The American dream – Ellis Island

The American dream – Ellis Island

"The American dream!
This is an expression that has inspired many minds and destinies...

Just a myth?
Not from an Ellis Island perspective.
Through whose door 16 million people
were able to project this dream between 1892 and 1954.

Hope for millions to approach
The promised land that America was to them.

It is estimated that more than 100 million Americans...
Would have one or more ancestors
Who would've come through Ellis Island...”


« Le rêve américain !
Voilà une expression qui a inspiré bien des esprits, et des destins…

Un simple mythe ?
Pas du point de vue d’Ellis Island
Par la porte de laquelle 16 millions de personnes
Ont pu projeter ce rêve entre 1892 et 1954

Espoir pour des millions d’aborder
La terre promise qu’était à leur yeux l'Amérique.

On estime ainsi que plus de 100 millions d'Américains
Auraient un ou plusieurs ancêtres
Qui seraient passés par Ellis Island… »

Proposed by

Asibikaashi

Asibikaashi

“Once upon a time Asibikaashi,
The spider woman who brought the sun back to the Ojibwe people

A long time ago,
The people united under one nation
Dut scattered throughout the four courses of North America

Asibikaashi promised to continue to care of the children
So she asked the women of the tribe
To weave magic webs in the shape of circles
And to hang them above the cradles
As the spider woman traps insects in her web,
Bad dreams are trapped in the web above the cradles
And perish as the sun hits them every morning.”

 


« Il était une fois Asibikaashi,
La femme araignée qui ramena le soleil au peuple Ojibwé

Il y a fort longtemps,
Un peuple assemblé en une seule nation
Dut se disperser aux quatre coins de l'Amérique du Nord

Asibikaashi promit de continuer de s'occuper des enfants
Et pour ça elle demanda aux femmes de la tribu
De tisser des toiles magiques en forme de cercles
Et de les accrocher au-dessus des berceaux

Comme la femme araignée piège les insectes dans sa toile,
Les mauvais rêves sont piégés dans la toile du capteur de rêves
Et périssent au fur et à mesure que le soleil les frappe chaque matin. »

Proposed by

Back to Top