The snake for the Incas

The serpent represented the infinite for the Incas. The serpent symbolizes the world below or the world of the dead (the Ukhu Pacha). When people left the earthly world they joined this other dimension represented by the serpent. For the Incas the serpent also represented wisdom. On the walls of the ‘Yachaywasi‘ (Casas del saber Incas), there were representations of snakes. One of the most important temples of the Inca City of Machu Picchu is dedicated to the condor. This building is carved in 3 dimensions: his body is carved standing while his head is like an altar on the floor. The snake (‘Amaru‘ in Quechua language) is currently a symbol of bad luck for people. It is believed that the sudden appearance of these animals symbolize death or problems in agriculture.


Le serpent représentait l’infini pour les Incas. Le serpent symbolise le monde d’en bas ou le monde des morts (le Ukhu Pacha ). Quand les gens ont quitté le monde souterrain, ils ont rejoint cette autre dimension représentée par le serpent. Pour les Incas, le serpent représentait également la sagesse. Sur les murs du « Yachaywasi » (savoir des Maisons de l’Inca), il y avait des représentations de serpents. L’un des temples les plus importants de la ville inca de Machu Picchu est dédié au condor. Ce bâtiment est sculpté en 3 dimensions: son corps est sculpté debout tandis que sa tête est en autel sur le sol. Le serpent (‘ Amaru ‘ en langue quechua) est actuellement un symbole de malchance pour les gens. On pense que l’apparition soudaine de ces animaux symbolise la mort ou des problèmes en agriculture.

The cougar for the Incas

The puma is a symbol of strength, wisdom and intelligence. It represents the ‘Kay Pacha’, Quechua word that means ‘the world of the living’. Its characteristics are patience and strength. The Andean puma is the subspecies of the puma that inhabits the territories of South America. The puma adapted to the tropical areas as well as to the rugged terrains of the Ande. It is characterized by its strength and agility. For the Incas it was a divine animal that represented the power of the world. It is believed that Cusco, the capital of the empire of the Incas, has the shape of a puma. The head of this animal is found in the fabulous fortress of Sacsayhuaman. The line is in the temple of Coricancha.


Le couguar est un symbole de force, de sagesse et d’intelligence. Il représente le « Kay Pacha », un mot quechua qui signifie « le monde des vivants ». Ses caractéristiques sont la patience et la force. Le puma andin est la sous-espèce du puma qui habite les territoires de l’Amérique du Sud. Le puma s’est adapté aux zones tropicales comme sur le terrain accidenté des Andes. Il se caractérise par sa force et son agilité. Pour les Incas, c’était un animal divin qui représentait la puissance du monde. On pense que Cusco, la capitale de l’empire Inca, a la forme d’un couguar. La tête de cet animal se trouve dans la fabuleuse forteresse de Sacsayhuaman. La queue est dans le temple de Coricancha.

The condor for the Incas

The condor was a bird sacred to the Incas who believed that it communicated the upper world (Hanan Pacha) with the earthly world (Kay Pacha). The condor (Kuntur in Quechua) is a large black bird that lives mainly in the Andes Mountains of South America. Due to its ability to fly over heights of 5 thousand meters above sea level (16,404 feet); for the Inca worldview it was the only animal that could communicate with the world of gods and stars. Currently, the condor is still a sacred bird for the men of the Andes. In some towns of Peru the Andean ritual known as ‘Yawar Fiesta‘ (Blood Festival) is still celebrated, which has the condor as the main protagonist.


Le condor était un oiseau sacré pour les Incas qui croyaient qu’il communiquait avec le monde supérieur (Hanan Pacha) et le monde souterrain (Kay Pacha). Le condor (Kuntur en quechua) est un grand oiseau noir qui habite principalement les Andes d’Amérique du Sud. En raison de sa capacité à survoler des hauteurs de 5 000 mètres d’altitude (16 404 pieds); pour la vision du monde inca, il était le seul animal capable de communiquer avec le monde des dieux et des étoiles. Actuellement, le condor reste un oiseau sacré pour les hommes des Andes. Dans certaines villes du Pérou, le rituel andin appelé « Yawar Fiesta » (fête du sang) est toujours célébré et le condor en est le protagoniste principal.

Tawantin Suyu – Inca empire

The Inca empire was divided into four regions: Chinchasuyu (located northwest), Antisuyu (east), Kuntisuyu (southwest), and Qullasuyu (south). The Inca Empire as a whole was named ‘Tawantin Suyu’ in Quechua, precisely designating "the Four Regions".


Tawantin Suyu - Empire inca

L'empire inca était divisé en quatre régions : Chinchasuyu (située au nord-ouest), Antisuyu (est), Kuntisuyu (sud-ouest), et Qullasuyu (sud). L’Empire inca dans son ensemble était nommé Tawantin Suyu en quechua, désignant « quatre en un » ou « le tout des quatre parts ».

Qullasuyu

Qullasuyu

Qullasuyu was the southern quarter (suyu) of Inca Empire (Tawantin Suyu), part of the Urin Suyukuna or "Lower Quarters", the region of the Qulla people.


