Tuareg

The Tuaregs are a branch of the Berber population (Imazighen), mainly nomadic and located in the central Sahara and its surroundings. They practice Berber languages ​​and use the tifinagh script.

Antaeus’s life and legend

"The legends surrounding the life of this invincible giant say that he lived in Libya, while others say that he lived in Morocco, and more precisely in Tangier. However, most accounts of Antaeus suggest that he was the son of Poseidon, the god of the sea, earthquakes, storms and horses in Greek myths and religions, and of Gaia, also known as Mother Earth, who is said to be the "maternal ancestor of the divine races".
In addition to residing in Morocco, the myth of this Greek giant is deeply linked to the kingdom. "He was the husband of the Amazigh goddess Tinjis", who was behind the name Tangier. Anteus is best known for his legendary battle against Hercules, the divine Greek hero and son of Zeus. In his book "Morocco Footprint Handbook" (Editions Footprint travel guides, 2012), Julius Honnor reports that in Roman mythology, Anteus is regarded as the giant who defied Hercules."


« Les légendes entourant la vie de cet invincible géant disent qu'il a vécu en Libye, alors que d'autres affirment qu'il résidait au Maroc, et plus précisément à Tanger. Cependant, la plupart des récits relatifs à Antée suggèrent qu'il était le fils de Poséidon, le dieu de la mer, des tremblements de terre, des tempêtes et des chevaux dans les mythes et religions grecques et de Gaia, également connue sous le nom de Terre-mère et qui serait notamment l’«ancêtre maternelle des races divines».
En plus de résider au Maroc, le mythe de ce géant grec est profondément lié au royaume. «Il était le mari de la déesse amazigh Tinjis», qui était derrière le nom de Tanger. Antée est surtout connu pour son combat légendaire contre Hercule, le divin héros grec et fils de Zeus.
Dans son livre «Morocco Footprint Handbook» (Editions Footprint travel guides, 2012), Julius Honnor rapporte que dans la mythologie romaine, Antée est considéré comme le géant qui a défié Hercule.. » (yabiladi.com)

Duration of 235 lunar synodic months

The duration of 235 lunar synodic months corresponding to 19 years with a minute difference of one hour 27 minutes and 33 seconds, it was fixed that at the end of a cycle of 19 years, the same dates of the year correspond almost at the same phases of the Moon. The name metonic cycle comes from the astronomer Meton (fifth century BCE).


La durée de 235 mois synodiques lunaires correspondant à 19 années tropiques avec une différence infime d’une heure 27 minutes et 33 secondes, il a été fixé qu’au terme d’un cycle de 19 ans, les mêmes dates de l'année correspondent presque aux mêmes phases de la Lune. Le nom de cycle métonique lui vient de l'astronome Méton (Ve siècle av. J.-C.).

Yennayer


Yennayer

Yennayer ⴰⵙⴻⴳⴳⴰⵙ ⴰⵎⴰⵣⵉⵖ - Amazigh New Year (gen. 14 January, sometimes 13 or 12). ETYM Berber form of “January” meaning “month-one”.


Yennayer ⴰⵙⴻⴳⴳⴰⵙ ⴰⵎⴰⵣⵉⵖ - Nouvel An Amazigh (gén. Le 14 janvier, parfois 13 ou 12). ETYM Forme berbère de « janvier » signifiant «premier mois».

jiéqì (24)

“The sky is divided into 24 segments or jiéqì (节气) based on the seasons of the year. The earliest calendars assumed that the motion of the sun was constant and divided the year into 24 segments with equal numbers of days. This method is called píngqì (平气). Because the motion of the sun is not consistent, this was found to be inaccurate. The calendar then changed to a method where the ecliptic (the path of the sun as seen from earth) was divided into 24 equal parts of 15 degrees. This method is called dìngqì (定气). Calendars from the Warring States Period through the Ming Dynasty used the pingqi method in their designs and only changed to the more accurate dingqi method during the Qing Dynasty.” (source: hua.umf.maine.edu)

The 24 jiéqì 节气 consist of the succession of 立春 Lì chūn "Beginning of spring" (Spring festival), 雨水 Yǔ shuĭ "Rain water", 惊蛰 Jīng zhé "Waking of insects", 春分 Chūn fēn "Spring equinox" (March 21), 清明 Qīng míng "Pure brightness", etc.

Agadir

Agadir (ⴰⴳⴰⴷⵉⵔ / أݣادير ) - or Agadir Irir is the capital of the Souss-Massa region and the prefecture of Agadir Ida-U-Tanan in Morocco. Two main languages are spoken there: Tashelhiyt and Darija. The city owes its name to the agadir, the traditional Amazigh granary.


