Il pleut…

Il pleut…
Il pleut et Lu Ban, le magistral charpentier, ainsi que sa sœur rivalisent d’exploit pour s’en protéger…
Il pleut et le Serpent arc-en-ciel joue avec la pluie, au fondement des mythes…
Et là Enkutatash annonce en Éthiopie le Nouvel An et la fin des pluies,
De même que le Guéréwol et ses danses le font à Cure-Salée au Niger…
Ici Chaac, dieu de la pluie, domine l’espace d’Uxmal…
Et là le delta de l’Okavango voit la synchronisation des rythmes biologiques

« Paix, pluie, prospérité… » Serait-ce la devise du Lesotho ? Ou celle d’une grande part de l’humanité ?

« Mitra, qui a la force de la pureté, et Varouna, qui est le fléau de l’ennemi, accordez la pluie à la prière qui vous implore »

Partout la pluie a fait l’objet d’attentions et de rituels
N’est-elle pas source de vie ?
Ne vient-elle pas mettre un terme à la douleur de la terre ?
Toutefois qu’on y prenne garde, car il est également des pluies qui dévastent
Des pluies qui déferlent
Et dont l’illustre déluge compte en bien des lieux la suprême sanction…
Épopée de Gilgamesh avec Uta-Napishtim
Pyrrha et Deukalion chez les Grecs
Yao et Fa Li en Chine
Inuit, Sioux, Mayas…
Tandis que le Mont Ararat se dresse comme une rédemption…

Phénomène météorologique étudié avec soin
Jouant un rôle prépondérant dans le cycle de l’eau
Naturellement acide, parfois toxique,
Fréquente, surabondante ou au contraire rare, voire inexistante
Ainsi vient ou ne vient pas la pluie…
Entre la lassitude qu’elle peut inspirer à celles et ceux qui en sont nantis,
Et l’espérance de vivre que nombre placent en elle…


Les joies du ka’el…

Certains sont soupçonneux de la corpulence
Et semblent s’inquiéter d’une prise de poids excessive
D’autres y mettent un point d’honneur…

… Bienvenue chez les Bodi, en Éthiopie
À l’occasion du Ka’el
Qui se tient au mois de juin

Nous voici dans la vallée de l’Omo
(chère à nos amis paléontologues)
Et pour leur Nouvel An, les hommes aiment à se préparer ardemment
Au concours qui désignera… l’individu le plus corpulent !
Et pas question de lésiner !

Durant des mois
Les futurs candidats vont absorber
Une quantité impressionnante de lait et de sang
Jusqu’à présenter le ventre le plus rond qui puisse être
Et, qui sait, gagner le concours et les honneurs à vie…