Les joies du ka’el…

Certains sont soupçonneux de la corpulence
Et semblent s’inquiéter d’une prise de poids excessive
D’autres y mettent un point d’honneur…

… Bienvenue chez les Bodi, en Éthiopie
À l’occasion du Ka’el
Qui se tient au mois de juin

Nous voici dans la vallée de l’Omo
(chère à nos amis paléontologues)
Et pour leur Nouvel An, les hommes aiment à se préparer ardemment
Au concours qui désignera… l’individu le plus corpulent !
Et pas question de lésiner !

Durant des mois
Les futurs candidats vont absorber
Une quantité impressionnante de lait et de sang
Jusqu’à présenter le ventre le plus rond qui puisse être
Et, qui sait, gagner le concours et les honneurs à vie…


UNIDEO :