga - 1051


  • shahmukhi

    Système : abjad

    Sens d'écriture : droite à gauche

    Zones : Pendjab - Inde

    Langues transcrites : pendjabi

    Particularités : Adaptation de l'alphabet arabo-persan - L'écriture shahmukhi est utilisée par les Musulmans tandis que le gurmukhi l'est par les Sikhs.


  • siddham

    Système : alphasyllabaire

    Code : Sidd

    Zones : Inde

    Langues transcrites : sanskrit

    Date de création : env. 550

    Créateur : à partir du gupta

    Particularités : A gagné le Japon par l'intermédiaire de la visite en Chine du moine Kukai, devenant un vecteur de diffusion du bouddhisme - Connaît aujourd'hui un regain d'intérêt plus moderne.


  • tamoul écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Tami

    Signes : 5 voyelles et 24 consonnes

    Sens d'écriture : gauche à droite

    Zones : Inde

    Langues transcrites : tamoul

    Créateur : Un ascète venu du nord, Agastya

    Traces - textes les plus anciens : Acte de donation faits par un Roi du Pallava, Nandivarmà

    Styles : Cette écriture complexe était écrite à l’origine sur des feuilles de cocotier ou de palmier appelés « ôles », les caractères étant gravés avec des stylets de terre appelés « clou ou pointe à lettre ». A la différence des écritures du Nord du pays, celles du Sud étaient généralement de forme beaucoup plus ronde, les lignes droites horizontales risquant de couper la fibre de la feuille de palmier.

    Particularités : Il existe trois tamouls : le naturel ou ordinaire, celui de la poésie et celui du théâtre.


  • télougou écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Telu

    Nom commenté : telugu lipī తెలుగు

    Sens d'écriture : gauche à droite

    Zones : Inde

    Langues transcrites : telugu, sanskrit

    Date de création : v. 5e siècle (à partir de la brahmi puis de l'écriture kadamba)

    Traces - textes les plus anciens : 575

    Styles : Un style antique prévalut jusqu'au milieu du 20e siècle remplacé alors par l'écriture actuelle.

    Particularités : Se développe tout particulièrement au 11e siècle au service de la littérature et de la poésie


  • tibétain écr

    Système : alphasyllabaire

    Code : Tibt

    Sens d'écriture : gauche à droite

    Zones : Chine, Tibet

    Langues transcrites : tibétain, dzongkha, ladakhi

    Date de création : 7e siècle

    Créateur : Thonmi Sambhota, ministre du roi Songtsen Gampo (609/613 – 650), envoyé en Inde ainsi que seize autres étudiants pour y étudier le bouddhisme

    Traces - textes les plus anciens : Inscription sur la stèle de Zhol (Potala) en 767 ou 764

    Styles : On peut diviser en deux familles : selon que l’on marque une « ligne de tête » dite Uchen, ou sans dite Umeh. Dans cette seconde famille, il existe « le style long » (Tsugring ou Druchen), le « style court » (Tsugtung), le Petsug pour les textes historiques, épiques, religieux, ou encore le Tsugmakhyug dont les formes sont plus rondes.
    Afin de séparer les syllabes, on utilise un point.


  • Langues :

  • assamais

    nom en anglais : Assamese

    ISO : asm

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • awadhi

    अवधी

    nom en anglais : Awadhi

    ISO : awa

    PAYS : Inde, Népal

    Famille : indo-européennes / indo-aryennes


  • bengali

    বাংলা

    nom en anglais : Bengali

    ISO : ben

    PAYS : Bangladesh, Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • bhojpuri