Agadir

Agadir (ⴰⴳⴰⴷⵉⵔ / أݣادير ) - ou Agadir Irir est le chef-lieu de la région Souss-Massa et de la préfecture d'Agadir Ida-U-Tanan au Maroc. Deux langues principales y sont parlées : le berbère-tachelhit et le darija. La ville doit son nom à l’agadir, grenier traditionnel amazigh.

Ircam

Ircam

The Royal Institute of Amazigh Culture (ⴰⴳⴻⵍⴷⴰⵏ ⵏ ⵜⵓⵙⵙⵏⴰ ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ - Asinag Ageldan n Tussna Tamazight) is responsible in Morocco for the promotion of Amazigh culture and languages.


Ircam

L’Institut royal de la culture amazighe (ⴰⴳⴻⵍⴷⴰⵏ ⵏ ⵜⵓⵙⵙⵏⴰ ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ - Asinag Ageldan n Tussna Tamazight) est chargé au Maroc de la promotion de la culture et des langues amazighes.

Kanji: 暦. Radical: 日. Number of strokes: 14. Meaning: “ calendar”. Pronunciation: レキ、こよみreki, koyomi. Other form: 曆.

date

059/200date

Maya calendars consist of a system of different lengths with the Tzolkin, a 260-day count, and the Haabʼ, a 365-day count. (Mayan lgs, Maya wr)


Les calendriers mayas consistent en plusieurs systèmes de différentes longueurs avec le Tzolkin, un décompte de 260 jours, et le Haabʼ, un décompte de 365 jours.

What is a date? How to define it? How is it set? According to which systems? According to Roman to Gregorian, Iranian, Chinese, Muslim or Hebrew principles, which calendars have been created? How did they last or, on the contrary, were they interrupted? What changes does digital technology institute in the management of calendars?. (to be completed)

Qu’est-ce qu’une date ? Comment la définir ? Comment la fixe-t-on ? Selon quels systèmes? Selon les principes romain au grégorien, iranien, chinois, musulman ou hébreu, quels calendriers a–t–on créés ? Comment ont-ils duré ou au contraire se sont-ils interrompus ? Quels changements le numérique institue–t–il dans la gestion du calendrier ?... (à compléter)

Almoravids

The Almoravid dynasty ⵉⵎⵔⴰⴱⴹⵏ (Imrabḍen) المرابطون‎ (Al-Murābiṭūn) is an imperial Berber Muslim dynasty from 1040 to 1147, centered in Morocco and spreading over the Maghreb and Al-Andalus. Capital: Marrakesh.


La dynastie almoravide ⵉⵎⵔⴰⴱⴹⵏ (Imrabḍen) المرابطون (Al-Murābiṭūn) est une dynastie impériale berbère musulmane de 1040 à 1147, centrée sur le Maroc et s'étendant sur le Maghreb et Al-Andalus. Capitale: Marrakech.

Haab

The solar calendar or Haab consisted of 18 months of 20 days each, which adds up to 360 days, plus an additional month of five days at the end of the year known as the Wayeb. Each day is represented by a number in the month followed by the name of the month.

calendar

A system which purpose is to set the date according to certain beliefs or science(s) which lasts a certain period of time and sometimes falls into oblivion... Its uses are of primary importance in the frame of human activities be they individual or collective, private or public, sacred or profane...


calendrier

Un système dont le but est de fixer la date en fonction de certaines croyances ou d'une ou plusieurs sciences. Son recours dure un certain temps et tombe parfois dans l'oubli... Ses utilisations sont de première importance dans le cadre des activités humaines qu'elles soient individuelles ou collectives, privées ou publiques, sacrées ou profanes...

Calendar Pantopic Scheme

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
Maya calendars

Maya calendars

Maya calendars - A system of calendars consisting of several cycles (counts) of different lengths with the Tzolkin, a 260-day count and the Haabʼ, a 365-day count. Both form a synchronized cycle lasting for 52 Haabʼ: the Calendar Round. Used by pre-Columbian Mesoamerica and by modern groups in the Guatemalan highlands.


Calendriers mayas - Un système de calendriers consistant en plusieurs cycles (comptes) de différentes longueurs avec le Tzolkin, un compte de 260 jours et le Haabʼ, un compte de 365 jours. Les deux forment un cycle synchronisé d'une durée de 52 Haab'. Utilisé en Méso-Amérique précolombienne ainsi que par des groupes contemporains figurant sur les hauts plateaux guatémaltèques.

Amish

Amish

The Amish - Traditionalist Christian church mainly in North America which stems in 1693 from Jakob Ammann (1644-1730), a Swiss German Anabaptist. After migration to the United States, they particularly settled in Pennsylvania where they could implement their reluctance to many conveniences of modern technology. In the 19th century, they divided into Old Order Amish and Amish Mennonites.