Qullasuyu

Qullasuyu était un quartier (suyu) au sud de l'empire inca (Tawantin Suyu), le plus petit des quatre, faisant partie des « Quartiers inférieurs », région du peuple Qulla.

Macchu Pichu

Macchu Pichu

Machu Picchu - A15th-century Inca citadel, in Peru – Brought to international attention byHiram Bingham in 1911 - UNESCO World Heritage Site 1983 - “Machu Picchu stands 2,430 m above sea-level, in the middle of a tropical mountain forest, in an extraordinarily beautiful setting. It was probably the most amazing urban creation of the Inca Empire at its height; its giant walls, terraces and ramps seem as if they have been cut naturally in the continuous rock escarpments. The natural setting, on the eastern slopes of the Andes, encompasses the upper Amazon basin with its rich diversity of flora and fauna.”


Machu Picchu - Citadelle Inca du 15ème siècle, au Pérou - Hiram Bingham attira l'attention du monde entier sur son existence en 1911 - Patrimoine mondial de l'UNESCO 1983. À 2 430 m d'altitude, dans un site montagneux d'une extraordinaire beauté, au milieu d'une forêt tropicale, Machu Picchu a probablement été la création urbaine la plus stupéfiante de l'Empire inca à son apogée : murailles, terrasses et rampes gigantesques sculptent les escarpements rocheux dont elles paraissent le prolongement. Le cadre naturel, sur le versant oriental des Andes, fait partie du bassin supérieur de l'Amazone, riche d'une flore et d'une faune très variées.

Inca Empire

The Inca Empire, known in Quechua as Tawantinsuyu referring to "The Four Regions", is considered to have been the largest empire in pre-Columbian times. From the 13th century, to its total destruction by the Spanish conquest in 1572, it developed a power centered on the Andean Mountains and its capital, Cusco.

The Inca trilogy

The Incas defended the idea of a trilogy between the worlds of the gods, the living and the dead. Three animals symbolized their presence: the condor (gods), the puma (living) and the snake (dead).


Les Incas défendaient l’idée d’une trilogie entre le monde des dieux, des vivants et des morts. Trois animaux en symbolisaient la présence : le condor (dieux), the puma (vivants) et le serpent (morts).

Chinchasuyu

Chinchasuyu

Chinchasuyu was the northwestern quarter (suyu) of Inca Empire (Tawantin Suyu), part of the Hanan Suyukuna, or “Upper Quarters”. Modern Ecuador and Colombia were encompassed in its larger extent. Chinchay means “ocelot” in Quechua and designates the cardinal point north.


Chinchasuyu

Chinchasuyu était le quartier nord-ouest (suyu) de l'Empire Inca (Tawantin Suyu), qui faisait partie des « Quartiers supérieurs ». L'Équateur et la Colombie modernes étaient englobés dans sa plus grande étendue. Chinchay signifie « ocelot » en quechua et désigne le nord.

Antisuyu

Antisuyu

Antisuyu was the eastern quarter (suyu) of Inca Empire (Tawantin Suyu), part of the Hanan Suyukuna, or “Upper Quarters”. The word Antis designates the ethnic groups living in this suyu and the cardinal point east.


Antisuyu

Antisuyu était le quartier oriental (suyu) de l'Empire Inca (Tawantin Suyu), faisant partie des « Quartiers supérieurs ». Le mot ‘Antis’ désigne les groupes ethniques vivant dans ce suyu et l’est.

Alasitas… and the ‘god of bounty’

- Festival for the indigenous 'god of bounty'...

 


Bien avant l’arrivée des Conquistadores, et même celle des Incas, existait sur l’Altiplano un homme de grande bonté qui se nommait Iqiqu. Petit et humble, il n’en dispensait pas moins une intarissable abondance de bienfaits à quiconque venait à le croiser. Il facilitait la rencontre des amoureux, donnait les conseils les plus avisés, et sa présence en un lieu suffisait à rendre chacun heureux. C’est pourquoi la grâce divine lui accorda des pouvoirs plus grands encore, comme celui de contrôler les rivières, les roches et les montagnes. Nul doute qu’il en disposerait avec modération et justice. Hélas, en cette même époque, le mauvais Awqa fit irruption dans la région, accompagné de son armée et de son lot de désolation. Il ne tarda pas à s’apercevoir qu’un vent de bonté soufflait en ces lieux et mit toute sa rage à le détruire. Il s’acharna sur ceux qui vouaient une estime à Iqiqu et celui-ci fut bientôt obligé de se cacher. Jusqu’au jour où il fut surpris auprès d’agriculteurs qui tentaient de constituer un système d’entraide. Au lieu de s’enfuir, Iqiqu décida de se rendre. Alors Awqa put libérer sa rancœur et sa haine et fit tout son possible pour effacer toute trace de ce protecteur. Après l’avoir écartelé et démembré, il fit enterrer les parties de son corps dans les endroits les plus reculés afin que jamais ils ne puissent à nouveau se réunir. Mais certains assurent que ce moment un jour viendra. Alors les peuples indigènes de l’Altiplano retrouveront leur liberté. Pour lui rendre hommage, un petit personnage nommé Ekeko symbolise depuis lors ce souvenir de l’abondance. Au Pérou, mais aussi en Bolivie, il se voit paré de toutes choses en miniature dans l’espoir que les demandes les plus sincères soient exaucées, en grandeur réelle. En Bolivie, le 24 janvier, des objets divers nommés alasitas (« achète-moi ») représentant tout ce que l’on peut souhaiter (véhicules, maisons, magasins, fortune…) sont mis en vente afin de perpétuer cette croyance, confiants dans le fait que leur possession en miniature est un sérieux préalable à leur prochaine obtention.

