Wayang Kulit

Wayang Kulit

Wayang kulit - A form of traditional puppet-shadow play in Indonesia - Intangible Heritage of Humanity 2003 – “… Renowned for its elaborate puppets and complex musical styles, this ancient form of storytelling originated on the Indonesian island of Java. For ten centuries wayang flourished at the royal courts of Java and Bali as well as in rural areas. Wayang has spread to other islands (Lombok, Madura, Sumatra and Borneo) where various local performance styles and musical accompaniments have developed.”

Wayang kulit - Théâtre de marionnettes traditionnel en Indonésie - Patrimoine immatériel de l'humanité 2003 – « Réputée pour ses marionnettes ouvragées et la complexité de ses styles musicaux, cette forme ancienne de narration a vu le jour sur l’île indonésienne de Java. Pendant dix siècles, le wayang s’est épanoui dans les cours royales de Java et de Bali, ainsi qu’en milieu rural. Il s’est répandu dans d’autres îles (Lombok, Madura, Sumatra et Bornéo) où divers styles locaux d’interprétation et d’accompagnement musical se sont développés. »

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Comments :

  • Types of Wayang Kulit

    "...While these carefully handcrafted puppets vary in size, shape and style, two principal types prevail: the three-dimensional wooden puppet (wayang klitik or golèk) and the flat leather shadow puppet (wayang kulit) projected in front of a screen lit from behind. Both types are characterized by costumes, facial features and articulated body parts. The master puppeteer (dalang) manipulates the swivelling arms by means of slender sticks attached to the puppets. Singers and musicians play complex melodies on bronze instruments and gamelan drums. In the past, puppeteers were regarded as cultivated literary experts who transmitted moral and aesthetic values through their art. The words and actions of comic characters representing the “ordinary person” have provided a vehicle for criticizing sensitive social and political issues, and it is believed that this special role may have contributed to wayang’s survival over the centuries. Wayang stories borrow characters from indigenous myths, Indian epics and heroes from Persian tales. The repertory and performance techniques were transmitted orally within the families of puppeteers, musicians and puppet-makers. Master puppeteers are expected to memorize a vast repertory of stories and to recite ancient narrative passages and poetic songs in a witty and creative manner. The Wayang Puppet Theatre still enjoys great popularity. However, to compete successfully with modern forms of pastimes such as video, television or karaoke, performers tend to accentuate comic scenes at the expense of the story line and to replace musical accompaniment with pop tunes, leading to the loss of some characteristic features." (ich.unesco.org)

    "Si ces marionnettes fabriquées artisanalement avec minutie sont de tailles, de formes et de styles variables, deux grands types dominent: la marionnette en bois en trois dimensions (wayang klitik ou golèk) et la marionnette de théâtre d’ombre, plate, découpée dans du cuir (wayang kulit) et dont la silhouette est projetée en ombre chinoise sur un écran. Les deux types se distinguent par leurs costumes, leurs traits de visage et leurs corps articulés. Le dalang, maître marionnettiste, manipule les bras à l’aide de fines baguettes fixées aux marionnettes. Des chanteurs interprètent des mélodies complexes en s’accompagnant d’instruments en bronze et de gamelan (tambours). Les marionnettistes étaient autrefois considérés comme des hommes de lettres cultivés qui transmettaient les valeurs morales et esthétiques à travers leur art. Les paroles et les actions des personnages comiques représentant « l’homme ordinaire » constituaient d’efficaces artifices pour critiquer les problèmes sociaux et politiques. C’est sans doute à ce rôle particulier que le wayang doit sa survie au fil des siècles. Les récits empruntent leurs personnages aux mythes indigènes, aux épopées indiennes et aux contes persans. Le répertoire et les techniques d’interprétation étaient transmis oralement au sein des familles de marionnettistes, de musiciens et de confectionneurs de marionnettes. Les dalang doivent être capables de mémoriser un vaste répertoire d’histoires, déclamer des passages de récits anciens et chanter des chants poétiques avec esprit et inventivité. Le théâtre de marionnettes wayang reste très prisé du public. Mais pour pallier la concurrence de formes contemporaines de divertissement comme la vidéo, la télévision ou le karaoké, les marionnettistes ont tendance à exagérer les scènes comiques au détriment du fil de l’histoire et à remplacer l’accompagnement musical par de la musique pop, contribuant à altérer certaines des caractéristiques de la tradition." (ich.unesco.org)

Pantopic :

Back to Top