yes

Affirmation responding to a request, indicating acceptance of what is expressed often according to cultural codes or to languages in a more or less direct way. Generally opposes a negation expressing rejection, itself often governed by cultural, linguistic o r social codes.


oui

Affirmation répondant à une sollicitation, indiquant l’adhésion à ce qui est exprimé et se manifestant selon les codes culturels ou les langues de manière plus ou moins directe. S’oppose généralement à une négation exprimant quant à elle le rejet, elle-même souvent régie par des codes culturels et/ou sociaux.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

demander

Exprimer à quelqu'un qu'on désire obtenir quelque chose de lui.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

répondre

Faire suite à une demande en accord ou non avec ce sur quoi elle porte.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

question

Forme de communication qui sollicite une précision, un avis, une décision, et qui oralement prend généralement une certaine intonation – Peut refléter dans son étendue et ses formes (autorisation, interdits) des codes sociaux spécifiques fonction du rang, de l’âge, etc.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
koan

koan

A Buddhist paradox to meditate, used by Zen (Chan or Son) masters so that their disciples renounce their dependence on logic and can acquire a more intuitive enlightenment.


koan

Dans le Boudhisme, un paradoxe à méditer, utilisé par les maîtres chan (Chine), zen (Japon)... afin que leurs disciples renoncent à leur dépendance à la logique et puissent acquérir une illumination plus intuitiv.

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Effet Question

Quelle est la place du questionnement dans les raisonnements que nous tenons ? À quel moment viennent les questions ? Et de quelle manière ? Quel rôle jouent-elles dans le rapport au savoir, à sa quête, à sa remise en cause ? Se souvient-on toujours que « la réponse est un moyen que la question a inventé pour se reproduire » (Daniel Beresniak) ? S’est-on penché avec les adeptes du zen (le vrai) sur ces questions apparemment idiotes qui unissent maîtres et élèves dans le même désir de progrès : « Quel bruit fait le claquement d’une seule main ? » « Vois-tu la jeune fille sur le trottoir d’en face ? est-elle l’aînée ou la cadette ? » (koâns japonais) A-t-on partagé avec Socrate les joies de l’accouchement des esprits, favorisé par le questionnement ? Assurément, ne devrait-on pas rappeler constamment ce que les questions nous permettent d’éclairer ou au contraire de laisser filer ? L’effet question gagnerait-il alors à se généraliser ?

148/200yes

In 2018, a referendum urged voters to say yes or no to change the name of the country for “North Macedonia”. (Macedonian lg, Cyrillic wr)


En 2018, un référendum a exhorté les électeurs à dire oui ou non à un changement de nom du pays pour «Macédoine du Nord».

What are affirmation and negation? How to define them? What place do they occupy in our thoughts, in our interactions with others? How do we mobilize questioning in them? How does the digital world affect our ability to affirm, deny or question ourselves? (to be completed)

Que sont l’affirmation et la négation ? Comment les définir ? Quelle place occupent-ils dans nos pensées, nos interactions avec les autres ? Comment y mobilisons-nous le questionnement ? Comment le numérique agit–il sur notre capacité à affirmer, nier ou à nous questionner ?... (à compléter)

To wonder (1) – A world in questions…

À se demander (1) – Un monde en questions...

J’ai toujours préféré les questions aux réponses... J’aime le cheminement qui conduit à savoir ce qu’il serait bon de (se) demander, et dans quelles formes le faire ou pourquoi s’en abstenir. Daniel Beresniak, dans l’un de nos entretiens, me confia un jour cette superbe formule qui me semble si bien résumer la chose : « La réponse est un moyen que la question a inventé pour se reproduire. » Combien de fois en vérité avons-nous pensé qu’une réponse mettrait un terme à notre quête alors que, bien au contraire, elle allait l’amplifier... Ainsi vont les choses de la vie, de sa quête perpétuelle et, bien entendu, les sociétés et philosophies humaines en ont configuré les attributs, chacune à leur manière. Par ex. de Socrate et de son ironie qui l’amène à interroger ses interlocuteurs, à les pousser toujours plus avant, selon son « art de faire accoucher les esprits (de la vérité) » (maïeutique). Par ex. de ces kôans 公案 pratiqués par les maîtres zen, visant à rompre avec la logique. Questions apparemment absurdes, énigmatiques ou paradoxales : « Quel bruit fait le claquement d’une seule main ? » Ou encore désignant une jeune inconnue qui passe : « S’agit-il de la fille aînée ou cadette ? » Alors le disciple de venir et revenir devant le maître jusqu’à ce que sa « réponse » soit à la hauteur du détachement requis...

