James Ussher

James Ussher

James Ussher (1581 –1656) - Archbishop of Armagh and Primate of All Ireland - Renowned for his chronology establishing the date of the Creation as 22 October 4004 BCE.


James Ussher (1581 –1656) - Archevêque d'Armagh et primat de toute l’Irlande - Reconnu pour sa chronologie établissant la date de la Création le 22 octobre 4004 av.J.-C.

The universe is infinite …

: 宇宙は無限です…

Uchū wa mugendesu...

: 宇宙是无限的……

Yǔzhòu shì wúxiàn de......

: L’univers est infini…

: The universe is infinite …

: El universo es infinito …

: L’universo è infinito …

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...
Enuma Elish

Enuma Elish

Enûma Eliš or Enuma Elish – The Babylonian creation myth – Its composition probably dates to the late second-millennium BCE – Written in Sumero-Akkadian cuneiform script. “1 When the heavens above did not exist, 2 And earth beneath had not come into being — 3 There was Apsû, the first in order, their begetter, 4 And demiurge Tia-mat, who gave birth to them all… 5 They had mingled their waters together...”


Enuma Elish - Mythe babylonien de la Création - Sa composition date probablement de la fin du deuxième millénaire avant notre ère - Écrit en écriture cunéiforme sumero-akkadienne. « 1 Lorsqu'en haut le ciel n'était pas encore nommé, 2 Qu'en bas la terre n'avait pas de nom [ils n'existaient pas], 3 Seuls l'Apsū [l'océan d'eau douce] primordial qui engendra les dieux, 4 Et Tiamat [la mer] qui les enfanta tous, 5 Mêlaient leurs eaux en un tout. »

Big Bang

Big Bang

(theory) The prevailing cosmological model for the observable universe describing how it expanded from a very high-density and high-temperature state around 13.8 billion years ago - Then the universe cooled allowing the formation of subatomic particles, and later simple atoms.


Big Bang

Big Bang (théorie) - Modèle cosmologique dominant de l'univers observable, décrivant son expansion d'un état de très hautes densité et température il y a environ 13,8 milliards d'années - Ensuite, l'univers s'est refroidi, permettant ainsi la formation de particules subatomiques, puis d'atomes simples.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
Hertzsprung–Russell diagram

Hertzsprung–Russell diagram

Hertzsprung–Russell diagram (or H–R diagram or HRD) – A scientific representation showing a plot of stars, classifying star's luminosity (brightness) against its temperature (color) – It was established circa 1911-1913 by two astronomers, the Danish Ejnar Hertzsprung (1873-1967) and the American Henry Norris Russell (1877-1957).


Diagramme de Hertzsprung-Russell (ou diagramme H-R) - Graphique représentant la luminosité d'un ensemble d'étoiles en fonction de leur température effective - Il a été créé vers 1911-1913 par deux astronomes, le danois Ejnar Hertzsprung (1873-1967) et l'américain Henry Norris Russell (1877-1957).

creationism

The belief that the universe and the various forms of life were created by God out of nothing (ex nihilo). We must distinguish Biblical or young-Earth creationism for which the story told in Genesis including six-day creation of all things and Adam as the first man is literally correct [for them the Earth is only a few thousand years old] and old-Earth creationism believing that the Genesis story is a literal history but often accepting fossils or geological evidence for the age of Earth, God using or not the big bang in the creation of the universe.


Croyance selon laquelle l'univers et les différentes formes de vie ont été créés par Dieu à partir de rien (ex nihilo). Il faut distinguer le créationnisme biblique ou créationnisme dit jeune-Terre pour lequel l'histoire racontée dans la Genèse, y compris la création de toutes choses en six jours et Adam comme premier homme, est littéralement correcte [pour eux, la Terre n'a que quelques milliers d'années] et le créationnisme dit vieille-Terre croyant que l'histoire de la Genèse est une histoire littérale mais acceptant souvent des fossiles ou des preuves géologiques pour fixer l'âge de la Terre, Dieu utilisant ou non le big bang dans la création de l'univers.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
Popol Vuh

Popol Vuh

Popol Vuh – “Book of the Community” or “Book of Counsel” – A mythological text of Kʼicheʼ Maya people from the Guatemalan Highlands that recounts the origin of the universe, as well as mythology and history of the people.


