Cesária Évora

Cesária Évora

Cesária Évora (1941-2011) - A Cape Verdean singer aka Cize for her friends, the “Queen of Morna”, the “Barefoot Diva”…


Cesária Évora (1941-2011) - Une chanteuse capverdienne, alias "Cize" pour ses amis, la « reine de la morna », surnommée la « diva aux pieds nus»…

raconter

Faire le récit d’une histoire, d’une aventure avec plus ou moins de talent.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

phonétique

Ensemble des éléments se rapportant aux sons d’une langue, susceptibles de nous éclairer sur son caractère mélodique, ses variations tonales, ou encore sur les interactions entre individus (intonation, etc.)…

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

grammaire

Ensemble des règles du langage ou de la langue ayant pour objet d’encadrer la production linguistique par des normes (comportant éventuellement des exceptions) – Fait l’objet d’un apprentissage plus ou moins exigeant renvoyant à une forme d’indice social.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Pop Art

Pop art - An art movement emerging in the United Kingdom and the United States during the late 1950s – Based upon popular and mass culture imagery (advertising, comic books, objects…) often relying on the use of irony.


Pop art - Un mouvement artistique apparaissant au Royaume-Uni et aux États-Unis à la fin des années 1950 - Fondé sur des images de la culture populaire (publicité, bandes dessinées, objets…) et reposant souvent sur l'utilisation de l'ironie.

Upside down (5) – The language of flowers, spring 2020 version …

Sens dessus dessous (5) – Le langage des fleurs, version printemps 2020...

Une invitée bien improbable nous dira-t-on : la fleur... Oui la fleur, dans toute sa promesse d’être. La fleur dans sa présence odorante, sensible, colorée, une présence qui séduit, embaume, parfois étourdit... La fleur que l’on observe assis sur un banc de jardin, en contemplation dans une alcôve, ou que l’on croise sur les sentiers champêtres... La fleur, dans tout son rôle vital que l’on tendrait quelquefois à oublier et pourtant par lequel l’existence de quantité d’autres êtres s’accomplit...
« Le cinquième d’un essaim d’abeilles se posa sur des fleurs de Kadamba. Un tiers se posa sur les fleurs de Silinhdra, et s’envola vers les fleurs d’un Kutaja. Une abeille qui n’avait pas rejoint les autres planait seule dans les airs. Dis-moi, charmante dame, le nombre de ces abeilles. »
Inde – Texte sanskrit
Mais alors nous dira-t-on, quid de la fleur à l’heure pandémique ? Quid de sa présente contribution à la situation planétaire ? Voici alors que le monde s’anime dans toute sa dimension culturelle, symbolique, marchande... d’autant plus que le printemps de l’hémisphère nord lui offre bien des raisons de s’exprimer.
Nous voici soudain dans les vastes étendues des cultures florales néerlandaises. Nous pourrions être par ex. au parc du Keukenhof, là où les sociétés florales viennent chaque printemps – théoriquement – présenter leurs créations de tulipes et autres fleurs à bulbe. Nous glisser aussitôt dans le chariot du temps et remonter jusqu’aux heures de la tulipomanie (Tulpenmanie en néerlandais) qui s'empara des marchés au 17e siècle. Assister à l'augmentation démesurée des cours de l’oignon de tulipe, la négociation d'un seul bulbe pouvant atteindre vingt fois le salaire annuel d’un artisan spécialisé ! Puis voir l'effondrement du système provoquant un véritable krach boursier, le premier dit-on de l’histoire financière moderne. Krach boursier, a-t-on dit ! De quoi renvoyer d’emblée à la crise très contemporaine, à l’instar des centaines de millions de fleurs prêtes à déferler dans ce marché planétarisé, et aujourd’hui mises au rebut...
Autres fleurs, autres mœurs. Nous voici à présent dans l’un des moments les plus sacrés du printemps nippon : Hanami 花見, littéralement « regarder les fleurs ». Féerie des familles s’assemblant sous les draps de fleurs pastels qui flottent et virevoltent au moindre vent. En pleine crise du coronavirus, les pique-niques traditionnels y ont été souvent interdits. En revanche, les autorités ont permis de marcher dans les parcs pour observer la floraison... Comment ne pas paradoxalement reconnaître l’opportunité du message adressé par cette tradition rappelant à tous, petits et grands, la fragilité de la vie et le caractère transitoire de l’existence...
À la venue du 1er mai, c’est également une autre fleur, le muguet cette fois-ci qui revendiquera son droit à l’actualité, se prêtant à une tradition qui remonterait fort loin dit-on. Représentante du printemps et porte-bonheur déjà chez les Celtes, le muguet aurait rencontré son premier « 1er mai » en l’année 1561. Le roi de France Charles IX y ayant reçu un brin de muguet, aurait en effet décidé d'en offrir régulièrement aux dames de la cour. « Qu'il en soit fait ainsi chaque année ! » Ce n’est que plus tard que cette tradition se popularisera en s’associant à la Fête du Travail, celle-ci ayant été établie dans sa dimension internationale en 1889.
Oui, les fleurs de toute époque, de toute société, ont pu revendiquer bien des forces d’expression s’associant à la saisonnalité dont elles sont messagères, mais aussi aux représentations de la fête, des sentiments, du pouvoir, ou encore de la religion ou du travail. De quoi renvoyer à leur meilleure prise en compte ?... Souvenir – celui d’avoir accueilli durant un après-midi de 1997 au Salon du Livre de Paris, Sir Jack Goody, anthropologue britannique auteur de « la Culture des fleurs ». Incomparable moment à voyager avec lui d’une société à l’autre, tandis que nous y avions débattu autour de la représentation graphique de la fleur devant des panneaux couverts de hiéroglyphes égyptiens, caractères chinois et autres signes UNIDEO...
La fleur, soyons-en certains, survivra à ce triste épisode, mais en aurons-nous profité pour bien comprendre tout ce que nous lui devons de vérité biologique et de poésie éternelle...

