Effet Mémoire

L’oubli est chose naturelle et la mémoire est fluctuante, variant au gré des individus et des âges. Rien de bien étonnant en somme si l’effet mémoire en pointe les possibles désaccords, les zones de flottement ou de frottement. À moins que l’intention ne soit plus marquée, que la mémoire ait été volontairement altérée, en raison d’un besoin idéologique, d’une vérité* déformée, d’une forme ou d’une autre de négationnisme. Alors l’effet historique* peut être aussitôt convoqué de manière contradictoire et l’effet querelles* n’est plus très loin...

Back to Top