    भोजपुरी 

    nom en anglais : Bhojpuri

    ISO : bho

    PAYS : Inde,Guyana,Maurice,Fidji

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • biharis

    nom en anglais : Bihari

    ISO : bih

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • dogri

    डोगरी 

    nom en anglais : Dogri

    ISO : doi

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • dravidiennes

    nom en anglais : Dravidian

    ISO : dra

    PAYS : Inde

    Famille : dravidiennes


  • gondi

    nom en anglais : Gondi

    ISO : gon

    PAYS : Inde

    Famille : dravidiennes


  • gujarati

    ગુજરાતી 

    nom en anglais : Gujarati

    ISO : guj

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • hindi

    हिन्दी 

    nom en anglais : Hindi

    ISO : hin

    PAYS : Inde,Népal

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • indo-aryennes

    nom en anglais : Indic

    ISO : inc

    PAYS : Inde,Népal,Bangladesh

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • kannada

    ಕನ್ನಡ

    nom en anglais : Kannada

    ISO : kan

    PAYS : Inde

    Famille : dravidiennes


  • kashmiri

    कॉशुर 

    nom en anglais : Kashmiri

    ISO : kas

    PAYS : Inde,Pakistan

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • khasi

    nom en anglais : Khasi

    ISO : kha

    PAYS : Inde

    Famille : austro-asiatiques / môn-khmer / khasiques


  • konkani

    कोंकणी

    nom en anglais : Konkani

    ISO : kok

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • kurukh

    Kũṛux

    nom en anglais : Kurukh

    ISO : kru

    PAYS : Inde, Népal

    Famille : dravidiennes


  • lushai

    nom en anglais : Lushai

    ISO : lus

    PAYS : Inde, Birmanie, Bangladesh

    Famille : sino-tibétaines / tibéto-birmanes


  • magahi

    मगही 

    nom en anglais : Magahi

    ISO : mag

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • maithili

    मैथिली 

    nom en anglais : Maithili

    ISO : mai

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • malayalam

    മലയാളം

    nom en anglais : Malayalam

    ISO : mal

    PAYS : Inde

    Famille : dravidiennes


  • maldivien

    ދިވެހިބަސް 

    nom en anglais : Divehi

    ISO : div

    PAYS : Inde, Maldives

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • manipuri

    মৈতে 

    nom en anglais : Manipuri

    ISO : mni

    PAYS : Inde, Birmanie

    Famille : sino-tibétaines / tibéto-birmanes


  • marathe

    मराठी 

    nom en anglais : Marathi

    ISO : mar

    PAYS : Inde, Maurice

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • munda

    nom en anglais : Munda

    ISO : mun

    PAYS : Inde,Bangladesh

    Famille : austo-asiatiques / munda


  • népalais

    नेपाली 

    nom en anglais : Nepali

    ISO : nep

    PAYS : Népal, Bhoutan, Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • oriya

    ଓଡ଼ିଆ

    nom en anglais : Oriya

    ISO : ori

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • ourdou

    اردو

    nom en anglais : Urdu

    ISO : urd

    PAYS : Inde, Pakistan

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • pali

    pāli

    nom en anglais : Pali

    ISO : pli

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • pendjabi

    ਪੰਜਾਬੀ

    nom en anglais : Panjabi, Punjabi

    ISO : pan

    PAYS : Inde, Pakistan

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • rajasthani

    राजस्थानी 

    nom en anglais : Rajasthani

    ISO : raj

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • romani

    nom en anglais : Romany

    ISO : rom

    PAYS : Inde, monde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • sanskrit

