Guéréwol : « quand les femmes jugent la beauté masculine… »

Tradition peul.
Rituel annuel.
Prenant place à la fin de la saison des pluies.

happen whenS end ofS season ofS rain2

Les jeunes hommes Wodaabee
Dansent.
Sans quitter le rang.
Les yeux grands ouverts
Les dents mises en valeur
La blancheur scintillant de tous ses feux.
Les bras s’élancent,
Au gré de sautillements cadencés.

Maquillés avec grâce,
Parés des plus beaux ornements,
Coiffés de plumes,
Ils seront bientôt jugés…
… Par un jury de femmes,
Sujettes à se marier.

Et ils en sont bien conscients et fébriles…

Ainsi va le Guéréwol
Là où vont les Wodaabees.
Tout particulièrement à Ingall au Niger,
Prenant part au festival des nomades à Cure Salée.


Les joies du ka’el…

Certains sont soupçonneux de la corpulence
Et semblent s’inquiéter d’une prise de poids excessive
D’autres y mettent un point d’honneur…

… Bienvenue chez les Bodi, en Éthiopie
À l’occasion du Ka’el
Qui se tient au mois de juin

Nous voici dans la vallée de l’Omo
(chère à nos amis paléontologues)
Et pour leur Nouvel An, les hommes aiment à se préparer ardemment
Au concours qui désignera… l’individu le plus corpulent !
Et pas question de lésiner !

Durant des mois
Les futurs candidats vont absorber
Une quantité impressionnante de lait et de sang
Jusqu’à présenter le ventre le plus rond qui puisse être
Et, qui sait, gagner le concours et les honneurs à vie…


UNIDEO :

INDEFINITION :

  • hanoucca

    Fête juive dite « des lumières » commémorant la victoire des Maccabées sur les Séleucides – Le fait d’y allumer un chandelier à neuf branches y marque le miracle de la fiole d’huile qui aurait brûlé huit jours bien qu’elle ne contenait qu’un jour d’alimentation. Divers rites y sont attachés, dont en particulier un jeu de toupies – Hag HaHanoukka est en hébreu la « Fête de l’Édification ».

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • singmogil

    Singmogil ou « Jour de l’Arbre » est une fête nationale en Corée du sud, ayant succédé à la guerre de Corée, encourageant à planter des arbres pour contrecarrer les dégâts naturels occasionnés durant cette période.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.


  • tsagaan sar

    Tsagaan sar est le nouvel an mongol. Il est un moment capital dans la vie traditionnelle mongole, occasion de présenter son respect aux aînés, de réfléchir sur le sens de la vie, et de se rassembler autour d’activités rituelles et culinaires. Figure parmi elles un échange de tabatières. Ou encore l’élaboration d’une pièce montée faite d’un nombre impair de couches de biscuits (shiniin idee). Tsagaan sar signifie « Mois du blanc » et commence à la lune montante, accordant une importance spécifique à la veille nommée bituun.

    Une indéfinition n'est jamais définitive - Vous pouvez la modifier ou la compléter selon vos propres pratiques, opinions, savoirs, cultures, histoire.