The concept factory … November 3, 2019 / Calinthon

The concept factory … November 3, 2019 / Calinthon

We knew the hackathon, telethon and other eventhon, of course modeled on the term /marathon/ (which, by the way, means "a place full of fennels"). However, were we aware of one of the last-born of the family of -thon: the /calinthon/ (French)? It is in the legend of an article dedicated to the opening of an Institute of Kindness at UCLA, that we find it: "Venezuelan and Colombian demonstrators participated in March 2018 at the border to a "calinthon" to promote peace and friendship between their two countries "(Happy initiative!). Having not found as a precise frame for the use of the term, let's risk it indefinition, free to you to complete or modify it: "Calinthon - Provisional and more or less spontaneous assembly to share some kindness with others without expecting anything in return - the forms that can take these impulses of kindness referring to the idea that we can have of a society to another". Time to question what this type of assembly could actually provide and celebrate with dignity November 3, devoting the international day of kindness.


La fabrique à concepts... 3 Novembre 2019 / Calinthon

On connaissait les hackathon, téléthon et autres eventhon, bien entendu calqués sur le terme /marathon/ (lequel, au passage, désigne « un lieu plein de fenouils »). Toutefois avions-nous connaissance d’un des derniers-nés de la famille des -thon : le /calinthon/ ? C’est en légende d’un article consacré à l’ouverture d’un Institut (Bedari) de la gentillesse à l’Université Californienne de Los Angeles (UCLA), que nous le trouvons : « Des manifestants vénézuéliens et colombiens ont participé en mars 2018 à la frontière à un « calinthon » visant à promouvoir la paix et l'amitié entre leurs deux pays » (Heureuse initiative !). N’ayant pas trouvé ce jour de cadre précis à l’usage du terme, nous nous risquerons donc à son indéfinition, libre à vous de la compléter ou la modifier : « Calinthon – Assemblée provisoire et plus ou moins spontanée visant à partager de la gentillesse avec celles et ceux qui s’y retrouvent sans en attendre quoi que ce soit en retour – les formes que peuvent prendre ces élans de gentillesse renvoyant à l’idée que l’on peut s’en faire d’une société ou d’une époque à l’autre. » De quoi nous interroger sur le courant que ce type d’assemblée pourrait effectivement susciter et fêter dignement le 3 Novembre consacrant la journée internationale de la gentillesse.

The concept factory … 11 November 2019: / sylvodidactique / … or the wisdom of trees

La fabrique à concepts... 11 Novembre 2019 : /sylvodidactique/... ou la sagesse des arbres

L’idée n’est pas nouvelle, les arbres nous font ordinairement du bien. Entendons qu’ils participent – lorsqu’on les y autorise – à l’équilibre du vivant. Ce ne sont pas les situations quotidiennes qui nous en détrompent même si hélas cet ordinaire s’accompagne souvent d’une forme de négligence coupable voire de comportements morbides. C’est dans cette reconnaissance et les inspirations qu’elle peut susciter que se succèdent bien de nouveaux concepts et termes visant à leur rendre hommage... Comme par exemple la /sylvothérapie/ entendons certains modes de soin fondés sur une relation aux arbres et plus largement à la forêt... D’ailleurs, c’est bien là l’idée qu’exprime le terme initial en japonais /shinrin-yoku 森林浴/, soit littéralement « bain de forêt ». De quoi faire sauter de leur chaise bien des lanceurs d’alerte qui assureront qu’enlancer un arbre, aussi poétique cela puisse-t-il paraître, n’est pas sans danger. Ils en donneront pour preuve, les innombrables (et malencontreuses) découvertes que l’on peut y faire si l’on ne prend garde à toute une liste de substances allergènes qu’elles soient issues des bryophytes (mousses), des lichens, ou de ces chères chenilles processionnaires ! C’est également dans ce registre poétique que des amoureux comme José le Piez ont offert de traduire la musicalité des arbres. D’une caresse à un simple toucher, ses /arbrassons/ en sont les magnifiques ambassadeurs aux surprenantes sonorités... À la suite de maintes pédagogies investissant le cadre forestier (on pensera par ex. aux antiques Aranyaka आरण्यक, les « traités forestiers »), nous évoquerons tout aussi volontiers une forme de /sylvodidactique/. Celle-ci pourrait désigner « l’enseignement que la sagesse des arbres met à notre disposition et que nous passons notre temps à décliner inconscients de l’équilibre que nous leur devons. » Tandis que l’exploitation éhontée des forêts en témoigne constamment, tandis que galope leur destruction massive poussée par la recherche de profits désespérément aveugles et les conséquences dramatiques du réchauffement climatique, saurons-nous réactiver d’urgence cet enseignement ? À défaut de le faire, nous pourrions bien comprendre qu’à force d’oubli, les arbres, s’il en reste, finiront par se lasser de nous proposer de l’apprendre... De nouveaux mots pour le dire ne changeront pas complètement la donne, mais pourraient peut-être aider à en reposer les enjeux...