    nom en anglais : Sanskrit

    ISO : san

    PAYS : Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • santali 

    nom en anglais : Santali

    ISO : sat

    PAYS : Inde, Bangladesh, Népal, Bhoutan

    Famille : austro-asiatiques / munda


  • sindhi

    सिन्धी  / سنڌي

    nom en anglais : Sindhi

    ISO : snd

    PAYS : Pakistan, Inde

    Famille : indo-européennes / indo-iraniennes / indo-aryennes


  • tai-kadai

    ISO : tai

    PAYS : Thaïlande, Laos, Birmanie,Cambodge, Viêt Nam, Chine, Inde

    Famille : tai-kadai


  • tamoul

    தமிழ் 

    nom en anglais : Tamil

    ISO : tam

    PAYS : Inde,Sri Lanka

    Famille : dravidiennes


  • télougou

    తెలుగు 

    nom en anglais : Telugu

    ISO : tel

    PAYS : Inde

    Famille : dravidiennes


  • tibétain

    Bod-skad / བོད་སྐད་

    nom en anglais : Tibetan

    ISO : tib

    PAYS : Chine, Bhoutan, Népal, Inde,Pakistan

    Famille : sino-tibétaines / tibéto-birmanes


  • Veillée :

  • Dans la forêt de Khandava…

    (D’après Maurice Cocagnac – Les racines de l’âme indienne…) Nous sommes dans la grande forêt de Khandava. Arjuna et Krishna y ont chassé toute la journée. Ils sont heureux et s’arrêtent dans une clairière pour se réconforter, accompagnés de musique et de bons mets. C’est alors qu’un brâhmane s’approche d’eux, visiblement il est fatigué. Ils le prient de se joindre à eux, et au bout d’un moment, celui-ci leur confie qu’il est Agni, dieu du feu. Les deux amis s’étonnent de cet apparent épuisement. Comment le puissant dieu qui préside aux forces du feu peut-il être à ce point exténué ! Agni leur avoue ceci : « Voilà 12 ans qu’un sage fait des offrandes sur mon autel, y versant quantité d’huile sur le feu, et cela a fini par m’épuiser. Si je veux recouvrer mes forces, je dois absolument brûler cette forêt. » Ses deux interlocuteurs en conviennent aisément, mais lui demandent donc aussitôt pourquoi il n’a pas accompli son projet : n’est-il pas le dieu du feu ! « Hélas, soupire Agni, à chaque fois que je m’y essaie, Indra fait pleuvoir pour protéger les grands serpents qui demeurent en cette forêt, et tout est à recommencer… » Agni leur demande donc de l’aider. C’est ainsi que les deux compagnons, sensibles à son récit, s’y engagent. Ils reçoivent alors pour y parvenir les armes divines. Arjuna y obtient notamment certains attributs qui le rendront célèbre, l’arc Gandiva, mais aussi deux carquois, et un char avec le roi des singes pour porte-étendard. Ainsi pourvus, les deux amis vaincront, et Indra sera chassé, Agni pourra alors brûler la forêt, et seul le roi des serpents parviendra à s’en échapper.


  • Draupadi et les Pandavas

    Arjuna, l’un des cinq fils de Pandu, était sorti vainqueur de l’épreuve que Drupada avait imposée aux prétendants à la main de sa fille, Draupadi. Ayant en effet bandé l’arc et transpercé la cible (selon une légende connue d’une autre civilisation), Arjuna, le guerrier aux bras puissants, repartit donc avec ses frères annoncer l’heureuse nouvelle à Kunti, leur mère et belle-mère. À peine arrivé au palais, il se précipita auprès d’elle et lui annonça être porteur du plus grand des bonheurs ! Cependant dans l’empressement et la joie de retrouver ses enfants, Kunti devança ses explications et prononça le vœu d’un « partage de l’aumône entre eux tous ». Il était dit. Nul n’y pouvait plus rien. Afin de demeurer conforme au dharma, il fut convenu que la merveilleuse Draupadi deviendrait ainsi l’épouse des cinq frères.


