khoomei

khoomei

Khoomei Хөөмей or Hooliin Chor - Mongolian throat singing also practiced in Inner Mongolia, Tuva and Siberia - Intangible Cultural Heritage of Humanity of UNESCO 2009 – “…style of singing in which a single performer produces a diversified harmony of multiple voice parts, including a continued bass element produced in the throat. These singers may perform alone or in groups.”


Khöömii

Khöömii Хөөмей - Chant de gorge mongol, également pratiqué en Mongolie intérieure, Tuva et Sibérie - Patrimoine culturel immatériel de l'humanité 2009 - «... style de chant qui consiste à produire une harmonie composée de divers types de voix, dont un bourdon grave produit avec la gorge. Ce chant peut se pratiquer seul ou en groupe. »

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Kanji: 声. Radical: 耳. Number of strokes: 7. Meaning: “ voice”. Pronunciation: セイ、(ショウ)、こえ、(こわ)sei, (shō), koe, (kowa). Other form: 聲.

voix

Son émis par l’homme en parlant ou chantant, souvent relié à sa personnalité et dont il se sert de manière plus ou moins spontanée – Peut faire l’objet d’une maîtrise voire d’un perfectionnement.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
On the CrossCultural’Roads of Theatre…

On the CrossCultural’Roads of Theatre…

On 21 May 2021 we will set off on the CrossCultural’Roads of Theatre...
We will then discover the techniques of the Indian abhinaya (அபிநயம் / അഭിനയ...),
Combining gestures, voice, make-up...

We will go behind the scenes of the Ghanaian performance,
Sharing with the Akan oral tradition the adventures of Anansi...

We will go to Japan in the prefecture of Hyōgo
On the stages of the Takarazuka Revue 宝塚歌劇団,
Exclusively composed of women...

And since we are on the archipelago,
We will pay tribute to the forms of nô 能, kabuki 歌舞伎,
Or butō 舞踏, with a grimaced face and a naked body covered in white, born of nuclear hell...

By the magic that theatre allows,
We will witness the parallel creations of Lope de Vega (1562-1635) and William Shakespeare (1564-1616) ...
We will attend the Vietnamese tradition of water puppets, Múa rối nước,
We will know about the "catastrophe" καταστροφή of the Greek theatre,
Ultimate part of the tragedy that constitutes its "outcome"

And will remember that another day pays homage to theatre
Through the World Theatre Day
Founded in 1961, on the initiative of Arvi Kivimaa.
And fixed each year on March 27

In these confusing and difficult times,
Let’s support the efforts of those who,
In our proximity and through all its forms,
Perpetuate one of the most beneficial and richest representation of our societies...

Elements to share about theatre, its forms, its issues?
Welcome on the CrossCultural’Roads of Thatre the 21st of May...


Sur les routes interculturelles du théâtre...

Le 21 mai nous nous élancerons sur les routes interculturelles du théâtre…
Nous nous mêlerons alors aux techniques de jeu de l’abhinaya indien (அபிநயம் / അഭിനയ…),
Associant gestuelle, voix, maquillage…
Nous glisserons dans les coulisses de la représentation ghanéenne,
Tandis que la tradition orale akan nous fera découvrir les péripéties d’Anansi…
Nous irons au Japon dans la préfecture de Hyōgo
Sur les planches du Takarazuka 宝塚,
Exclusivement composé de femmes…
Et puisque nous nous trouverons sur l’archipel,
Nous en profiterons pour décliner les formes du nô 能, du kabuki 歌舞伎,
Ou encore du butō 舞踏, au visage grimaçant et au corps nu de blanc couvert, né de l’enfer nucléaire…
Par la magie que permet le théâtre,
Nous assisterons aux créations parallèles de Lope de Vega (1562-1635) et de William Shakespeare (1564-1616) …
Nous nous émerveillerons devant les prouesses du Múa rối nước,
Tradition vietnamienne de marionnettes sur eau,
Nous assisterons à la « catastrophe » καταστροφή du théâtre grec,
Ultime partie de la tragédie qui en constitue le « dénouement »…
Et nous nous rappellerons au passage qu’une autre journée lui rend grâce
Qui vit le jour en 1961, à l’initiative de Arvi Kivimaa
Se fixant chaque année le 27 mars…
De quoi, en ces périodes confuses et difficiles pour nos ami.es, gens de théâtre,
Nous inviter à soutenir l’effort de celles et ceux qui, en notre proximité, le font vivre de longue date
Et qui, à travers toutes ses formes, perpétuent l’un des plus riches et des plus vivants questionnements de nos sociétés…
Des éléments à partager sur le théâtre, ses formes, ses enjeux ?
Bienvenue sur les Routes interculturelles du 21 mai…

Voice - Minoru Sasaki

Ma voix m'a toujours été étrangère. Je ne me suis jamais réconcilié avec elle. De plus, je n'ai jamais été habile à formuler spontanément ce que j'avais envie de dire en langue, notamment à l'oral. Par conséquent, je n'ai jamais aimé m'exprimer oralement. J'ai même rêvé de vivre dans un monde où on peut communiquer sans voix mais par télépathie. Dans mon très jeune âge, je me suis instruit dans la calligraphie, la danse classique, et le violon, qui me permettaient tous de m'extérioriser autrement que par l'expression orale. Ces expériences m'ont aidé à me sensibiliser à l'élan instinctif jaillissant en moi, aussi dynamique que la voix (il est lié au souffle comme elle), mais muet. Peut-être est-il plus agile, plus profond qu'elle. Depuis la découverte de cet élan muet, je suis conscient de sa présence et de son importance dans mes expressions artistiques, y compris les dessins que je fais aujourd'hui, même s'il n'en a pas vraiment été le sujet central. Contrairement à la langue, il n'est pas finement articulé, du coup, il n'est pas utile pour élaborer les idées. Néanmoins, sa spontanéité naturelle sert à donner un coup décisif aux œuvres. Dans mon cas, j'ai du mal à révéler cet élan muet à travers ma voix. Ça arrive, mais c'est rare. Je vois un décalage entre eux. Celui-là est plus proche de moi-même que celle-ci. Il travaille mieux quand je reste muet.

Minoru Sasaki
Back to Top