Popol Vuh - « Livre de la communauté » ou « Livre du conseil » - Un texte mythologique du people maya quiche (habitant les hautes terres du Guatemala) qui raconte l’origine de l’univers, ainsi que la mythologie et l’histoire du peuple.

Nommo: the first living creature

Nommo is said to be the first living creature. He was created by the sky god Amma and multiplied into four pairs of twins. One of them rebelled against Amma who had then to restore order to his creation.


Dans les mythes dogons, on dit que Nommo fut la première créature vivante, créée par le dieu du ciel Amma et se divisant en quatre paires de jumeaux. L'un d'eux se serait rebellé contre Amma qui dut alors rétablir l'ordre dans sa création.

date

A statement of calendar time mainly in terms of the day, month, and year – May be considered according to what happened or existed, or is expected to happen. Some dates are considered more important than others due to collective or individual significance and values.


date

Un événement calendaire situé principalement en termes de jour, de mois et/ou d'année - Peut être considéré en fonction de ce qui s'est passé ou a existé, ou devrait se produire. Certaines dates sont perçues comme plus importantes que d'autres en raison de leur signification et de leurs valeurs collectives ou individuelles.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

universe

Spacetime including stars, galaxies and intergalactic space, regarded as a whole - Its origins may be fixed by religious beliefs, myths of creation and legends, or scientifically by diverse theories - Gives rise to various questions, including that relating to the development and presence of life.


univers

Ensemble constitué de ce qui a été produit depuis des origines déterminées par les croyances religieuses, les mythes de création et légendes, ou scientifiquement par diverses théories - Donne lieu à divers questionnements dont celui portant sur le développement et la présence de la Vie.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
Maya calendars

Maya calendars

Maya calendars - A system of calendars consisting of several cycles (counts) of different lengths with the Tzolkin, a 260-day count and the Haabʼ, a 365-day count. Both form a synchronized cycle lasting for 52 Haabʼ: the Calendar Round. Used by pre-Columbian Mesoamerica and by modern groups in the Guatemalan highlands.


Calendriers mayas - Un système de calendriers consistant en plusieurs cycles (comptes) de différentes longueurs avec le Tzolkin, un compte de 260 jours et le Haabʼ, un compte de 365 jours. Les deux forment un cycle synchronisé d'une durée de 52 Haab'. Utilisé en Méso-Amérique précolombienne ainsi que par des groupes contemporains figurant sur les hauts plateaux guatémaltèques.

Gregory XIII

Gregory XIII

Gregory XIII (1502 –1585) - Pope of the Catholic Church (1572 – 1585) - Best known for the Gregorian calendar established in 1582 with Christopher Clavius, but named after him, a calendar that replaced the Julian calendar.


Grégoire XIII (1502 –1585) - Pape de l'Église catholique (1572 - 1585) - Connu pour avoir encadré la mise en place du calendrier dit grégorien établi en 1582 avec Christopher Clavius, calendrier qui a remplacé le calendrier julien.

Yggdrasil

Yggdrasil

Yggdrasil – A cosmic mythical ash tree in Norse cosmology, connecting the Nine Worlds (with different possible classifications) and supported by three roots. Attested in the Poetic Edda and the Prose Edda.


Yggdrasil - Un frêne cosmique de la mythologie nordique, reliant les Neuf Mondes (différentes classifications possibles) et maintenu par trois racines géantes. Attesté dans l'Edda poétique et l'Edda de Snorri.

