Articles :

  • Il pleut…

    Il pleut…
    Il pleut et Lu Ban, le magistral charpentier, ainsi que sa sœur rivalisent d’exploit pour s’en protéger…
    Il pleut et le Serpent arc-en-ciel joue avec la pluie, au fondement des mythes…
    Et là Enkutatash annonce en Éthiopie le Nouvel An et la fin des pluies,
    De même que le Guéréwol et ses danses le font à Cure-Salée au Niger…
    Ici Chaac, dieu de la pluie, domine l’espace d’Uxmal…
    Et là le delta de l’Okavango voit la synchronisation des rythmes biologiques

    « Paix, pluie, prospérité… » Serait-ce la devise du Lesotho ? Ou celle d’une grande part de l’humanité ?

    « Mitra, qui a la force de la pureté, et Varouna, qui est le fléau de l’ennemi, accordez la pluie à la prière qui vous implore »

    Partout la pluie a fait l’objet d’attentions et de rituels
    N’est-elle pas source de vie ?
    Ne vient-elle pas mettre un terme à la douleur de la terre ?
    Toutefois qu’on y prenne garde, car il est également des pluies qui dévastent
    Des pluies qui déferlent
    Et dont l’illustre déluge compte en bien des lieux la suprême sanction…
    Épopée de Gilgamesh avec Uta-Napishtim
    Pyrrha et Deukalion chez les Grecs
    Yao et Fa Li en Chine
    Inuit, Sioux, Mayas…
    Tandis que le Mont Ararat se dresse comme une rédemption…

    Phénomène météorologique étudié avec soin
    Jouant un rôle prépondérant dans le cycle de l’eau
    Naturellement acide, parfois toxique,
    Fréquente, surabondante ou au contraire rare, voire inexistante
    Ainsi vient ou ne vient pas la pluie…
    Entre la lassitude qu’elle peut inspirer à celles et ceux qui en sont nantis,
    Et l’espérance de vivre que nombre placent en elle…


  • Indéfinition :

  • bêtise

    Qualifie ce qui est considéré par autrui (plus rarement par soi-même) comme un manque d’intelligence, de jugement, faisant fréquemment l’objet de moquerie.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • pauvreté 

    Situation liée au manque de ressources financières qui varie selon les lieux et les temps, et dont les conditions matérielles ou non peuvent entraver la vie de soi-même ou des siens, et la dignité à laquelle chacun a droit.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Veillée :

  • Pour une eau qui n’existe pas…

    Les Sakyas et les Koliyas vivaient en pleine harmonie, lorsqu’ils décidèrent soudain de se déclarer la guerre, en raison d’un grave affront. De part et d’autre de la frontière, on se promettait le pire. Aussi le jour de la bataille arriva-t-il rapidement. Mais au jour dit, alors qu’elles se faisaient face, le Bouddha s’assit entre les deux armées prêtes à en découdre. Les deux rois furent contraints à descendre de leur monture et à se présenter à lui , c’est alors qu’ il leur demanda : « Pourquoi vous faîtes-vous la guerre ? » Le roi des Koliyas assura aussitôt que les Sakyas, ses amis d’hier, étaient en vérité des gens abjects et sournois, d’ailleurs son Premier ministre le prouverait aisément. On appela le ministre en question qui, gêné, fit à son tour venir son secrétaire particulier. Celui-ci, beaucoup plus assuré, rappela que les Sakyas avaient traité les Koliyas de tous les noms, de poltrons, et de voleurs. D’ailleurs les Koliyas sauraient se battre, n’étaient-ils pas eux-aussi un peuple de guerriers ! « Mais, reprit le Bouddha doucement, quelles sont exactement ces provocations ? » Le secrétaire fit appeler son adjoint, qui était doté d’une grande mémoire. Hélas, celle-ci le trahit, et il eut grand peine à se souvenir d’une vague histoire d’eau. Seul le chef d’un village, enfin convoqué, sut apporter un éclaircissement. Il raconta que depuis trois ans sévissait le manque de pluie. Or un bruit courut que les Sakyas allaient construire un barrage. Alors que ses propres troupeaux mouraient, était-il normal que ces derniers gardent l’eau pour eux ? Il alla s’en plaindre au chef du district, qui en parla à son chef, qui en parla à son chef, etc. Et tout le monde fut convaincu de la nécessité de faire la guerre. « Et c’est donc pour une eau qui n’existe pas, fit observer le Bouddha, que vous allez aujourd’hui vous battre? » On dit que les armées s’en retournèrent chez elles sans livrer bataille…


  • Galerie UNIDEO :

  • Tribute to the rain…