Gilgamesh… la première épopée

En ce temps-là régnait sur la cité d’Uruk / Fameuse par son temple appelé Eana / Le roi Lugalbanda époux de Ninsuna / Maître des Sumériens de la Cité d’Uruk / Je vais vous raconter une très belle histoire / Celle de Gilgamesh leur fils sacré héros / Qui connut de son temps la plus grande des Gloires / En défiant la mort hors de Uruk-les-Clos / En quête d’un principe d’immortalité / Voulant devenir Dieu il fut déifié / Son épopée fut brève mais sa célébrité / Fit chanter les poètes de l’humanité » – Épopée de Gilgamesh

 

Gilgamesh est roi d’Uruk. L’un de ses surnoms est « Celui qui a tout vu ». Et assurément, son destin est unique. Il a reçu la beauté du dieu Shamash et le courage d’Adad. Il exerce toutefois son pouvoir avec une telle tyrannie que les Dieux décident de le mettre à l’épreuve. Ils créent pour cela Enkidu, une force brute, lequel va tout d’abord se développer à l’écart de la civilisation. Mais bientôt cet être découvre l’amour en la personne de Shamhat, et il gagne bientôt la ville d’Uruk. Des rêves successifs le préviennent que Gilgamesh sera son rival, de même qu’ils l’avertiront plus tard de sa propre mort. Mais Gilgamesh dans un premier temps refuse de le voir. Or un jour, à l’occasion d’un mariage, Enkidu s’oppose ouvertement à lui. Un affrontement terrible se produit à l’issue duquel une amitié nouvelle se forge. C’est à cette époque que Gilgamesh conçoit le projet de laisser son nom dans les grandes annales du temps. Il propose donc à son ami Enkidu d’affronter le démon Houmbaba. Les deux partenaires partent alors à l’assaut de la forêt enchantée où réside le monstre. C’est grâce à Shamash et aux treize vents qu’il déchaîne pour contenir Houmbaba qu’ils finiront par le tuer, contre l’avis des Dieux. La colère divine s’amplifie encore en raison de l’insulte que Gilgamesh fait à la déesse Ishtar qui souhaitait le prendre pour amant. Celui-ci non seulement s’y refuse mais la blâme pour sa vie de débauche. C’en est trop, il faut mater ce roi présomptueux. Un taureau puissant descend sur Terre pour l’abattre, mais Enkidu en fait son affaire et le réduit à l’impuissance. Les deux amis ignorent que les Dieux ont juré leur perte. Enkidu meurt au treizième jour d’une maladie foudroyante. Gilgamesh conçoit alors que son temps est limité et entreprend un voyage vers Uta-Napishtim, l’être sauvé du Déluge, pour lui demander l’élixir d’immortalité. S’ensuit une série d’aventures où il affronte lions, hommes-scorpions, êtres de pierre, à l’issue de laquelle il lui faudra finalement admettre son statut de mortel. Ce que lui confirmera l’ombre d’Enkidu, consulté sur son propre sort.


Il était une fois : « Vive le Québec libre ! »

1967 – 24 Juillet
Visite du Général de Gaulle au Québec
100 ans exactement après la Constitution
Créant la Confédération du Canada
Unissant alors
Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario et Québec

Du balcon de l’hôtel de ville
La voix s’élève
Et l’on retiendra un vigoureux :
« Vive le Québec libre ! »

Le gouvernement fédéral n’apprécie guère
Et le Général satisfait de son coup d’éclat
Rentre en France…

Photo by Bobolink


IoT : un « Internet des Arbres »…

Un arbre.
Dans toute sa splendeur.
Un arbre à Melbourne où s’est développé un « IoT ».
Usuellement « Internet des Objets » (IoT : Internet of Things).

Mais ici, en cette cité lovée dans la baie de Port Phillip
Entendons : Internet of Trees, « Internet des Arbres » !

Au point de départ de l’initiative :
Constituer une carte interactive
Des 70000 arbres présents dans la Cité.
Leur attribuant une adresse e-mail.

Idée de signaler un problème
En rapport avec leurs usages, leur état, leur santé,
Ex. une branche sur le point de tomber.

Or le cadre a été vite dépassé,
Et c’est à une vague de poésie et de remerciements
Que les arbres de Melbourne ont eu droit.

Occasion pour ceux qui les côtoient quotidiennement
De leur exprimer tout ce qu’ils leur doivent,
De bonheur, d’ombrage, de fraîcheur, etc.

Merci les arbres !

Au fait, peut-être l’occasion de se rappeler
Que les arbres n’ont pas attendu l’avènement du numérique
Pour entretenir une véritable communication…
Avec qui sait les entendre.


Mongolie : le temps des nomades est-il révolu ?

Mongolie
Le temps des nomades
Qui vont et viennent dans la steppe

Le temps de monter le ger
Selon des règles et dispositions immuables

Le temps de partager les rites, les fêtes et les contes
Naadam, Tsagaan Sar…

Mongolie
Lorsque le nomadisme côtoie la sédentarité
Lorsque le dzud les y condamne
Lorsque la Cité d’Oulan Bator les y avale en sa périphérie
Lorsqu’on y rêve d’éducation et de mieux gagner sa vie
Sur les pas d’Olzod et Purevsuren…


UNIDEO :

INDEFINITION :

  • Amritsar

    Amritsar (31°38N/74°52E) est une cité de l’Etat indien du Pendjab. Elle est célèbre pour son Temple d’Or, haut lieu de la communauté sikh.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


    Indéfinition


    Zone(s) :

    Langue(s) :

    Écriture(s) :

    WIVIWIC :

    20-town
  • Angkor

    Angkor (13°26N/103°50E) est l’ancienne capitale de l’empire khmer du 9e au début du 15e siècle, qui se caractérise par l’exception de son architecture, de ses temples, de son système d’irrigation, etc. Situé près de Siem Reap, le site fondé par Jayavarman II a été classé au patrimoine mondial par l’UNESCO en 1992.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.