  • Ganga…

    En ces heures germinales, en une époque où s’affrontaient dieux et démons, ces derniers avaient coutume de se réfugier dans les océans. C’est pourquoi les dieux demandèrent au yogi Agastya de leur rendre un petit service : celui d’avaler les eaux océaniques. Ce qu’il fit bien entendu sans hésiter. Et l’aide fut hautement appréciée car les démons ne pouvaient plus désormais se cacher. Ils furent réduits à néant. C’est alors qu’on pria Agastya de libérer l’océan qu’il avait englouti. Hélas, il l’avait digéré ! Débutèrent des temps de désolation. La sécheresse s’abattit, le désert gagna, et bien des activités essentielles et vitales, jusqu’aux rites de purification, furent contraintes d’être abandonnées. Pendant ce temps le roi Saagar qui avait de grands desseins s’apprêtait à sacrifier le cheval annuel qu’il laissait de coutume en liberté. Mais lorsqu’il voulut y procéder, ô comble de malheur, le cheval avait disparu. Il chargea ses soixante mille fils de le retrouver. Ceux-ci ne le déçurent point, car ils réussirent à le localiser chez le sage Kapila où l’animal avait effectivement choisi de faire halte. Ils ne tardèrent pas à l’accuser de vol ! Or, irrité par leurs accusations infantiles alors qu’il était en méditation, celui-ci ouvrit les yeux et les réduisit en cendres ! Le malheur frappa le cœur de Saagar qui pria Kapila de lui dire comment réparer cette erreur. Aussi le sage précisa-t-il que seul le Gange pourrait apaiser leur souffrance en baignant leurs âmes errantes. Il fallut alors implorer Brahmâ. Mais la mort vint trouver Saagar. Ainsi passèrent sept générations jusqu’à ce qu’un descendant, Bhagirath, reprît à son tour la prière pour le repos de ses ancêtres. Brahmâ en fut touché mais avertit que le déferlement du Gange serait terrifiant. C’est pourquoi il conseilla d’invoquer Shiva afin que celui-ci puisse retenir le Gange dans ses cheveux. C’est bien ce qui se produisit et grâce à ces sages conseils, les âmes des défunts purent s’y tremper et se libérer. Et la Terre regagna ses couleurs loin de la sécheresse qui s’était abattue sur elle…Le Gange devint ainsi le centre d’une sacralisation qui fait que les mariés accrochent des guirlandes d’une rive à l’autre, que les paysans du Bihar enterrent des pots remplis d’eau du Gange dans leurs champs ensemencés, et que s’y baigner, et mourir sa proximité, constituent l’aboutissement de toute vie chez les Hindous. Du reste, pour en revenir aux critiques hygiénistes soulevées plus haut, certains soutiennent que ses capacités d’auto-dépollution sont inégalées. Mais bien sûr, on nous dira qu’il faut y croire…


  • Holi, la fête des couleurs

    Hiranyakashipu avait reçu de Brahma des dons incroyables. On ne pouvait lui porter tort ni le jour, ni la nuit, ni sur Terre, ni dans le Ciel, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur, ni par une arme, ni sans arme, que l’on soit homme ou animal. Or Hiranyakashipu était hostile à Vishnu et voulait absolument lui nuire. Pour contrecarrer ses plans, on parvint à conduire son épouse alors enceinte au Sage Narada qui lui enseigna tout au contraire la gloire de Vishnu. C’est ainsi que lorsqu’il naquit, Prahlad fut entièrement habité de l’esprit du dieu Vishnu et bientôt son père s’en rendit compte, à sa grande colère. Il demanda à ses maîtres de bien le surveiller, de cesser de lui ôter pareille idée ! Mais rien n’y fit, au contraire. A chaque fois qu’il lui demandait ce qui était au monde la chose la plus importante, Prahlad répondait en toute simplicité : « C’est de renoncer au monde et de chercher refuge auprès du Seigneur Vishnu. » Alors Hiranyakashipu fou de rage décida de tuer son fils. Il envoya ses armées sur lui, mais elles échouèrent. Puis les serpents, qui n’y parvinrent pas davantage. Le poison se transforma en nectar dans sa bouche. Quant aux éléphants, ils ne purent davantage le piétiner. Hiranyakashipu finit par se demander où pouvait donc être ce Vishnu qui lui causait tant de tourments et frappa un pilier de son épée. En sortit Narasimha, qui n’était ni homme, ni lion, lequel le saisit et l’emmena sur le seuil du palais (ni dedans, ni dehors), à l’heure du crépuscule (ni jour, ni nuit), et là le tua. Prahlad monta sur le trône et régna avec une infinie sagesse. Mais tout n’était pas fini pour autant car Holika, la sœur de Hiranyakashipu, qui gouvernait le feu, le prit sur ses genoux et voulut le consumer. Or, tout au contraire, c’est elle qui fut réduite en cendres, tandis que Prahlad n’en était pas affecté. On dit qu’avant de mourir, Holika implora son pardon et qu’il lui accorda. C’est en son honneur qu’on fête Holi, le festival des couleurs, pour rappeler aux hommes, la vanité qui brûle et les règles de bonne conduite. (Une autre histoire est liée à la fête de Holi, qui raconte les amours de Krishna et de Râdhâ).


