life

life

Whether approached according to scientific assessments for 3.5 billion years or to a more demiurgic vision, life has found its way on Earth. And all that we are at this moment owes to life its importance, as relative as we can judge it. Nevertheless which values do we attribute to life? How do we place ourselves in the numerous interactions of activities and phenomena in which life finds its place, and sometimes loses it? From the acquisition of goods, be they useful or not, to our ways of moving, from the preservation of health to our choices of activity, what is the place of life? What about the Jains and their decision not to harm any living creature, sweeping the ground in front of them or wearing a handkerchief in front of the mouth? What idea do we make of the journey of life? How does age take on a particular role, or not? What idea do we have of youth, adulthood or old age? Finally, what's our relationship to death? From Torajas rites to Egyptian embalming, from Ga (Ghana) coffins to the feast of the dead in Mexico or to the various quests of immortality, how do we consider death? What does it mean to us? How do we consider killing others, or ourselves? In what way do future scientific developments will change this situation or not? ...

Qu’on l’aborde selon les évaluations scientifiques à hauteur de 3,5 milliards d’années ou selon une vision plus démiurgique, la vie a trouvé son cheminement sur Terre. Et tout ce que nous sommes doit à ce seul fait de prendre son importance, aussi relative puissions-nous la juger. Mais alors quelle valeur attribuons-nous à la vie ? Comment nous plaçons-nous dans le vaste rouage des activités et des phénomènes dans lesquels la vie trouve sa place, et parfois la perd ? De l’obtention des biens utiles ou non, à notre mode alimentaire, de nos formes de déplacement, à nos choix d’activité, quelle est la place de la vie ? Que penser des Jaïns et de leur décision de ne nuire à aucune créature vivante jusqu’à balayer le sol devant eux ou porter un mouchoir devant la bouche ? Quelle idée nous faisons-nous du cheminement de la vie ? En quoi l’âge y prend-il un rôle particulier, ou non ? Quelle idée nous faisons-nous de la jeunesse, du passage à l’âge adulte ou de la vieillesse ? Enfin comment vient s’y inscrire notre relation à la mort ? Des rites torajas à l’embaumement égyptien, des cercueils de la communauté Ga (Ghana) à la fête des morts au Mexique ou aux diverses quêtes d’immortalité, comment nous situons-nous face à ce terme ? et à la signification que nous lui attribuons ? Comment considérons-nous le fait d’ôter la vie à autrui, ou à soi-même ? En quoi les avancées de la science modifient-elles ou non la donne ?...

Comments :

Back to Top