The concept factory … December 16, 2019: / Big Bang /

La fabrique à concepts... 16 Décembre 2019 : /Big Bang/

Éclairante déclaration que celle du prix Nobel de physique 2019 James Peebles (obtenu avec Michel Mayor et Didier Queloz) lorsqu’il avance que le mot « Big Bang » rate deux fois sa cible et qu’il ne devrait en aucune sorte désigner les « débuts » de l’univers. Semblant pointer tout à la fois un temps et un lieu, celui-ci ne conduirait en fait ni à l’un ni à l’autre, en ce sens, comme l’avancent J.P. et d’autres, qu’il nous serait à ce jour impossible de remonter par delà le mur de Planck (entendons au-delà de 10-44 seconde). Cela encouragerait à parler non des « débuts » de l’univers, mais de son « enfance ». En découle une chose : quel nom donner au « début » lui-même, à supposer que cette désignation temporelle d’un « avant » ait quelque pertinence ? L’aveu immédiat de J.P. suit : « J'ai abandonné, j'utilise Big Bang moi-même, bien que cela me déplaise. Pendant des années, nous avons tenté de convaincre la communauté de trouver un meilleur terme, en vain. Donc cela reste le Big Bang. C'est malheureux mais tout le monde connaît le nom. Alors j'abandonne. » Voilà bien une invitation qui pourrait au passage plonger son regard dans le foisonnement des cosmogonies. Qui sait, peut-être y trouverions-nous une ou deux notions utiles en compagnie de Maa Ngala et de son mythe de création chez les Bambaras. Ou bien dans le Ginnungagap scandinave. À moins que nous n’allions voir du côté du Bereshit. À défaut de ses inspirations culturelles et cultuelles, une dénomination toute nouvelle serait bienvenue. De quoi cogiter avec les scientifiques des différents champs concernés, féconds en hypothèses diverses et peut-être arriver un jour à un consensus. Pour cela, le terme ne devra donc avoir aucune référence au temps, ni à l’espace, ni du reste à l’univers qu’il ne désigne pas puisqu’il n’existe pas (encore)... Voilà assurément une belle affaire sémiotique, et un candidat tout trouvé pour la fabrique à concepts !

Ce serait un matin ordinaire, un 1er Janvier 2020...

Un matin où nos centaines de millions de semblables qui, hier soir encore, souffraient de la faim, seraient enfin entendu.es, un plan d’urgence, réfléchi et durable, ayant été concrètement mis en place.

Un matin où les appels répétés à une responsabilité planétaire prenant en compte nos devoirs en matière d’engagement environnemental, feraient sens commun, taisant l’indifférence, le scepticisme voire l’hostilité qu’ils avaient pu jusqu’ici susciter.
Avec eux, un nouveau rapport à l’eau, à la forêt, aux déchets, à l’énergie, à l’océan, à l’alimentation, à l’habitat, au transport... s’instituerait naturellement, source des décisions les plus conséquentes, individuelles et collectives.

Un matin où les explosions de haine et de vengeance qui ont de tous âges alimenté l’agonie du monde et de ses enfants, s’envoleraient, comme si leur déraison morbide s’était dissipée avec les premiers rayons du soleil.

Un matin où l’idée du progrès technique serait profondément revisitée par une pensée éthique et prospective, modifiant notre vision des bouleversements présents et à venir et leur gadgétisation à outrance.

Un matin où le choix d’un enrichissement aveugle, le choix d’une accumulation craintive, paraîtrait soudain si obsolète, si archaïque, tandis que des courants, des torrents d’actions associatives et caritatives seraient encouragés de toutes parts.

Un matin où la diversité culturelle, philosophique, spirituelle, artistique, faisant hier encore face à tant d’incompréhensions et de rejets réciproques, se fondrait dans un environnement pacifié, mutuellement enrichissant.

En ce même matin au coin de la rue, nous verrions une jeune personne donner le bras à une aînée hésitant à traverser.
Et tout au long du chemin, nous observerions des visages souriants ayant regagné confiance dans une souveraine et simple solidarité de l’instant présent comme si toutes les incivilités, toutes les nuisances faussement banales, avaient perdu leur attache.

Puis pour la première fois de l’année, nous parcourrions le fil d’actualités et à la litanie des catastrophes, des promesses de conflits et des cohortes de désinformation, au flot des contentieux, des affrontements stériles et des dénigrements de toutes sortes, se substituerait une construction commune, faite de pensées positives, d’entreprises innovantes, de volontés de conciliation...

Parallèlement à tout cela, une nouvelle cartographie des métiers, du rapport à nos activités et à la justice sociale qui devrait en émaner, une vision intergénérationnelle riche d’un partage sans précédent, se déploierait, ajustant nos systèmes éducatifs, consolidant leur aptitude à répondre à l’un de nos plus grands défis, celui de la dignité humaine pour tous et toutes.