  • Le Grand Rama…

    Le Ramayana conte l’histoire du grand Rama, septième avatar de Vishnu, qui partit combattre le démon Ravana retranché à Sri Lanka… Son père était le roi d’Ayodhya, Dasaratha, lequel à cette époque n’avait pas de descendance mâle et en était affligé. En ce même temps, les dieux se désolaient du pouvoir du roi des démons Ravana qui empêchait les rites sacrés et contre lesquels ils étaient impuissants. C’est pourquoi Vishnu décida de redescendre sur Terre, sous forme humaine, car si les dieux ne pouvaient le contraindre, un homme lui pouvait vaincre Ravana. Les épouses de Dasaratha furent conviées à boire un philtre magique, et tombèrent simultanément enceintes : quatre fils en naquirent, Rama, Lakshamana, Bharata, Satrughna. Rama et Lakshamana furent très tôt complices, et fort jeunes, ils ne manquèrent pas de prouver leurs exploits. C’est ainsi qu’ils mirent à mal une démone et des cascades de fleurs de lotus se déversèrent sur eux. De même le roi Janaka avait promis que quiconque parviendrait à domestiquer l’arc de Shiva (que 500 hommes ne parvenaient à soulever) emporterait la main de sa fille Sita. Or à peine Rama le prit-il entre ses mains qu’il se brisa. Dasaratha sentait venir sa fin et naturellement il voyait en Rama le plus digne des successeurs. Hélas, l’une de ses épouses lui rappela qu’il avait promis le trône à son fils. Fidèle à sa parole, il dut se résoudre à le lui accorder et exila Rama. Lakshamana et Sita décidèrent de le suivre. 10 années d’errance les menèrent à Panchavati où ils prirent résidence. Quelque temps plus tard une démone, métamorphosée en belle servante, tenta de se rapprocher de Sita. Mais Lakshamana lui coupa le nez et les oreilles. Ravana avertit de l’affaire, conçut dès lors un stratégème pour les perdre. Il envoya tout d’abord un magnifique cerf blanc qui appata Rama. Celui-ci décidé à le chasser traça un cercle magique autour de la demeure pour protéger son épouse. Mais Ravana, dans toute sa ruse, s’en approcha sous les traits d’un vieux mendiant et pria hors du cercle Sita de le nourrir. Ne se méfiant pas, celle-ci tomba dans le piège et il l’enleva sans difficulté. Rama et Lakshamana durent alors mener d’intenses recherches pour la retrouver. Au cours de ces tentatives, ils s’associèrent les mérites de Sugriva, le chef de l’armée des singes. Ceux-ci partirent dans toutes les directions et seule l’armée conduite par Hanuman tarda à rentrer. Pour cause, ils avaient trouvé où Ravana détenait Sita : sur l’île de Sri Lanka. Il parvint à franchir les mers et fit savoir à Sita que Rama n’avait pas abandonné. Puis il revint avec l’un de ses anneaux et en informa Rama qui prit aussitôt la route. Grâce à la construction d’un pont magique, une impressionnante armée s’abttit sur Ravana. Mais celui-ci ne manquait pas de ressources, et les pertes furent terribles. Lakshmana fut ainsi gravement blessé, et Rama lui-même sentit les forces lui manquer. Heureusement les herbes médicinales du Mont Kailash, Surya le dieu-soleil, et in fine l’arme de Brahmâ, parvinrent à vaincre les démons et à tuer Ravana. Rentrés victorieux à Ayodhya, on ne tarda pas toutefois à douter de la vertu de Sita. N’aurait-elle pas été séduite par le démon Ravana ? C’est pourquoi elle se retira en forêt avec l’aide de Lakshamana auprès du sage Vâlmîki. Et c’est là qu’elle enfanta des jumeaux Kusa et Lava, auquels elle apprit l’épopée du Ramayana. Ils devaient quelques années plus tard le conter devant Rama à Ayodhya et tous purent aisément reconnaître en eux, ses fils légitimes. Sita ne manqua pas d’être alors rappelée auprès de lui.