Incas – In the name of Inti…

Incas – In the name of Inti…

On May 21st, we will go on the CrossCultur'Roads of the Incas

We will then walk to the Qhapaq Ñan (UNESCO).
With the liking of the ways of the Incas
Totaling more than 20,000 km
Extending over a space encompassing in whole or in part,
Peru, Bolivia, Ecuador, Colombia, Argentina and Chile
And whose center of gravity was Cuzco,
Clearly referred to as the "middle of the country"

We will be involved in agricultural practices
Rich in peanuts, beans, chili peppers, pineapples...
Using irrigation systems and silos to store them

We will be introduced to the knowledge of the chasquis
Carrying knotted cords, quipus, across the empire
That quipucamayocs were the only ones to decode

We will remember that the term 'Inca' refers to the Emperor himself
While many peoples were under his guidance
Distributed among the four regions
Chinchasuyu (located in the northwest), Antisuyu (east), Kuntisuyu (southwest), and Qulla Suyu (south)
The Empire being itself named Tawantin Suyu
Which in Quechua means "four in one" or "all four parts"

We will adapt our listening skills to the languages spoken
Whether they are mainly Quechua, Aymara, or others

We will understand how age groups can structure the lives of individuals, men or women,
Between household chores, founding the home, military service or participation in mit'a (chores)

We will wear a cotton or woollen loincloth tied with a colorful belt
And in winter we will use a cape, the yacolla
Taking advantage of llama or alpaca weaving

Then one evening, on Machu Picchu (UNESCO)
While all there the steps of the Conquistador will begin to be heard,
As the final days of Emperor Atahualpa (1500 - 1533) draw nearer
We will let ourselves be told how Inti, the solar star, son of Viracocha,
Travels the sky every day
While feeling the thrill of not reappearing the next day...

On May 21st, let us pay homage to the culture of the Incas and the roads which make it possible to reach it...


Les Incas - Au nom d'Inti...

Le 21 Mai, nous irons sur les Routes interculturelles à la rencontre des Incas

Nous emprunterons alors, à pied, le Qhapaq Ñan (UNESCO)
Au gré des chemins des Incas
Totalisant plus de 20,000 km
S’étendant sur un espace englobant en tout ou partie,
Pérou, Bolivie, Équateur, Colombie, Argentine et Chili
Et dont le centre de gravité était Cuzco,
Clairement désigné comme le « milieu du pays »

Nous nous mêlerons aux pratiques agricoles
Riches des cultures des arachides, des haricots, des piments, des ananas…
Utilisant systèmes d’irrigation et silos pour les stocker

Nous nous initierons aux savoirs des chasquis
Portant les cordelettes à nœuds, les quipus, à travers l’empire
Que seuls savaient décoder les quipucamayocs

Nous nous rappellerons que le terme ‘Inca’ renvoie à l’Empereur lui-même
Alors que de nombreux peuples se trouvaient sous sa conduite
Répartis entre les quatre régions :
Chinchasuyu (située au nord-ouest), Antisuyu (est), Kuntisuyu (sud-ouest), et Qulla Suyu (sud)
L’Empire étant lui-même nommé Tawantin Suyu
Ce qui, en quechua, désigne « quatre en un » ou « le tout des quatre parts »

Nous adapterons notre écoute aux langues pratiquées
Qu’elles soient principalement quechua, aymara, ou autres

Nous comprendrons comment les classes d’âge peuvent structurer la vie des individus, hommes ou femmes,
Entre tâches ménagères, fondation du foyer, service militaire ou participation à la mit’a (corvée)

Nous nous vêtirons d’un pagne de coton ou de laine attachée par une ceinture colorée
Et en hiver aurons recours à une cape, la yacolla
Profitant du tissage de lama ou d’alpaga

Puis un soir, sur le Machu Picchu (UNESCO)
Alors que tout là-bas les pas du Conquistador commenceront à se faire entendre,
Alors que se rapprocheront les ultimes jours de l’empereur Atahualpa (1500 – 1533)
Nous nous laisserons conter comment Inti, astre solaire, fils de Viracocha,
Parcourt chaque jour le ciel
Tout en ressentant le frisson de ne pas réapparaître le lendemain…

Le 21 Mai, rendons hommage à la culture des Incas et aux routes qui permettent d’y accéder…

Back to Top