Effet Vert et Effet Verdissement (ou Écoblanchiment)

L’environnement est aujourd’hui l’une des principales cibles de certains aveuglements, de l’incapacité à comprendre qu’il ne saurait simplement nous « environner » car il nous constitue pleinement… Ce n’est pas faute de relais effectués dans l’actualité, ni de leur constance. Bien sûr, ceux-ci peuvent y emprunter divers effets : catastrophe* voire apocalypse*, pouvoir*, responsabilité* sinon culpabilisation*, défi*, etc. Mais l’effet vert porte ici sur une autre dimension. Il amène ou devrait amener à la conscientisation du problème posé, stade préalable et indispensable à son éventuelle résolution. Notons que d’aucuns verront ici le risque bien réel d’un effet verdissement (ou écoblanchiment). Tout ceci n'apparaissant alors que comme une manipulation très grossière ou comment prétendre à un effet vert en se contentant de repeindre la façade !

Communicating on societal commitments

Les organisations, et notamment les entreprises, communiquent désormais sur leurs engagements sociétaux. Pour ce faire, elles tentent de diminuer leurs externalités négatives et de renforcer leurs externalités positives et ce, tant sur le plan de leur environnement humain (interne et externe) que sur celui de leur environnement naturel. Objectif : démontrer à leurs parties prenantes qu'elles prennent leurs responsabilités. Mais leurs messages oscillent dangereusement entre civisme et cynisme, entre greenwashing et communication sociétale : comment faire la part des choses ?

- iae.univ-lyon3.fr
Back to Top