  • Le raga du feu

    Il était une fois un grand maître de veena dont la réputation avait franchi les limites des royaumes… Il était également un conseiller du roi, qui était son plus grand ennemi. Le conseiller avait déjà à plusieurs reprises tenté de lui nuire – sans succès. Mais il eut un jour une terrible idée. Tandis que l’anniversaire du roi approchait, il proposa que le maître joue à cette occasion « le raga du feu ». Le morceau était sublime, et tout le monde était réjoui à l’annonce de l’entendre. Un seul problème subsistait toutefois car quiconque interprétait ce raga à merveille, et sans nul doute cela serait le cas, était assuré d’une chose : se consumer et périr. Néanmoins, à la demande du roi, le maître accepta.Le jour venu, il s’installa devant la cour et entreprit de donner sa dernière représentation. Dès les premières notes, chacun fut ébloui. Son jeu n’était pas seulement exceptionnel, il atteignait la perfection. Le conseiller affichait plus que tous sa satisfaction puisque, très bientôt, son vil projet serait exaucé : le maître s’évanouirait dans les flammes. Or, contrairement à son attente, et à la crainte de quelques uns, il acheva son air sans que rien de tel ne se produisît. Tout au contraire, il se leva, salua respectueusement le roi et les membres de la cour, parmi lesquels le conseiller, puis quitta le palais. Il traversa alors la cité, et rejoignit sa fille bien loin du palais. Là, il lui prit les mains et lui sourit avec tout le respect et l’admiration qu’un père peut avoir pour son enfant. D’autant plus qu’en tant que sa meilleure disciple, celle-ci venait ce soir, parallèlement à la représentation de son père, d’exécuter à merveille le raga de l’eau, seul antidote connu pour apaiser celui du feu.


  • Twitopique :

  • #ashoka

    #Ashoka, dynastie Maurya / Se convertit au bouddhisme après la sanglante bataille de Kalinga en – 261 / En applique les principes.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

    Période(s) :

  • #badminton

    1873 – Château de #Badminton / Officiers de l’Armée des Indes / Bouchon de champagne, plumes, planches / Un nouveau sport est né.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

    Période(s) :

  • #bangla lg

    Le 21 février / 1952 – Dakka / Une manifestation pour le #bangla dégénère / Journée internationale de la langue maternelle.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

    Période(s) :

  • #bindi

    #Bindi, du sanskrit bindu, goutte : le troisième œil en Inde / Signe de conscience et de rapport à l’univers qui nous entoure.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

  • #brics

    Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud / Les #BRICS / Puissances dites émergentes.


  • #caste

    #Castes / Brâhmane : prêtre / Kshatrya : guerrier, administrateur / Vaishya : producteurs / Shudra : serviteur / … Dalit : Intouchable.


