• Indéfinition principale :

    nature

    Ensemble de tout ce qui forme l’univers et plus particulièrement la Terre indépendamment de l’homme.

    Indéfinition


    Thème(s) :

    Tags :

  • Indéfinition :

  • catastrophe 

    Désigne le résultat provoqué par un événement soudain ayant de graves conséquences : humainement ou matériellement. Lorsqu’on parle de catastrophe naturelle, il s’agit de phénomènes déclenchés par la terre : séisme, éruption volcanique, tsunami, inondations … Grâce à la science, l’être humain est aujourd’hui capable de prévoir l’arrivée d’une catastrophe naturelle. Mais celle-ci est parfois imprévisible et renvoie à sa propre définition de l’inattendu. Ces effets souvent désastreux, sont de plus en plus considérés comme le résultat de l’activité humaine négative sur la planète.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • énergie renouvelable

    Se dit de ce qui ne s’épuise pas à l’usage, renvoyant dans le domaine énergétique notamment à une réflexion sur la pérennité de l’entreprise humaine, au meilleur contrôle de son impact. S’oppose généralement dans l’opinion, ou dans les stratégies industrielles, à d’autres sources d’énergie, reflétant les politiques mises en place (ou non) pour en contrôler les besoins et y répondre.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • environnement

    Ensemble des éléments naturels et culturels qui participent de la construction de l’espace collectif et personnel dans lequel s’établissent nos équilibres physiques, sociaux ou culturels. 

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • Les Mots De :

  • nature

    « Depuis le passage du cap de la trentaine, mon corps fait petit à petit un rejet du « chimique ». Je ne m’en suis pas vraiment rendue compte au départ. Les choses se sont faites petit à petit, de façon inconsciente, avant que je ne m’en aperçoive vraiment et que je poursuive la tendance de façon tout à fait consciente désormais. Cela a commencé par ma contraception, puis est venu le tour de mes cheveux, des produits cosmétiques , je continue à présent avec l’alimentation, les produits ménagers, etc. etc. Il n’est pas simple de changer ses habitudes. J’ai encore beaucoup de progrès à faire et je ne suis pas certaine de parvenir au 100% naturel un jour. Mais la santé et le bien-être sont là en récompense. Ainsi qu’une complicité plus forte avec la Nature et mon propre corps. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • nature

    « La forêt, la montagne et la rivière sont indissociables. Les trois font partie de la nature, et le Congolais a un lien fort avec elle. Ce lien remonte à nos ancêtres. Pour eux, la nature est quelque chose de très important avec lequel il faut s’accommoder. Leur logique est simple : lorsqu’on est en symbiose avec la nature, on n’a pas de difficulté sur Terre… Très souvent c’est nous qui la blessons, alors la nature se retourne contre nous. » «  La montagne constitue un rempart pour la cité qui est bâtie juste en dessous, mais lorsqu’on n’est pas en symbiose avec la montagne, elle peut cracher du feu un jour, et engloutir la cité. La forêt, lorsqu’on on n’est pas en symbiose avec elle, on la blesse tout le temps, tout le temps, comme c’est le cas aujourd’hui au Congo… »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

  • nature

    « Éruptions volcaniques, séismes, tsunamis, tempêtes, inondations… la nature révèle parfois l’ampleur de son énergie vitale de manière violente. Devant la brutalité et l’abondance de cette force, nous nous sentons impuissants, futiles. Mais n’oublions pas que nous faisons nous aussi partie de la nature. Cette force exubérante et explosive doit être présente en nous. Elle court, bouillonne dans notre corps sans repos. »


    Les Mots De


    Thème(s) :

    Tags :

    WIVIWIC :

    26-human being
  • Citation :

  • animisme 

    « L’animisme a été défini par Edward B. Tylor (Primitive Culture, 1874) comme la croyance selon laquelle la nature est régie par des esprits analogues à la volonté humaine. Il y voyait la forme primitive ayant engendré toutes les religions. Pour P. Descola, le schème animique n’est pas une croyance mais une façon d’organiser la perception du monde à partir de ressources universellement présentes chez l’être humain. L’animisme consiste donc plus précisément dans le fait de percevoir une continuité (ou une ressemblance) entre l’intériorité humaine (l’intentionnalité) et celle de tous les êtres du monde, mais de fonder leur différence dans leurs propriétés et leurs manifestations physiques (forme du corps, manières de faire, attributs matériels). » (s. : scienceshumaines.com)


  • santé 

    « On propose alors une grille de lecture des politiques sanitaires qui permet d’un côté, d’identifier les conditions selon lesquelles les politiques sanitaires sont « durables » et qui, d’un autre côté, permet d’identifier les raisons des échecs des politiques passées et de mettre en doute la viabilité des réformes actuelles. » Stéphane Tizio -ideas.repec.org


    Citation


    Thème(s) :

    Tags :