violence

Comportement excessif faisant appel à une force physique ou psychologique dirigée à l’encontre d’autrui ou de soi-même et suivi d’effets provisoires ou durables (blessures, incapacités, maltraitance…) – Elle peut être préméditée et régulière ou au contraire soudaine, occasionnelle que ce soit dans un cadre politique, militaire, juridique… ou dans un contexte interpersonnel, affectif, passionnel… – Le recours à la violence est fréquemment marqué par une forme d’aveuglement, de brutalité et d’injustice qui masque mal son incapacité à emprunter d’autres voies plus responsables et respectueuses traduisant toute sa faiblesse et appelant à sa condamnation.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
teranga

teranga

Teranga - True hospitality in Senegal.


téranga

Idée de l’hospitalité au Sénégal, se traduisant par une disposition bienveillante à l’égard de l’autre, de l’étranger, qui s’exprime dans les salutations, l’accueil à table, dans l’échange, le partage des valeurs, etc.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

sourire

Acte de partage se manifestant par une certaine paix du visage (ou de l’âme) susceptible de créer une communion avec autrui, sa joie, comme sa peine.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

kindness

Ability to show tenderness, compassion or affection towards a given person or situation, in gestures or thoughts, or more broadly in attitude of life - Kindness is a fundamental value of life in society.


gentillesse

Aptitude à faire œuvre de tendresse, de compassion ou d’affection envers une personne ou une situation donnée, dans les gestes ou les pensées, ou plus largement dans l’attitude de vie - La gentillesse est une valeur fondamentale de la vie en société.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

harcèlement

Violence répétée, psychologique, physique ou morale, visant à fragiliser une personne (ou un groupe), renvoyant à la difficulté, et parfois à l’impossibilité de vivre qu’il entraîne, invitant non seulement à mieux ouvrir les yeux sur sa réalité quotidienne, non seulement à le prévenir et le combattre par tous moyens, mais à agir de telle sorte qu’il soit davantage qu'il n'est, en défaut de pouvoir s’exercer.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

bonté

Attitude et sentiment envers autrui disposant à l’accueillir tel qu’il est sans en préjuger, et à lui apporter – dans la mesure du possible – sympathie, réconfort ou soutien.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

bon/ne

Qualifie une attitude et un sentiment envers autrui disposant à l’accueillir tel qu’il est sans en préjuger, et à lui apporter – dans la mesure du possible – sympathie, réconfort ou soutien.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

générosité

Disposition d’esprit en vertu de laquelle l’on ne s’interroge plus sur la raison d’être du don de soi, ou de ce que l’on a, n’en devenant que le médiateur auprès d’autrui.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

180/200kindness

In Greece, xenia ξενία, or philoxenia, is a sort of kindness showing hospitality to those who are far from home. (Greek lg, Greek wr)


En Grèce, xenia ξενία, ou philoxenia, est une forme de gentillesse témoignant de l'hospitalité à ceux qui sont loin de chez eux.

What is kindness? How to define it? From the kindness brought to thwart the designs of Baba Yaga, to that of Empress Ma wanting to save the people, how has kindness been considered? How was wickedness considered? How was generosity shown? How was violence experienced? How was anger manifested? What is the place of goodness in today's world? What place do these feelings take in the digital environment? (to be completed)

Qu’est-ce que la gentillesse ? Comment la définir ? De la bienveillance apportée pour déjouer les desseins de Baba Yaga, à celle de l’impératrice Ma voulant sauver le peuple, comment a–t–on considéré la bonté ? Comment a–t–on considéré la méchanceté ? Comment s’est manifestée la générosité ? Comment a–t–on vécu la violence ? Comment s’est manifestée la colère ? Quelle place le monde actuel accorde–t–il à la bonté ? Quelle place prennent ces sentiments dans l’environnement numérique ?... (à compléter)

Dare to be kind

L'art d'être bon : Ecrit par un prestigieux cancérologue, Stephan Einhorn, l'ouvrage a déjà séduit plusieurs centaines de milliers de Suédois avec un slogan improbable : Osez la gentillesse ! Les gens sont de plus en plus fatigués de vivre dans un monde agressif (…) Celui qui prend naturellement quelques secondes de sa vie pour tenir la porte aux vieilles dames, ramasser le gamin qui s'est étalé par terre, sourire à son voisin et tendre la main aux inconnus est... bien plus heureux et bien mieux portant que la moyenne.

- leparisien.fr – 2008

A global kindness movement

En découvrant qu'il y avait une Journée mondiale de la gentillesse le 13 novembre, j'étais loin de me douter que la gentillesse était si documentée sur le Web. Saviez-vous qu'il existe un mouvement mondial de la gentillesse ? Et que l'idée d'une journée où la gentillesse est à l'honneur constitue une initiative de ce mouvement, qui est né au Japon en 1997 ?