  • #chola

    Inde – Dynastie #Chola / Côte du Coromandel / Puissance maritime / Essor aux 9e et 10e / Battent les Pallavas et Pandyas / Asie du sud-est.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

    Période(s) :

  • #cipayes (révolte des)

    Révolte des #Cipayes – Inde 1857 / Met fin à la Comp. angl. des Indes orient. / Government of India Act : début du Raj britannique.


  • #coton

    Au Mexique / En Inde, depuis 5000 ans / Largem. exploité en Ouzbékistan / Fibre naturelle la + répandue / Ar. al qutun – le #coton.


  • #deepavali

    #Deepavali (Diwali) / Rangée de lampes / Fête de la lumière hindoue / Victoire de Shiva ou de Rama.


  • #delhi (sultanat de)

    Succession de dynasties : Muizzî, Tughlûq, Lodî… / Sultanat de #Delhi / Présence musulmane en Inde pendant 3 siècles / Jusqu’aux Moghols.


  • #déobandi

    #Déobandi : la plus importante école d’oulémas sunnites au Pakistan / Cité de Déoband, en Inde.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #dikpala

    Indra (E) / Agni (SE) / Yama (S) / Nirrita (SO) / Varuna (O) / Vâyu (NO) / Kubera (N) / Ishâna (NE) / Les #dikpala, gardiens de l’espace.


  • #dinde

    Originaire d’Amérique / Qualifiée d’Inde ou de Turquie / La #dinde / Aux pieds brûlés / Ah, que voilà une bonne farce …


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #distribuer

    Quand les dieux eurent démembré l’Homme / comment en #distribuèrent-ils les parts ? / Le Rig-Veda.


  • #dravidiennes lgs

    Télougou, tamoul, malayalam, kannada, brahoui, gondî… / Princip. sud de l’Inde / Lgs #dravidiennes – nom donné par F. W. Ellis.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #durga

    #Durga, l’inaccessible / Celle que rien ne peut atteindre / Tous les dieux la dotent de leurs pouvoirs / Victorieuse du démon Mahishasura.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #échecs

    Săh mat : le roi est mort / chatarunga indien, shatranj perse, 象棋 xiangqi chinois / Le jeu d’#échecs.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #gandhi mohandas

    #Gandhi / Le Mahatma (grande âme) / Apôtre de la non-violence / Assassiné le 30 janvier 1948 par des ultra-nationalistes hindous.


  • #gupta

    Entre 3e et 6e s. / Dynastie des #Gupta / Règnent sur le nord de l’Inde / Chandragupta 1er / Un des âges d’or de la culture indienne.


  • #hindouisme

    #Hindouisme / Religion principale de l’Inde / La Trimurti constitue une de ses bases avec Brahma, Vishnu et Shiva / S’appuie sur les Veda.


  • #holi

    Hiranyakashipu hostile à Vishnu / Son fils Prahlad au contraire le vénère / Lutte sans merci / Prahlad gagne / #Holi : fête des couleurs.


  • #inde

    Vaste pays / Cap. New-Delhi / Indép. 1947 (partition) / 28 États – 7 territoires / Lgs hindi – angl. + 21 – div. écritures / #Inde.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Période(s) :

  • #indo-aryens

    Vers – 1500, les #Indo-Aryens auraient envahi le Nord de l’Inde / Repoussant les Dravidiens dans le Sud.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Période(s) :

  • #indus

    470 signes / Dans la vallée de l’#Indus / Mohenjo-Daro, Harappa / 2500 ans av. J.-C. / Indéchiffrés.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Période(s) :

  • #jaïns

    Un mouchoir sur la bouche / Balaie le sol devant eux / Disciples de Mahāvīra / Respect absolu de la vie / Les #Jaïns.