Oui, ce matin du 1er janvier 2020, faisant écho à toute l’espérance du monde et aux voix de justice et de paix, un projet humaniste s’installerait naturellement, comme si la générosité nourrie de longue date par une succession ininterrompue d’êtres souvent anonymes, avait décidé de converger sans détour.
Un projet dans lequel, loin des affrontements d’égo et des rivalités stériles, nulle figure emblématique ne se mettrait en avant, confiant à chaque personne le soin de le porter, l’animer, l’incarner, le prolonger, le faire évoluer...

Et avec ce projet, une redistribution des priorités et des rapports humains, une réflexion équitable sur le partage des biens communs, matériels et immatériels, un sens de l’écoute et du dialogue, gagneraient des myriades d’esprits...

Oui, ce serait un matin à l’aube d’une année appelée à lui donner le visage d’innombrables réalités...

Mais, bien entendu tandis que nous l’évoquons, certains nous diront qu’un tel matin ne peut être, que son rêve semble bien trop utopique pour se réaliser... Et comment ne pas reconnaître pareille lucidité ?

En sommes-nous cependant si sûr.es, car en ce 1er janvier 2020 songeons qu’un tel matin, aussi idéaliste puisse-t-il paraître, ne dépend finalement pas de grand-chose, puisqu’il n’attend que nous pour s’accomplir.
Une seule question demeure : attendra-t-il longtemps encore ?

Alors, du fond du cœur, du fond de l’âme, puissions-nous saisir cette année 2020 dont le miroir, unique en ce siècle, comporte l’idée de dépasser toutes les formes d’évitement et de report.
Que l’année soit donc propice à promouvoir les innombrables voies du réenchantement, et à faire en sorte que chacun.e puisse y trouver sa place aussi modeste soit-elle, ou plutôt tout particulièrement si elle nous paraît modeste.

Que mille vœux de bonheur, de bien-être partagé et d’épanouissement vous accompagnent ainsi que les vôtres sur les chemins de renouveau,
Au plaisir de nous y retrouver,
En ce matin du 1er janvier 2020,
Quelque part sur la carte des infinis possibles,
Eric

Trimurti

Trimurti

Trimurti त्रिमूर्ति - the Triple deity of supreme divinity in Hinduism with Brahma the creator, Vishnu the preserver, and Shiva the destroyer.


Trimurti - Triple divinité suprême dans l'hindouisme avec Brahma qui crée, Vishnu qui préserve et Shiva qui détruit.

The Way follows its own ways

The Way follows its own ways

Man follows the ways of earth,
Earth follows the ways of Heaven;
Heaven follows the ways of the Way;
And the Way follows its own ways.


L'homme suit les voies de la terre,
La Terre suit les voies du ciel;
Le ciel suit les voies de la Voie;
Et la Voie suit sa propre voie.

Nicolaus Copernicus

Nicolaus Copernicus

Nicolaus Copernicus (1473 - 1543) – Polish astronomer who defended the theory of heliocentrism, according to which the Earth revolves around the Sun (in opposition to geocentrism). A so-called ‘Copernican revolution’ resulted from this theory. His main work is ‘De revolutionibus orbium coelestium’ (On the Revolutions of the Celestial Spheres).


Nicolas Copernic (1473 - 1543) – Astronome polonais qui a défendu la théorie de l'héliocentrisme, selon laquelle la Terre tourne autour du Soleil (en opposition au géocentrisme alors en vigueur). Une révolution dite copernicienne en sera issue. Son ouvrage principal est De revolutionibus orbium coelestium (Des révolutions des orbes célestes ou des sphères célestes).

Joya no kane

Joya no kane

Joya no kane 除夜の鐘 – A Japanese ceremony that takes place in the New Year’s eve with a bell that's rung 108 times to usher in the New Year.


Joya no kane 除夜の鐘 - Une cérémonie japonaise qui a lieu la veille du nouvel an caractérisée par les 108 coups d’une cloche qui sonne pour marquer le début de la nouvelle année.

Back to Top