Kanji: 毀. Radical: 殳. Number of strokes: 13. Meaning: “ destroy”. Pronunciation: キki - (new list: 2010).

Teaching how the planet is going to die

Now we could almost teach children in schools how the planet is going to die, not as a probability but as the history of the future. They would be told that fires, inferno, fusions were discovered, that man had started them and was unable to stop them. That it was like that, that there were kinds of fires that could not be stopped at all. Capitalism has made its choice: rather that than lose its reign.


Maintenant on pourrait presque enseigner aux enfants dans les écoles comment la planète va mourir, non pas comme une probabilité mais comme l’histoire du futur. On leur dirait qu’on a découvert des feux, des brasiers, des fusions, que l’homme avait allumés et qu’il était incapable d’arrêter. Que c’était comme ça, qu’il y avait des sortes d’incendie qu’on ne pouvait plus arrêter du tout. Le capitalisme a fait son choix : plutôt ça que de perdre son règne.

Teaching how the planet is going to die

Now we could almost teach children in schools how the planet is going to die, not as a probability but as the history of the future. They would be told that fires, inferno, fusions were discovered, that man had started them and was unable to stop them. That it was like that, that there were kinds of fires that could not be stopped at all. Capitalism has made its choice: rather that than lose its reign.


Maintenant on pourrait presque enseigner aux enfants dans les écoles comment la planète va mourir, non pas comme une probabilité mais comme l’histoire du futur. On leur dirait qu’on a découvert des feux, des brasiers, des fusions, que l’homme avait allumés et qu’il était incapable d’arrêter. Que c’était comme ça, qu’il y avait des sortes d’incendie qu’on ne pouvait plus arrêter du tout. Le capitalisme a fait son choix : plutôt ça que de perdre son règne.

- Le Matin, 4 juin 1986

Kanji: 滅. Radical: 水. Number of strokes: 13. Meaning: “ destroy”. Pronunciation: メツ、ほろ-びる、ほろ-ぼすmetsu, horo-biru, horo-bosu.

Destroy - Jean Suhas

Je me souviens d’un joueur de pelote qui disait à Cambo que quand il s’entraînait, il s’entraînait seul, et j’essayais de lui faire dire quelque chose pour conclure mon reportage : Mais vous jouez contre personne, vous tapez contre un mur …. Il m’a répondu :Démolir je vais finir par l’avoir oui ce mur.

Jean Suhas
Back to Top