  • #khandava

    Agni, dieu du feu, erre dans la forêt de #Khandava / Arjuna et Krishna l’aident à en chasser Indra / Le dieu peut enfin brûler la forêt.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Période(s) :

  • #kumb(h)a mela

    #Kumbh(a) Mela : « fête de la cruche » / Breuvage d’immortalité : l’amrita / Quatre gouttes s’échappent.


  • #lingam

    Il représente Shiva / Son énergie cosmique / D’ordre sexuelle / Et s’associe au yoni / Le #lingam.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #mahâbhârata

    #Mahâbhârata / Dicté à Ganesha par le sage Vyasa / Affrontement légendaire entre les Pandavas et leurs cousins Kauravas.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Période(s) :

  • #malayalam lg

    État du Kerala, Pondichéry / Lg dravidienne – #malayalam / Ecr. Spécifique dérivée du grantha.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #mangue

    Akhbar en planta 100000 arbres / Fruit national en Inde / La #mangue.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Période(s) :

  • #marathe (empire)

    Empire #marathe (auj. Maharashtra) / Emergeant en 1336 / Cap. Vijayanâgara / S’oppose aux Moghols / Guerres anglo-marathes.


  • #méru mont

    Séjour des divinités / Centre et axe du monde / Autour duquel tourne le soleil / Chez les Hindous, Jaïns, Bouddhistes… / Le mont #Méru.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #mille et une nuits

    Inde, Perse, puis monde arabe / Les #1001 nuits / Recueil d’histoires / Shéhérazade en fait récit au sultan et sauve sa tête.


  • #moghols

    Babûr fonde l’Empire #moghol en Inde en 1526 / En 1556, Akhbar, empereur particulièrement éclairé.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Période(s) :

  • #munda lg

    Inde (Orissa, Andhra Pradesh, Jharkhand, Bengale…) – Bangladesh / Lgs #munda (austroasiatiques) / Mundari, gorum, santali, kohl…


  • #nehru jawaharlal (pandit)

    Pandit #Nehru (1889/1964) / Acteur de l’indépendance / Proche de Gandhi / 1er Premier ministre de l’Inde en 1947 / Père d’Indira Gandhi.


  • #népalais lg

    Parmi lgs indo-aryennes (pahari) / #Népalais / Népal, Bhoutan, Inde / Ecrite en devanagari.


  • #pallava

    Sud-est de l’Inde / Cap. Kânchîpuram / Dynastie hindoue des #Pallava / Du 3e au 9e s. / Ecriture pallava (influence sur le khmer, birman…).


  • #parvati

    Sâti aime Shiva / Daksha, son père, s’y oppose / Sâti se suicide / Shiva se venge et la ressuscite en #Parvati.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #romani lg

    Parcours du #romani / De l’Inde au 11e s. / À l’Asie Mineure au contact du persan, arménien, grec / Puis en Europe au gré des situations.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #roms

    Ils viennent d’Inde (10e – 11e) / Et longs, et sinueux furent leurs chemins / 8 avril : journée internationale des #Roms.


  • #sanskrit lg

    Parmi les lgs indo-aryennes / #Sanskrit / Lg de l’hindouisme – textes sacrés / « Parachevé » / Div. écrit. – auj. majorit. en devanāgarī.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #sâti

    Sacrifice des veuves qui s’immolent par le feu / Le #sâti / Une loi y met un terme … théoriquement.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #sikhs

    Kirpan : le poignard / Kangha : le peigne / Kachh : le caleçon de guerre / Kara : l’anneau / Kesh : poils et barbes / 5 k chez les #Sikhs.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #sucre

    Venu d’Inde / Transitant par le monde arabe / Le #sucre / De canne ou de betterave.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

  • #taj mahal

    #Taj Mahal : Palais de la Couronne / Agra entre 1631 et 1644 / Sous Shâh Jahân / Hommage à son épouse Mumtaz Mahal : lumière du palais.


    Twitopique


    Thème(s) :

    Tags :

    Zone(s) :

    Période(s) :