femme

Une des deux divisions principales du genre humain, pouvant dans une approche globalisante faire l’objet de jugements catégoriels portant sur sa corporéité, sa psychologie, sa représentation de soi, des autres, du monde, etc. – Renvoie à une démarcation culturelle, sociale, juridique, politique, religieuse… variable selon les sociétés mais souvent traduite par une forme plus ou moins accentuée et appliquée de domination des hommes et du profit qu’ils tirent de cette situation – Peut alors donner lieu à une revendication d’équité ou de parité – A l’échelle individuelle, toute femme – comme tout homme – ne peut ni ne devrait se concevoir à travers le seul filtre du genre tant est bien plus complexe l’humanité qui les unit.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Kanji: 寡. Radical: 宀. Number of strokes: 14. Meaning: “ widow”. Pronunciation: カka.

marriage

Union of two or more persons entering into an alliance under the law or/and religion, with the aim of founding a family (reproduction, adoption) or/and consolidating a mutual attachment and affection, or/and acquiring a social status, or/and benefiting from specific advantages (e.g. taxation), etc. - The resulting commitment confers on the protagonists of the union variable rights and duties according to culture, gender, rank in society, etc. - From love marriages to arranged or even forced marriages (e.g. kidnapping), the conditions that accompany the beginning of this union may or may not augur for the well-being that each person will find there - Finally, depending on the civic or spiritual codes in force, marriage may or may not be considered inalienable.


mariage

Union de deux personnes, parfois plus, contractant une alliance au regard de la loi ou/et de la religion, dans le but de fonder une famille (se reproduire, adopter) ou/et de consolider un attachement et une affection mutuelle, ou/et d’acquérir un statut social, ou/et de bénéficier d’avantages spécifiques (fiscalité par ex.), etc. – L’engagement qui en résulte confère aux protagonistes de l’union des droits et devoirs variables selon la culture, le sexe, le rang dans la société, etc. – Du mariage d’amour au mariage arrangé, voire forcé (pouvant procéder du kidnapping par ex.), les conditions qui accompagnent les débuts de cette union, augurent ou non du bien-être que chacun y trouvera – Enfin, selon les codes civiques ou spirituels en vigueur, le mariage peut être considéré inaliénable (ou non).

Marriage Pantopic Scheme

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Kanji: 婚. Radical: 女. Number of strokes: 11. Meaning: “ marriage”. Pronunciation: コンkon.

Eunoto and the morans

The ceremony of Eunoto, by which young Maasai men become initiated Moran men (senior warriors), is a significant ritual that involves the whole community. The origin of this ritual is not certain due to the lack of written documentation among the Maasai. However, by way of oral genealogies, the earliest account of age-set ritual was documented in the early 19 th century (Finke, 2003). Eunoto is a ceremonial graduation from junior warriorhood to senior warriorhood (...) The physical enactment of the Eunoto ritual is considered one of the most sacred rituals of the Maasai culture. The junior warriors prepare for the two-day ritual for many months while living in a ritual village that they constructed themselves called emanyatta e Eunoto (...) The Maasai social system of age-sets serves to establish one's identity and purpose in the community. The transition into a new age-set denotes the starting of a new era of life for a Maasai. The Eunoto ceremony, which is regarded with great respect and anticipation by the community, initiates young men into the era of adulthood in which they are permitted to marry and start families. The Eunoto ceremony marks the most significant transition in the life of a Maasai warrior.


La cérémonie d'Eunoto, par laquelle de jeunes massaïs deviennent des 'moranes' initiés (guerriers seniors), est un rituel important qui implique toute la communauté. L'origine de ce rituel n'est pas certaine en raison du manque de documentation écrite chez les Massaïs. Cependant, grâce à des généalogies orales, le premier récit d'un rituel de détermination de l'âge a été documenté au début du 19e siècle (Finke, 2003). Eunoto est une cérémonie de passage du statut de guerrier junior à celui de guerrier senior (...) L'Eunoto est considérée comme l'un des rituels les plus sacrés de la culture massaï. Les jeunes guerriers se préparent au rituel de deux jours pendant de nombreux mois en vivant dans un village rituel qu'ils ont eux-mêmes construit, appelé emanyatta e Eunoto (...) Le système social maasaï de classes d'âge sert à établir l'identité et la raison d'être d'une personne au sein de la communauté. Le passage à une nouvelle classe d'âge marque le début d'une nouvelle ère de vie pour un Maasai. La cérémonie Eunoto, qui est considérée avec beaucoup de respect et d'anticipation par la communauté, initie les jeunes hommes à l'ère de l'âge adulte, dans laquelle ils sont autorisés à se marier et à fonder une famille. La cérémonie Eunoto marque la transition la plus importante dans la vie d'un guerrier massaï.