(Illustration : Floriographie ou le « langage des fleurs » en UNIDEO, langage qui connut un essor considérable du 18e au 19e siècle, notamment en Allemagne)

The Louvre (Museum)

The Louvre (Museum)

The Louvre (Museum) - The world's largest art museum, located in Paris - Formerly a castle (in the late 12th to 13th century) - Displaying the royal collection from 1692 - Opened to the public in 1793…


Le Louvre - Le plus grand musée d'art au monde, situé à Paris - Ancien château (entre la fin du 12ème et le 13ème siècle) - Présentation de la collection royale de 1692 - Ouvert au public en 1793…

décorer

Apporter des ornements à un lieu, une situation ou un objet dans le but de préparer une présentation, un événement ou de les améliorer.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
floriography

floriography

Floriography of the language of flowers – A sort of cryptological communication consisting of the use of flowers arrangement which took its roots in Victorian era in England and spread through Europe and United States as well as in South America mainly during the 19th century. It attributed a great significance to specific flowers and their combination.


langage des fleurs

Une sorte de communication cryptologique consistant à utiliser un arrangement de fleurs qui a ses racines dans l'ère victorienne en Angleterre et s'est répandue en Europe et aux États-Unis, ainsi qu'en Amérique du Sud, principalement au cours du XIXe siècle. Il attribue une grande importance à des fleurs spécifiques et à leur combinaison.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

styliste

Personne dont le métier est de concevoir des formes à des fins artisanales ou industrielles.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Can you spell the word?

: 你能拼读下这个词吗?

Nǐ néng pīndú xià zhè ge cí ma?

: ¿Puedes deletrear esta palabra?

: Kannst du dieses Wort buchstabieren?

: Peux-tu épeler ce mot ?

: この単語の綴りを教えてください。

Konotangono tsuzurio oshietekudasai.

: Can you spell the word?

: Puoi sillabare questa parola?

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...
Tokyo Wan Kannon

Tokyo Wan Kannon

Tokyo Wan Kannon 東京湾観音 - A Kannon Statue located in Chiba - 56m high, it was built in 1961 for the world peace by Masae Usami. The statue face the entrance of Tokyo Bay that you can see at the observation stand.


Tokyo Wan Kannon 音 観 音 - Une statue de Kannon située à Chiba - Haute de 56 m, elle a été construite en 1961 pour la paix mondiale par Masae Usami. La statue fait face à l'entrée de la baie de Tokyo que l’on peut voir à partir du poste d'observation.

Baile Chino

Baile Chino

Baile Chino – UNESCO intangible Cultural Heritage of Humanity 2014 – “…Bailes Chinos are brotherhoods of musicians who express their faith through music, dance and singing in the context of commemoration festivities. The practice stretches mainly from the area known as the Norte Chico to the central region of Chile and comprises five fully differentiated styles, each named after the valley or basin where it is most prevalent. Organized mainly by men from rural areas, Baile Chino dances consist of jumps and flexing movements of the legs, performed to the rhythm of isometric instrumental music played on drums and flutes of pre-Columbian origin. The leader sings memorized or improvised rhyming couplets in stanzas that recount holy stories and address religious subjects. He is accompanied by an equal number of musicians and dancers organized in two symmetric columns. A drummer leads the choreography and controls the tempo of the music. Each group also has a flag bearer and guards, who are usually women. The music, dances and couplets are learnt through direct observation, imitation and transmission in the family. Bailes Chinos are a tool for social participation providing prestige to those involved. They function as a model for social integration and cohesion to which almost the entire local community subscribes, out of a sense of identity and solidarity.”