Amish

Amish - Église chrétienne traditionaliste principalement en Amérique du Nord, issue en 1693 de Jakob Ammann (1644-1730), un anabaptiste suisse allemand. Après avoir émigré aux États-Unis, ils se sont particulièrement installés en Pennsylvanie, où ils ont pu mettre en œuvre leur réticence face aux nombreuses commodités de la technologie moderne. Au 19ème siècle, ils se sont divisés en Old Order Amish et Amish Mennonites.

Kanji: 改. Radical: 攴. Number of strokes: 7. Meaning: “ reformation”. Pronunciation: カイ、あらた-める、あらた-まるkai, arata-meru, arata-maru.

Egyptian calendar

Ancient Egyptian calendar - A solar calendar with a 365-day year consisting of three seasons of 120 days each, and an intercalary month of five epagomenal days. The three seasons were relying on the variations of the Nile river from the flood to low waters.


Calendrier égyptien

Calendrier égyptien antique - Un calendrier solaire avec une année de 365 jours comprenant trois saisons de 120 jours chacune et un mois intercalaire de cinq jours dits épagénoménaux. Les trois saisons reposaient sur les variations du Nil, de l’inondation aux basses eaux.

Gregory XIII

Gregory XIII

Gregory XIII (1502 –1585) - Pope of the Catholic Church (1572 – 1585) - Best known for the Gregorian calendar established in 1582 with Christopher Clavius, but named after him, a calendar that replaced the Julian calendar.


Grégoire XIII (1502 –1585) - Pape de l'Église catholique (1572 - 1585) - Connu pour avoir encadré la mise en place du calendrier dit grégorien établi en 1582 avec Christopher Clavius, calendrier qui a remplacé le calendrier julien.

Tifinagh wr

Tifinagh wr

Name: ⵜⵉⴼⵉⵏⴰⵖ

Systeme: alphabet

Code: Tfng

Direction: bottom up, right to left, left to right

Creation: 3rd century B.C. (or earlier according to certain hypotheses) in connection with the Lybico-Berber writings

Complements: There are several Tifinagh alphabets related to the different languages transcribed.

Martin Luther

Martin Luther

Martin Luther (1483 - 1546) - A German professor of theology and priest at the origins of the Protestant Reformation. Rejecting some teachings and practices of the Roman Catholic Church; (including that of indulgences), he is the author of the Ninety-five Theses in 1517.


Martin Luther (1483 - 1546) - Un professeur de théologie et un prêtre allemand aux origines de la Réforme protestante. Rejetant certains enseignements et pratiques de l'Église catholique romaine (y compris celui des indulgences), il est l'auteur des Quatre-vingt-quinze Thèses en 1517.

Hebrew calendar

Hebrew or Jewish calendar (הַלּוּחַ הָעִבְרִי, Ha-Luah ha-Ivri) - Luni-solar calendar composed of solar years, lunar months, and seven-day weeks beginning on Sunday and ending on Saturday, Shabbat day. It begins with Genesis (Bereshit), said to correspond to the year 3761BCE in the Gregorian calendar. The years comprise twelve or thirteen lunar months, according to a so-called metonic cycle.


Calendrier hébreu

calendrier hébraïque (הַלּוּחַ הָעִבְרִי, Ha-Luah ha-Ivri) - Calendrier luni-solaire composé d’années solaires, de mois lunaires, et de semaines de sept jours commençant le dimanche et se terminant le samedi, jour du chabbat. Il commence avec la Genèse (Beréshit), correspondant à l’an 3761 avant l’ère chrétienne du calendrier grégorien. Les années comportent douze ou treize mois lunaires, selon un cycle dit métonique.

Ajdir’s speech

Ajdir's speech (ⵉⵏⴰⵡ ⵏ ⵓⵊⴷⵉⵔ) was delivered by King Mohammed VI in Ajdir Izayane in 2001. It marks the recognition of the Amazigh component in the Moroccan multicultural context.
"Article 1: An institution called the Royal Institute of Amazigh Culture -IRCAM- is hereby established under the authority of Our Cherifian Majesty and under our tutelary protection, with full legal capacity, financial autonomy (...). »
"Article 2: The Institute, seized by Our Majesty for this purpose, shall advise us on measures likely to safeguard and promote Amazigh culture in all its expressions. »


Discours d'Ajdir

Le discours d'Ajdir (ⵉⵏⴰⵡ ⵏ ⵓⵊⴷⵉⵔ) a été prononcé par le roi Mohammed VI à Ajdir Izayane en 2001. Il marque la reconnaissance de la composante amazighe dans le contexte pluriculturel marocain
« Article 1 : Il est créé, auprès de Notre Majesté Chérifienne et sous notre protection tutélaire une institution dénommée Institut Royal de la culture amazighe, -IRCAM- dotée de la pleine capacité juridique, de l'autonomie financière (…). »
« Article 2 : L'Institut, saisi par Notre Majesté à cette fin, nous donne avis sur les mesures de nature à sauvegarder et à promouvoir la culture amazighe dans toutes ses expressions. »

Tamazight TV

Tamazight TV

Tamazight TV (ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ) is a Moroccan public television channel opened in 2010, whose mission is to promote Amazigh culture in Morocco and North Africa.


