Partager l'article :

Un groupe, une salle d’attente, un bip…

SCENE 1 :

Avez-vous visionné cette vidéo qui montre une personne assise dans une salle d’attente ? Autour d’elle, des comédien/nes – ce qu’elle est censée ignorer bien entendu. Alors un bip se fait entendre, et tous se lèvent au diapason – sauf elle, quelque peu intriguée. Puis le bip de nouveau. Et les voici une fois encore, comme à chaque sonnerie, au garde-à-vous. Elle finit par s’y associer, sans savoir pourquoi. Et voici qu’à chaque nouveau bip, elle se lève en leur compagnie.

SCENE 2 :

Puis un à un, ses acolytes (comédien/nes) vont sortir, appelés tour à tour à consulter. Bien entendu, entre-temps la même situation se poursuit à laquelle elle s’associe désormais sans même y penser. La voici seule à présent. Plus personne pour l’observer. Un bip. Elle se lève comme à l’accoutumée. Et se relève – seule, sans savoir pourquoi.

SCENE 3 :

Un nouvel arrivant, ignorant le montage comme elle, entre dans la salle d’attente. Le bip se fait entendre. Elle se lève. Il est intrigué et sourit, sans se lever. Un second bip. Un troisième. Il finit par se lever après l’avoir interrogée sur la justification d’un tel geste. Ce à quoi, elle répond que c’était la règle qu’elle a découverte dans la salle d’attente. Bientôt d’autres nouveaux venus se joignent au groupe. Et s’y mettent à leur tour. Notre première recrue a donc réussi à partager la règle du groupe qui continuera de s’appliquer à son départ… : apprentissage social garanti !

Nous avons dit « groupe »…

Une tentative d’indéfinition :

« Un groupe est un ensemble de personnes ouvert ou fermé, réunies dans l’espace et le temps dans un but donné ou non, souvent placées sous la conduite de l’une ou plusieurs d’entre elles (formelle ou informelle). Le comportement d’un groupe et les interactions qui s’y produisent, peuvent considérablement varier selon les situations et les pressions éventuellement exercées tant en termes d’évolution, de décision, d’objectifs, d’ajustements réciproques… impliquant toutes sortes de facteurs : rationalité, respect, assistance, compassion, engagement mutuel… ou au contraire leur déni plus ou moins important. »