Baile chino - Patrimoine immatériel de l'UNESCO – 2014 – « ...Les bailes chinos sont des confréries de musiciens qui expriment leur foi à travers la musique, la danse et le chant dans le cadre de fêtes commémoratives. Cette pratique s’étend essentiellement de la région connue sous le nom de Norte Chico à la zone centrale du Chili et se caractérise par cinq styles très différents, chacun portant le nom de la vallée ou du bassin à laquelle/auquel il est associé. Organisés principalement par les hommes des zones rurales, les bailes chinos se caractérisent par des sauts et des mouvements de flexion des jambes au rythme d’une musique instrumentale isométrique jouée sur des percussions et des flûtes d’origine précolombienne. Le chef chante des distiques mémorisés ou improvisés en strophes qui racontent des histoires sacrées et abordent des sujets religieux. Il est accompagné d’un nombre égal de musiciens et de danseurs répartis en deux colonnes symétriques. Un percussionniste dirige la chorégraphie et contrôle le tempo de la musique. Chaque groupe comprend un porteur de drapeau et des gardes, qui sont généralement des femmes. La musique, les danses et les distiques s’apprennent par l’observation directe, l’imitation et la transmission au sein de la famille. Les bailes chinos sont un outil de participation sociale qui donne du prestige aux personnes qui y participent. Ils constituent un modèle d’intégration et de cohésion sociales auquel adhère pratiquement toute la communauté locale, et procurent un sentiment d’identité et de solidarité. »

Language - Minoru Sasaki

La langue est un outil commode pour générer le sens. Mais c'est étouffant si l'on ne travaille que la sémantique. C'est une tâche essentiellement cérébrale. Sortez donc du cerveau. Recourez au peps physique. Faites traverser votre corps, vos organes à vos mots. Chantez, théâtralisez. Avec le dynamisme vocal, avec le geste, vous pouvez remuer le sens. Si vous écrivez, ébranlez-le avec un graphisme fantasque. Faites tout ça. Sinon, vous risquerez de vous laisser écraser par le poids du sens.

« Ceux qui savent ne parlent pas / Ceux qui parlent ne savent pas. » – Laozi 老子

Parler.
Ne pas parler.
Parler à voix basse, ou à haute voix.
Parler pour ne rien dire.
Parler au nom des autres.
Parler avec aisance.
Diction – éloquence.
Hésiter à parler.

Murmurer – Confier – Clamer – Crier.
Baragouiner.
Monter en chaire
S'installer au pupitre
Pour livrer un message ou un discours.

Sortir sur le perron
Pour alimenter les potins du jour.
Donner sa parole
La reprendre.

Parler une langue ou plusieurs.
Parler, un acte d’humanité,
Dans toute sa beauté, sa fragilité
Et ses contradictions.

Proposition d’indéfinition :
"Parler - Extérioriser sa pensée, sa connaissance d’un sujet ou encore son émotion au moyen d’une ou plusieurs langues diversement maîtrisée/s, d’une certaine diction voire d’une éloquence, en prenant ainsi le plaisir ou la responsabilité de la communiquer, avec tout l’impact heureux ou moins heureux, et les diverses conséquences qui peuvent en dépendre."

Kanji: 術. Radical: 行. Number of strokes: 11. Meaning: “ art”. Pronunciation: ジュツjutsu.

National Museum of Japanese History

National Museum of Japanese History

National Museum of Japanese History 国立歴史民俗博物館 – A history museum founded in 1981 focusing on the history, archaeology, and folk culture of Japan – Located in Chiba Prefecture – Commonly known as Rekihaku.


