PRÉSENTATION

Tôkyô 2020

Pour un dialogue universel

Préambule

En 2020 se tiendront les prochains Jeux Olympiques d’été. À Tôkyô – pour la seconde fois de son histoire. Et comme à chaque session des J.O. qu’ils soient de Beijing, de Londres ou de Rio ou de l’une ou l’autre des cités prestigieuses qui les ont accueillis et les accueilleront, on y évoquera bien des choses, parfois contradictoires. À commencer par la fraternité humaine, l’universalité du sport, le dépassement de soi, la recherche – parfois hasardeuse – de l’exploit. Sans oublier le lot habituel de petits et grands accommodements qui font de ce type d’événement planétaire un enjeu non seulement sportif, mais politique, commercial… et culturel.

Initiative

Quant à ce dernier point, qui nous intéressera plus particulièrement ici, il nous a semblé qu’il portait en lui un rendez-vous inédit, celui de nous y demander ce que la culture pourrait en ce moment même des humanités apporter au concert quelque peu discordant des nations. En vérité comment saisir l’opportunité de ce temps olympique afin d’y questionner et y nourrir un dialogue universel ? Dans l’axe pantopique de la croissance culturelle de l’humanité, nous proposons donc de construire ensemble une double plate-forme de rencontres entièrement dédiée à ce dialogue.

1er volet : Le Japon, sa culture, ses cultures

Le premier volet de cette plate-forme, hôte oblige, invitera à partir à la rencontre de la culture japonaise, des cultures japonaises. À terme, nous comptons que cette invitation ait pu réunir 2020 fragments, renvoyant à autant de talents, de pratiques, d’objets, d’histoires, d’inventivité… qui en sont représentatifs. Leur architecture au fil des outils pantopiques se veut porteuse de valeurs à la fois artistiques, scientifiques, linguistiques, environnementales…

2ème volet : Le monde, un espace de dialogue

Le second volet tiendra à la qualité de l’échange sans lequel aucune humanité à venir n’est envisageable. Car si nous sommes héritiers de valeurs et de traditions, nous le sommes tout autant de contentieux, conflits, déchirures et rancœurs… Et c’est bien pourquoi il incombe à chacun, à chacune de nous de choisir ce que nous ferons de tout cela, du bon comme du moins bon. Kenneth White disait admirablement de la culture qu’elle est un « idéal à atteindre ». Nous avons indiscutablement, plus que jamais, un idéal de paix à bâtir ensemble. Nous avons à atteindre un stade de développement plus élevé de l’humanité loin des querelles stériles et dangereuses, et de leur constante tentation. Pour nourrir ce dialogue culturel dans un temps un peu plus long que celui de l’échéance de 2020, nous proposons donc dans ce second volet d’amorcer des éléments culturels de toutes provenances. Classés au gré des pays constitutifs de la mosaïque planétaire, nous y réfléchirons parallèlement aux moyens éducatifs aptes à mieux les animer et les partager à travers le monde…

En attendant…

Comme l’ensemble des actions pantopiques, « Tôkyô 2020 : pour un dialogue universel » est une projection sur le temps long des humanités. N’y voyons pas seulement un projet événementiel en soi, mais la saisie d’un moment singulier pour faire écho tout à la fois à l’histoire des humanités et à leur devoir de progrès. C’est pourquoi nous avons entrepris une série de rencontres et d’études susceptibles d’en accompagner la réalisation vous donnant rendez-vous dans ces colonnes pour de constantes actualisations, ou au détour de vos concours et conseils pour en promouvoir ensemble la démarche…

PAR OUTILS

100 THÈMES