Rugby

Rugby

Rugby - A contact team sport which originated in England, consisting in running with the ball in hand

Rugby - Un sport d'équipe, originaire d'Angleterre, consistant à courir avec le ballon en main.

Any suggestion, improvement… or your own indefinition? Many thanks and please, contact us…

Comments :

  • Proposé par Marc C.
    "Pratiqué à 7 (discipline olympique), à 13 ou à 15 ce sport est classé parmi les sports de combat.
    Divisé en 2 catégories, les joueurs d’avant ont la responsabilité principale de la conquête du ballon (au travers de phases de jeu précises : coup d’envoi, touches, mêlées…) alors que les joueurs d’arrière recherchent, en priorité, par le déplacement du ballon (passes) et par des courses aux orientations complexes à créer des espaces libres dans la défense adverse afin d’aller aplatir le ballon derrière la ligne dite d’essai.
    La professionnalisation de cette discipline et l’intensification des entrainements qu’elle a engendrée a permis un accroissement important des performances des joueurs mais aussi une violence accrue des chocs (qualifiés aujourd’hui par le monde médical de collisions) posant de nombreuses questions sur leur santé (commotions, entorses graves, arrachements ligamentaires…).
    Jeu aux règles denses (lignes de hors-jeu définies par les rucks, passes qui doivent être exécutées vers l’arrière…) et changeantes, l’arbitre tient un rôle essentiel qui nécessite un respect total de ses décisions par l’ensemble des joueurs.
    Du fait de l’engagement qu’il impose, le rugby est réputé pour les valeurs portées par ses pratiquants : solidarité, abnégation, courage, respect, humilité… ; valeurs dont il convient de préserver la transmission pour que ce sport continue d’être « un jeu de voyous pratiqués par des Gentlemen »..."

  • « Les Basques ont aimé et adopté le rugby, ce jeu qui n’avait rien à voir avec le Sud-Ouest a bien pris, parce que les Basques se le sont un peu approprié, étant donné la magie qu’il détient. À ce sujet, Michel Serres a fort bien conté cela. Il disait… « Tout enfant, j’ai aimé à Agen le rugby, et j’ai joué avec mes petits camarades en sortant de l’école. On prenait le béret de l’un d’entre nous, que l’on tordait pour en faire une boule et on partait en courant et on se le passait. Naturellement le béret en souffrait beaucoup, et celui dont on avait pris la coiffe aurait des explications a donner en arrivant chez lui. On le faisait aussi avec le cartable quand il n’était pas trop plein. En tout cas, un endroit où on n’allait jamais, c’était le terrain, le vrai terrain de rugby où seuls les vrais joueurs de l’équipe d’Agen avaient le droit de jouer. Et un jour, nous sommes arrivés là, je ne sais pas comment, nous étions une cinquantaine de gamins sur le vrai terrain. Pas du tout séparés en équipe, pas du tout avec des maillots ! Nous étions cinquante gosses là et quelqu’un à jeté au milieu de cette foule, un vrai ballon ovale… Les enfants ont couru dans tous les sens, fous de joie. À un moment, le ballon, avec ses rebonds bizarres que lui permet sa forme tout aussi bizarre, est arrivé dans mes mains. Alors je l’ai pris, je l’ai serré contre mon cœur, et j’ai couru, couru, couru, couru, vers l’embut qui était là-bas et derrière moi il y avait cette foule hurlante de gosses qui me poursuivaient et je courais, je courais, je courais, je me suis écroulé de l’autre côté et j’ai posé le ballon. À ce moment là, j’ai su que j’étais immortel … ». Personne n’a dit ça du rugby. Je crois que les Basques cherchent cela dans le sport, dans la façon de jouer, dans la brutalité, avec cependant cette notion de respect de l’autre. L’approche de l’autre, l’approche de l’immortalité. » - Jean Suhas

Back to Top