dark data

"Gartner defines dark data as the information assets organizations collect, process and store during regular business activities, but generally fail to use for other purposes (for example, analytics, business relationships and direct monetizing). Similar to dark matter in physics, dark data often comprises most organizations’ universe of information assets. Thus, organizations often retain dark data for compliance purposes only. Storing and securing data typically incurs more expense (and sometimes greater risk) than value." (gartner.com)


données sombres

"Gartner définit les données obscures comme les actifs d'information que les organisations collectent, traitent et stockent au cours de leurs activités commerciales régulières, mais qu'elles n'utilisent généralement pas à d'autres fins (par exemple, l'analyse, les relations commerciales et la monétisation directe). Tout comme la matière noire en physique, les données sombres comprennent souvent l'univers des actifs d'information de la plupart des organisations. Ainsi, les organisations conservent souvent des données sombres uniquement à des fins de conformité. Le stockage et la sécurisation des données impliquent généralement plus de dépenses (et parfois plus de risques) que de valeur." (gartner.com)

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

informer

Transmettre des éléments– véridiques ou non – susceptibles d’apporter une observation, une connaissance, un commentaire, etc., portant sur un phénomène, un objet ou une personne – L’ère actuelle, par la multiplication de ses moyens d’émission, a vu ce mécanisme s’amplifier considérablement posant la question de son utilité, de ses fonctions, de sa qualité, de ses intentions (déclarées ou réelles)…

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

infobésité

Situation de débordement liée à une affluence de données dépassant les capacités de traitement individuelles ou collectives, posant initialement la question même du besoin de les traiter ou si l’on préfère de l’intérêt à y accorder – Cette « surcharge informationnelle » peut occasionner des problèmes psychiques ou organisationnels plus ou moins graves selon les distorsions qui en découlent entre le possible et le souhaitable, ou l’idée que l’on s’en fait – Renvoie à la gestion du multiple sinon initiée très certainement amplifiée par le numérique, et aux arbitrages de temps, moyens, efficience… qu’elle suppose ou requiert.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
Back to Top