Baba Yaga: a Russian classic tale…

 


Il était une fois un homme qui se remaria. Il avait déjà une fille et malheureusement, sa belle-mère lui voulut aussitôt du mal. Un jour, elle lui demanda d’aller voir sa sœur qui habitait assez loin, pour lui demander une aiguille et du fil. La petite-fille mit un fichu rouge sur sa tête et partit pour accomplir sa mission. Mais en chemin, un doute lui vint. Aussi préféra-t-elle s’arrêter auparavant chez sa vraie tante, une brave dame qui l’accueillit avec plaisir. Alors qu’elle venait de lui raconter quelle était sa mission, sa tante s’écria : « Ô ma pauvre enfant, sais-tu que la sœur de ta marâtre n’est autre que Baba Yaga, la terrible ogresse ! » La petite-fille trembla de tout son corps, mais ne se découragea pas pour autant d’autant que sa brave tante lui conseilla d’apporter du jambon pour le chat, de l’huile pour la barrière, un ruban rouge pour le bouleau, enfin du pain tendre pour les chiens. Ainsi rassurée, la petite-fille arriva chez l’ogresse. « je suis venue t’emprunter du fil et une aiguille, lui dit-elle tentant de masquer sa terreur. » Baba Yaga s’en réjouit et tandis qu’elle passait dans la pièce d’à-côté, demanda à cette petite sotte de patienter en tissant. C’est alors que la petite-fille l’entendit exprimer sa joie à sa servante : « J’ai un beau repas pour le dîner, prépare-moi un bon feu ! » La servante vint avec du bois dans la pièce et la petite-fille lui sourit. Celle-ci lui offrit même son fichu rouge et la vieille domestique le mit aussitôt sur sa tête. Baba Yaga appela pour savoir si la petite-fille continuait à tisser : « Oui, ma tante, lui répondit-elle ». Mais elle s’apprêtait plutôt à s’enfuir. À ce moment-là, un chat effrayant bondit devant elle prêt à lui crever les yeux. Mais se souvenant des conseils de sa bonne tante, elle lui donna un morceau de jambon. Quand il l’eût fini, elle lui demanda : « Comment puis-je m’enfuir ? » « C’est simple, la conseilla le chat, prends cette serviette et ce peigne, et si Baba Yaga te rejoint, jette d’abord la serviette par terre ! Et si elle te rattrape de nouveau, jette le peigne ! » Alors la petite-fille sortit de la maison. Il ne fallut pas longtemps pour qu’elle se trouve devant la barrière qui voulut lui bloquer le passage. Toutefois, elle avait une petite burette d’huile pour l’amadouer et après l’avoir versé, la barrière fut si satisfaite qu’elle s’ouvrit complètement. À son tour le bouleau voulut l’arrêter, et tournoya violemment devant elle. Mais la petite-fille noua un ruban à une branche, et le bouleau se redressa calmement. Enfin deux chiens monstrueux voulurent à leur tour lui bloquer le passage. Elle se contenta de leur donner du pain tendre, et ils l’acceptèrent de bon cœur. Il ne lui restait désormais qu’à prendre ses jambes à son cou. Pendant ce temps BabaYaga avait fini par découvrir sa fuite et s’en prenait à tout le monde, frappant et vociférant. Mais chacun eût tôt fait de lui signaler que la petite-fille avait en une seule journée été plus gentille que Baba Yaga depuis des années ! Alors l’ogresse furieuse se mit à courir après son dîner. La petite-fille l’entendant gagner du terrain se souvint de ce que lui avait conseillé le chat et jeta la serviette par terre. Aussitôt celle-ci se transforma en une rivière si large que même l’ogresse ne put la franchir. Baba Yaga n’était pas à court d’idées : elle s’empressa d’aller chercher ses trois puissants bœufs et de leur soif immense, ils parvinrent à boire l’eau de la rivière jusqu’à sa dernière goutte. De nouveau Baba Yaga menaçait la petite-fille qui jeta alors le peigne. La plus luxuriante des forêts sortit de terre et cette fois-ci l’ogresse dut renoncer à la poursuivre. À bout de souffle, la petite-fille regagna enfin la maison où son père inquiet l’attendait. Elle lui fit le récit de tout ce qui s’était passé, et le brave homme décida sur-le-champ de sortir son fusil et de tuer la marâtre. Et le bonheur revint dans sa maison qui plus jamais ne désunit le père et sa fille.

