Entre chien et loup : histoire d’une domestication… génétique ?

Tous les amoureux de la gent canine,
Et du reste les autres aussi,
N’ont pas manqué de se demander pourquoi un tel attachement !
Réciproque, certes.

Pourquoi le chien est-il de longue date réputé,
Sous de nombreuses latitudes, sinon toutes,
Comme « le meilleur ami de l’homme ».

Si l’idée d’aller voir du côté d’une forme
De socialisation de proximité
N’a pas échappé aux plus fins observateurs,
Des recherches plus récentes sembleraient mettre en avant
Les prouesses génétiques.

De quoi faire une distinction entre chien et loup (au sens propre),
A condition d’élargir l’étude à une plus vaste population.
A suivre donc…


Parler, ne pas parler

« Ceux qui savent ne parlent pas / Ceux qui parlent ne savent pas. » – Laozi 老子

Parler.
Ne pas parler.
Parler à voix basse, ou à haute voix.
Parler pour ne rien dire.
Parler au nom des autres.
Parler avec aisance.
Diction – éloquence.
Hésiter à parler.

Murmurer – Confier – Clamer – Crier.
Baragouiner.
Monter en chaire
S’installer au pupitre
Pour livrer un message ou un discours.

Sortir sur le perron
Pour alimenter les potins du jour.
Donner sa parole
La reprendre.

Parler une langue ou plusieurs.
Parler, un acte d’humanité,
Dans toute sa beauté, sa fragilité
Et ses contradictions.

Proposition d’indéfinition :
« Parler – Extérioriser sa pensée, sa connaissance d’un sujet ou encore son émotion au moyen d’une ou plusieurs langues diversement maîtrisée/s, d’une certaine diction voire d’une éloquence, en prenant ainsi le plaisir ou la responsabilité de la communiquer, avec tout l’impact heureux ou moins heureux, et les diverses conséquences qui peuvent en dépendre. »


UNIDEO :