Sedna, goddess of the oceans

(Inuit tale) The sea is an inexhaustible source in the history of the Inuit. It provides them with a large part of their basic needs for food thanks to all its living creatures, but also thanks to the materials that Inuit use for clothing, lighting, hunting, etc. Sedna is the spirit of this story, both feared and admired. The angakkuit convey different stories about her. One of them tells us that as she refused to get married her father forced her to marry one of her suitors. So she left her parental home, reluctantly accompanying this new husband. Alas, he turned out to be a dog disguised as a man! Realizing his consequent mistake, the father decided to get her daughter back home. He finally found her with a kayak. However her husband-dog, who was endowed with great powers, suddenly reappeared. Seeing that Sedna was running away on the water with her father, he unleashed a terrible storm. The kayak capsized and Sedna went overboard. As she clutched desperately, her fingers were injured on the sharp edges and she eventually cut her first phalanxes. But as soon as they fell into the water, the finger fragments turned into seals. Then the second phalanxes gave way, and on contact with the water, they turned into walruses. Ready to let go, Sedna cut off her third phalanxes, which in turn became whales. Then she sank into the depths of the ocean. It is still there that she remains, mother of all the marine creatures. It is said that when the sea is unleashed, it is because Sedna tries to untangle her hair but, having no hands, has the greatest pain to do so! It is then with the shamans to help her to comb her hair!

 


(légende inuite) La mer est une source inépuisable dans l’histoire des Inuit. Elle leur apporte une grande partie de leur subsistance grâce à toute la vie qui l’anime, mais aussi grâce aux matières que les Inuit en extraient pour se vêtir, s’éclairer, chasser, etc. Sedna en est l’esprit, tout à la fois crainte et admirée. Les angakkuit racontent différentes histoires à son sujet. L’une d’elles nous dit que refusant de se marier, son père la contraignit à épouser un de ses prétendants. C’est ainsi qu’elle quitta son foyer parental, pour accompagner ce nouvel époux à contrecoeur. Hélas, celui-ci se révéla être un chien déguisé en homme ! Réalisant son erreur, le père décida d’aller chercher sa fille. La retrouvant enfin, il décida de la ramener à bord d’un kayak. Mais l’époux qui était lui-même doté de grands pouvoirs, réapparut. Voyant que Sedna s’enfuyait sur les eaux avec son père, il déclencha une épouvantable tempête. L’embarcation chavira et Sedna passa par-dessus bord. Alors qu’elle s’agrippait désespérément, ses doigts se blessèrent aux rebords acérés et elle finit par se couper les premières phalanges. Or, à peine tombés à l’eau, les fragments de doigts se transformèrent en phoques. Puis les deuxièmes phalanges à leur tour cédèrent, et au contact de l’eau se métamorphosèrent en morses. Prête à lâcher, Sedna se coupa les troisièmes phalanges qui à leur tour devinrent baleines. Alors elle lâcha prise et s’enfonça dans les profondeurs de l’océan. C’est toujours là qu’elle demeure, mère de toutes les créatures qui y résident. On prétend aujourd’hui que quand la mer est déchaînée, c’est parce que Sedna essaie de démêler ses cheveux mais, n’ayant plus de mains, en a le plus grand mal ! C’est alors aux chamans d’aller la peigner !

Marriage - Indira Bucha

Chez nous, un mariage dure une semaine (aujourd’hui plutôt 2, 3 jours). Le soir toutes les femmes viennent, avec leurs tambours. Ce sont de petites associations exclusivement composées de femmes… qui vont dans les mariages. Elles s’occupent de l’animation, et de tout ce qui va autour… Elles contribuent entre elles pour acheter les grands récipients. On ménage un espace dehors… pour installer les feux. On amène le bois. On trie le riz. On pile les épices dans les mortiers. On pile le massala. Puis on prépare les repas : des milliers parfois ! On lave la vaisselle, peu puisque les feuilles de bananiers servent d'assiettes et on mange avec les doigts. C'est un repas végétarien essentiellement, sept plats différents avec du riz, des puris (galettes frites à l'huile), des légumes de saison... Miam... Un mariage est réussi en fonction du nombre d’invités. Les gens se vexent si on n’est pas venu les inviter chez eux. Avec la carte d’invitation… Mais on se vexe encore plus, si quelqu’un nous dit qu’il n’a pas pu venir car il avait du monde à la maison… Il faut que tous viennent ! On réalise aussi des quantités de gâteaux qu’on met dans des sachets pour les invités. Il n’y a pas d’endettement car il y a une entraide très importante. D’ailleurs on prépare le mariage deux ans à l’avance. On économise pour cela. Aussi quand je vais à Maurice, je demande toujours : il n’y a pas un mariage ?

Indira Bucha
Back to Top