The legend of koala…

 


On dit qu’une tribu recueillit un enfant à la mort de ses parents... Hélas, on ne fut pas très gentil avec lui et plus que tout, on l’assoiffait régulièrement ne lui donnant rien à boire, l’obligeant ainsi à mastiquer des feuilles d’eucalyptus. Un jour que les gens étaient partis à la chasse, l’enfant s’empara des récipients contenant l’eau et s’y abreuva abondamment puis il les emporta dans un eucalyptus. Tandis qu’il entonnait un chant magique, l’arbre grandit à perte de vue et l’enfant y grimpa pour se mettre à l’abri. À peine revenus de leur chasse, les gens s’aperçurent de ce qui s’était produit et prièrent l’enfant de leur rendre leurs récipients. S’il refusa tout d’abord, la promesse qu’ils lui firent de le traiter désormais plus gentiment finit par le convaincre. C’est pourquoi il descendit bientôt et les rejoignit. Mais lorsqu’il fut à leur portée, rompant leur promesse, les personnes le frappèrent de tous côtés. C’est alors qu’une chose extraordinaire se produisit car, sous leurs coups, l’enfant se transforma. Il se tassa, se couvrit de poils et tel un koala gagna en toute hâte l’eucalyptus dans lequel il prit la fuite pour ne plus jamais revenir.

[50 morning thoughts… 43/50]

[50 morning thoughts… 43/50]

“Anger does not only turn you away from the path, it’s its gravedigger. All violence calls for violence and yielding to it is to accept to lose oneself on the path.”


[50 pensées matinales… 43/50]

« La colère ne détourne pas de la voie, elle en est le fossoyeur. Toute violence appelle violence et y céder, c’est accepter de s’y perdre. »

[50 morning thoughts… 41/50]

[50 morning thoughts… 41/50]

“Kindness is one of the surest bases of the human relation of which any dispensation presents a bill heavier than one seems to admit it.”


[50 pensées matinales… 41/50]

« La gentillesse est un des socles les plus sûrs de la relation humaine dont toute dispense présente une facture plus lourde qu’on ne semble l’admettre. »

Hospitality - Libère Tumba

Chez moi, il y a une ouverture qu’on retrouve presque partout en Afrique, c’est l’esprit d’hospitalité. Non pas simplement celle qui émane de ceux qui sont chez eux et reçoivent des gens qui arrivent, des étrangers , mais l’hospitalité qu’on peut voir aussi dans le regard de l’autre… Celui qui arrive, est-ce qu’il est disposé à partager la même hospitalité ? Est-ce qu’il est à même de l’accepter ou pas ?

Libère Tumba

Bitte.

: You’re welcome.

: De nada.

: Di niente!

: Bitte.

: いいえ! – どういたしまして。

Īe! - Dōitashimashite.

: De rien.

: 不用谢. – 没关系! – 不客气。

Bùyòng xiè. - Méiguānxì! - Bù kèqì.

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

You’re welcome.

: You’re welcome.

: De nada.

: Di niente!

: Bitte.

: いいえ! – どういたしまして。

Īe! - Dōitashimashite.

: De rien.

: 不用谢. – 没关系! – 不客气。

Bùyòng xiè. - Méiguānxì! - Bù kèqì.

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

いいえ! – どういたしまして。

Īe! - Dōitashimashite.

: You’re welcome.

: De nada.

: Di niente!

: Bitte.

: いいえ! – どういたしまして。

Īe! - Dōitashimashite.

: De rien.

: 不用谢. – 没关系! – 不客气。

Bùyòng xiè. - Méiguānxì! - Bù kèqì.

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

De nada.

: You’re welcome.

: De nada.

: Di niente!

: Bitte.

: いいえ! – どういたしまして。

Īe! - Dōitashimashite.

: De rien.

: 不用谢. – 没关系! – 不客气。

Bùyòng xiè. - Méiguānxì! - Bù kèqì.

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

De rien.

: You’re welcome.

: De nada.

: Di niente!

: Bitte.

: いいえ! – どういたしまして。

Īe! - Dōitashimashite.

: De rien.

: 不用谢. – 没关系! – 不客气。

Bùyòng xiè. - Méiguānxì! - Bù kèqì.

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

Di niente!

: You’re welcome.

: De nada.

: Di niente!

: Bitte.

: いいえ! – どういたしまして。

Īe! - Dōitashimashite.

: De rien.

: 不用谢. – 没关系! – 不客气。

Bùyòng xiè. - Méiguānxì! - Bù kèqì.

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

不用谢. – 没关系! – 不客气。

Bùyòng xiè. - Méiguānxì! - Bù kèqì.

: You’re welcome.

: De nada.

: Di niente!

: Bitte.

: いいえ! – どういたしまして。

Īe! - Dōitashimashite.

: De rien.

: 不用谢. – 没关系! – 不客气。

Bùyòng xiè. - Méiguānxì! - Bù kèqì.

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

Please forgive me.

: Pardon.

: Please forgive me.

: 请原谅我。

Qǐng yuánliàng wǒ.

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...