Women and girls with disabilities in India

"Women and girls with disabilities are involuntarily placed in institutions by members of their families or the police, in part because of the lack of adequate support and services provided by the government. they are locked up, their lives are often plagued by isolation, fear and abuse, with no way out. " Kriti Sharma, Researcher - 2014 - hrw.org


« Des femmes et des filles en situation de handicap sont placées contre leur gré dans des institutions par des membres de leurs familles ou par la police, en partie en raison du manque de soutien et de services appropriés fournis par le gouvernement. Une fois qu’elles sont enfermées, leurs vies sont souvent en proie à l’isolement, à la peur et aux abus, sans issue de secours. »
Kriti Sharma, chercheuse - 2014 - hrw.org

A “disabled person”

"To me, the term “disabled person” with which I am most familiar back in the UK implies that a person’s disability is all-encompassing and defines their entire existence. “Disabled” can easily be interchanged with similar words that suggest a wholly non-functioning, incapacitated state and, from personal experience, I know this to be far from the case. In contrast, the term “person with a disability” more commonly used in the U.S. implies that just one or more particular aspects of that person causes them to face additional challenges and, for me, this would be my weak muscles and inability to walk. This choice of syntax not only makes the individual the primary focus of the statement instead of their disability, but also more accurately portrays the nuanced nature of disability." Tilly Griffiths — 2019 / stanforddaily.com


"Pour moi, le terme de" personne handicapée "avec lequel je suis le plus familier au Royaume-Uni implique que le handicap d'une personne est englobant et définit toute son existence. Le terme "handicapé" peut facilement être remplacé par des mots similaires suggérant un état global d'incapacité et, de par ma propre expérience, je sais que c’est loin d’être le cas. Au contraire, l’expression « personne avec un handicap », plus couramment utilisée aux États-Unis, implique que seul un ou plusieurs de ses aspects particuliers les placent face à des défis supplémentaires et me concernant, il s'agit dema faiblesse musculaire et de mon incapacité à marcher.Ce choix de syntaxe fait non seulement de l’individu l’objet principal de cette approche plutôt que son handicap, mais il décrit aussi avec plus de précision la nature nuancée de son incapacité." Tilly Griffiths - 2019 / stanforddaily.com

Back to Top