Semiovalley – Digital Chronicles  / 10: … An energy cost – Who is responsible?

Semiovalley – Digital Chronicles / 10: … An energy cost – Who is responsible?

Semiovalley - Chroniques numériques / 10 : ... Un coût énergétique – à qui la responsabilité ?

Alors que le numérique s’est déployé tous azimuts et qu’il a su nous happer dans sa sphère d’influence et d’innombrables usages, une question se pose : sommes-nous tous co-responsables de son impact énergétique ? À supposer que nous répondions par l’affirmative, sommes-nous en mesure d’en tirer les enseignements appropriés ? Il n’aura en effet échappé à personne que l’exploitation quotidienne de tous les appareils numériques engendre une consommation énergétique qui ne cesse de s’amplifier. Marginale il y a encore quelques années, elle devient progressivement le premier consommateur mondial d’énergie dans une boulimie que ne saurait freiner l’inventivité qui la porte. Liée aux équipements terminaux qui se résumaient naguère aux ordinateurs, puis aux téléphones, et accueillent aujourd’hui des myriades d’objets connectés, liée également aux data centers, et finalement aux réseaux, cette consommation reflète la manière dont nous avons conçu notre époque. S’il est alors commode de dénoncer, accuser, vilipender chacun et n’importe qui pour le bilan occasionné, cela l’est un peu moins dès lors qu’il en va de notre propre transformation. En d’autres termes, que puis-je personnellement changer ? Ai-je besoin d’être connecté en permanence ? Cette vidéo mérite-t-elle que je la regarde ? Ce SMS vaut-il la peine d’être envoyé ? Ces mails méritent-ils d’être conservés ? L’envoi de ces photos dans le cloud a-t-il une raison d’être ?... Bout à bout, c’est l’histoire d’une dépense annoncée et aveugle que nous co-écrivons avec toutes les conséquences morbides de sa course en avant. Certes, l’espèce humaine ne brille pas toujours par sa capacité à faire intelligemment face aux problèmes qu’elle pose. Et la négligence qui accompagne souvent la définition même du dit problème, hâtivement formulé, y concourt puissamment. Toutefois qu’y a-t-il à poser d’autre que le constat de cette exigence commune : celle de faire le lien entre chaque usage et la facture planétaire à laquelle il contribue. À quand donc un tableau de bord conscient et personnel de notre empreinte numérique et des arbitrages qu’elle doit nous amener à réaliser afin de ne pas nous réveiller au beau milieu d’un cauchemar ? Peut-on s’éduquer à cela ? Le doit-on ?Ou plutôt peut-on imaginer un instant que nous manquions à ce devoir ? « Empreinte numérique – Consommation d’énergie individuelle et/ou collective liée à nos usages et aux systèmes qui les autorisent – Suppose une prise de conscience quant aux conséquences de sa croissance démesurée, renvoyant à un arbitrage à tous les niveaux sans lequel le miracle qui en a autorisé l’essor pourrait bien ne plus opérer à terme. »

Décryptage du pantopic (de G à D) : internet / connexion / usage / stockage / énergie

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
Back to Top