Tamazight TV

Tamazight TV (ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ) est une chaîne de télévision publique marocaine ouverte en 2010, dont la mission est de promouvoir la culture amazighe au Maroc et Afrique du Nord.

To wonder (2) – Towards a universal calendar?…

À se demander (2) – Vers un calendrier universel ?...

Peut-être l’avez-vous noté au fil des dépêches : le 22 avril – comme chaque année – consacrait la Journée de la Terre... Ce rendez-vous doit son existence aux États-Unis puisqu’il vit le jour le 22 avril 1970 grâce au sénateur Gaylord Nelson lequel encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement. Un demi-siècle a passé et nous voici devant ce même rendez-vous en 2020. Que nous inspire-t-il sur nous-mêmes, sur notre relation aux autres et au monde ? À l’instar de la Pachamama andine, et de quelques invitations aperçues dans le flot des actualités, combien nous aurions été avisé.es de prêter écoute à ce que la Terre avait certainement à nous dire ce jour-là (comme tous les autres, du reste...). Combien nous le serions davantage encore à mieux assumer durant le prochain demi-siècle nos pleines responsabilités face à nos présents et futurs équilibres…

Mais poursuivons ici sur ces chemins calendaires. Un mois plus tôt, le 21 mars*, avait lieu Nowrouz, le Nouvel An iranien (en persan نوروز )... Son nom vient de la langue avestique, parente du vieux perse, et renvoie au « nouveau jour » ou à la « nouvelle lumière ». Puisant ses racines dans les traditions zoroastriennes, Nowrouz est l’occasion de bien des rites. Citerons-nous Tchaharchanbé-Souri (چهارشنبهسوری), la Fête du feu, célébrée le mardi soir à la veille du dernier mercredi de l'année ? Citerons-nous les Haft Sîn (هفت سین), sept objets dont le nom commence par la lettre ‘S’ (de l’alphabet persan) garnissant harmonieusement la table de fête ? etc. Cette année, le virus aura eu raison de son faste traditionnel...
[*Signalons au passage que le 21 mars célèbre en outre les journées – internationales ou mondiales – des forêts, de la poésie, de la Trisomie 21, de l'élimination de la discrimination raciale, ou encore de la marionnette !]

En termes de calendrier, le monde musulman est également entré dernièrement dans le mois de Ramadan, quelque peu particulier cette année en raison des distanciations recommandées... De même dans cet espace-temps d’un monde confiné, nous pourrions associer, sans recherche d’exhaustivité, la journée mondiale de la femme du 8 mars, de l’eau le 22 mars, de sensibilisation à l'autisme du 2 avril ou encore de la liberté de la presse le 3 mai... De quoi nous renvoyer in fine à la déferlante des dates qui s’enchaînent, souvent à notre insu...

C’est alors qu’une série de questions me vient : quelle valeur, quelle importance, accorder à cette succession de célébrations, commémorations et rites ? Sommes-nous, à défaut d’être concerné.es par l’une ou l’autre de ces dates, condamné.es à l’ignorer en tout ou partie ? Ou bien y aurait-il au contraire un levier d’humanités à saisir qui profiterait de ces invitations calendaires afin de mieux penser nos communautés d’être, de croire, d’entreprendre, d’espérer, de progresser... ? Comment tout ceci pourrait-il nourrir ce colloque des humanités dont nous évoquions la souhaitable convocation [À se demander (1)] ? Comment y favoriser le dialogue, la connaissance mutuelle, l’enrichissement réciproque... ? Pourrait-on y voir émerger un calendrier universel, un calendrier des calendriers fort de tous nos engagements de conscience ou de cœur... ? Serait-il opportun d’y consacrer une prochaine année calendaire afin de penser ensemble les raisons et les moyens de l’honorer ? De la Journée mondiale du Braille (4 janvier) à la Journée internationale des migrants (18 décembre), du Nouvel an mongol (Tsagaan Sar Цагаан сар) à la Fête des cabanes (Soukkot חַג הַסֻּכּוֹת), serait-il envisageable d'y instaurer ou d'y restaurer une relation plus ouverte à la richesse de notre monde et des invitations qu'il distribue pour nous le rappeler ?...

(Illustration : Hommage UNIDEO au demi-siècle d’ancienneté de la « Journée – de la Terre »)

Back to Top