Musée national d’histoire japonaise 国立歴史民俗博物館 - Un musée d'histoire fondé en 1981 consacré à l'histoire, à l'archéologie et à la culture populaire du Japon - Situé dans la préfecture de Chiba - Communément appelé Rekihaku.

language

System composed of vocal signs which promotes exchanges within a given space-time - Is the subject of a learning and possibly a mastery, for the purposes not only of communicating, representing and meaning but also of asserting one's identity and singularity. Refers to societies and cultures in which it takes a prior importance from the earliest age.


langage

Système composé de signes vocaux qui favorise les échanges au sein d’un espace–temps donné - Fait l’objet d’un apprentissage et éventuellement d’une maîtrise, aux fins non seulement de communiquer , représenter et signifier mais d’affirmer son identité, sa singularité. Renvoie aux sociétés et cultures dans lesquelles il prend une importance prioritaire dès le plus jeune âge.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

mot

Unité porteuse d’un son, et d’un sens qu’elle prend dans l’interaction avec d’autres unités, et dont l’importance varie au gré des usages et de l’idée qu’on s’en fait.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
fujara

fujara

An extremely long flute with three finger holes traditionally played by Slovak shepherds - Intangible Cultural Heritage of Humanity 2008…


fujara

Fujara - Une très longue flûte traversière percée de trois trous - Jouée traditionnellement par les bergers slovaques - Patrimoine culturel immatériel de l'humanité 2008…

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Sigi: a secret language

The Sigi so is a secret language reserved for the society of masks among the Dogons. It tells the story of creation of the universe, human life, and the advent of death on the Earth.


Le sigi so est une langue réservée à la société des masques chez les Dogons. Il raconte l'histoire de la création de l'univers, de la vie humaine et de l'avènement de la mort sur Terre.

dire

Formuler verbalement - Mobiliser les ressources de la langue, c’est-à-dire de notre humanité, afin de formuler ce que l’on a pris la décision d’exprimer, en y ayant plus ou moins réfléchi, incluant ou non l’anticipation de ses effets.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

langue

Système composé de signes vocaux qui favorise les échanges au sein d’un espace –temps donné, fait l’objet d’un apprentissage et éventuellement d’une maîtrise, aux fins non seulement de communiquer , représenter et signifier mais d’affirmer son identité, sa singularité.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

spectacle

Représentation au théâtre, au cinéma, dans la musique… se livrant devant une audience.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

ponctuation

Système de marques présentes dans un texte qui permet d’en comprendre la construction, l’enchaînement, le rythme, voire souvent le sens

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
Candombe drums

Candombe drums

Candombe and its socio-cultural space: a community practice - Intangible Cultural Heritage of Humanity 2009 “… the llamadas detambores de candombe or candombe drum calls enliven the Sur, Palermo and Cordón districts in southern Montevideo”


candombe

Candombe et son espace socioculturel : une pratique communautaire - Patrimoine culturel immatériel de l'humanité 2009 «… les llamadas detambores de candombe ou appels de tambours de candombe animent les districts de Sur, Palermo et Cordón au sud de Montevideo ».

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Language - Jean Suhas

… Ma grand-mère exigeait qu’on parlât français à la maison et non basque. Parce que, disait-elle, basque vous parlerez toujours, dehors, pour vous amuser, entre vous, au village, mais … français c’est autre chose. Vous aurez besoin de parler français, vous devrez parler français. …

Dance Drums in Burundi

Dance Drums in Burundi

Ritual dance of the royal drum in Burundi - Intangible Cultural Heritage of Humanity 2014 “… a spectacle combining powerful, synchronized drumming with dancing, heroic poetry and traditional songs”


Danse rituelle du tambour royal du Burundi - Patrimoine culturel immatériel de l'humanité 2014 «… un spectacle mêlant percussions puissantes et synchronisées avec de la danse, de la poésie héroïque et des chants traditionnels»

Biwa houshi

Biwa houshi

Biwa hôshi 琵琶法師 – Lute priests in Japan, caretakers of the Tale of the Heike, playing the biwa.


Biwa hôshi 琵琶法師 - Prêtres luthistes au Japon, gardiens du dit des Heike, accompagnés au son du biwa.

Art - Minoru Sasaki

Qu'est-ce qu'on attend de l'art ? Dans mon cas, j'apprécie les œuvres issues de recherches approfondies personnelles qui échappent à une compréhension facile et s'imposent comme une proposition énigmatique, tout en dégageant une sensibilité monstrueuse de l'artiste qui agite la conscience et l'inconscience du public. Un travail juste bien fait ne m'intéresse guère. Il m'ennuie. J'attends une interrogation complexe qui me fait réagir. On sent parfois la faculté de penser suspendue à cause de sa complexité éblouissante, mais ça fait partie du plaisir qu'on peut avoir dans l'appréciation de l'art. En effet, c'est une grande extase que les bonheurs de la vie quotidienne ne peuvent pas remplacer (et vice versa).