Tout ce préambule pour partager une conviction, celle que l’humanité aurait fort à gagner à scruter préalablement les « bonnes » questions plutôt qu’à déclencher des avalanches de réponses aussi sophistiquées soient-elles. J’entends ici par « bonnes » celles qui pourraient aider le genre humain à s’accomplir, à se dépasser, à vaincre ses querelles, son indignité, à défendre la vie, à repousser ses propres démons... Oui, à l’instar de la pandémie et de ce qu’elle aura provoqué comme questionnement souvent profond, rompant çà et là avec l’empressement de l’existence, j’aimerais, avec votre indispensable concours, amorcer une série de questions, je dirai « en passant »... Des questions que nous n’avions peut-être pas nourries autant que nous l’aurions pu ou souhaité et qu’une période aussi invraisemblable aura peut-être fait éclore...

Petit essai de formulation provisoire... Fragments d’un « monde en questions », en questions très inégales, sans tentative de hiérarchisation, à compléter, amender par vos soins...

Quel est le « superflu » ? Quel est l’« essentiel » ?
À quoi tient l’« équilibre » d’une société ? et celui de chacun.e de nous ?
À quoi sommes-nous prêt.es à croire ou à ne pas croire ?
Qu’est-ce qui est « juste » ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ?
Comment assumons-nous nos actes ? Comment nous en masquons-nous, parfois, les conséquences ?
Qu’est-ce que « vivre », vivre pleinement ? Qu’est-ce qu’y manquer ?
Pourquoi l’environnement souffre-t-il tant ? Quelle responsabilité prenons-nous dans cette souffrance ? En quoi y sommes-nous lié.es ?
Qu’est-ce que l’éducation ? Quel est son but ultime ?
Quelle est la force d’un sourire ?
Que signifie « vivre ensemble » dans la proximité, dans l’éloignement ?
Qu’attendons-nous de l’autre, des autres ? Qu’attendent-ils de nous ?
Pourquoi cette personne doit-elle subir une telle violence ? Qu’y puis-je ?
Comment repenser la dignité individuelle au regard de tout ce qui pourrait d’ores et déjà la garantir, et ne la garantit pas encore, et de tout ce qu’il nous faudrait inventer pour aller plus loin ?
Au terme de quelle aventure du corps et de l’esprit, aimerais-je quitter ce monde ? Serai-je alors en paix avec moi-même ?
...

... Il nous vient ici une (autre) idée saugrenue : et si nous appelions à un « colloque des humanités » ayant mission d’accueillir ce questionnement, et le mettre en phase avec notre époque ? Ne serait-il pas d’un possible concours aux résolutions plus ou moins présentes ou futures que nous sommes supposé.es mettre en œuvre afin de faire face aux défis de notre temps ?...

(illustration - Kôan : question – bouddhiste – pour s’écarter – de la logique)

Riddle - Serge Soudoplatoff

C’est quoi la plus grande énigme du phare d’Alexandrie ? On sait comment le feu se faisait. C’étaient des ânes qui amenaient du bois. On connaît la portée du feu. On connaît la quantité de bois. On sait aussi qu’il y avait un miroir. Sauf que quand on fait les équations, on ne comprend pas comment le miroir faisait pour supporter la chaleur. Vu la quantité de bois, la force du feu, et la technologie de l’époque, le miroir aurait dû se fendre et on ne sait pas comment ils faisaient pour le refroidir.

Serge Soudoplatoff

Ja – Nein

: Sì – No

: はい – いいえ

Hai - īe.

: Ja – Nee

: Ja – Nein

: Oui – Non

: Այո – Ոչ

Ayo - Votch

: 是 – 不是

Shì - bùshì.

: Yes – No

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

是 – 不是

Shì - bùshì.

: Sì – No

: はい – いいえ

Hai - īe.

: Ja – Nee

: Ja – Nein

: Oui – Non

: Այո – Ոչ

Ayo - Votch

: 是 – 不是

Shì - bùshì.

: Yes – No

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

Yes – No

: Sì – No

: はい – いいえ

Hai - īe.

: Ja – Nee

: Ja – Nein

: Oui – Non

: Այո – Ոչ

Ayo - Votch

: 是 – 不是

Shì - bùshì.

: Yes – No

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

はい – いいえ

Hai - īe.

: Sì – No

: はい – いいえ

Hai - īe.

: Ja – Nee

: Ja – Nein

: Oui – Non

: Այո – Ոչ

Ayo - Votch

: 是 – 不是

Shì - bùshì.

: Yes – No

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

Sì – No

: Sì – No

: はい – いいえ

Hai - īe.

: Ja – Nee

: Ja – Nein

: Oui – Non

: Այո – Ոչ

Ayo - Votch

: 是 – 不是

Shì - bùshì.

: Yes – No

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

Oui – Non

: Sì – No

: はい – いいえ

Hai - īe.

: Ja – Nee

: Ja – Nein

: Oui – Non

: Այո – Ոչ

Ayo - Votch

: 是 – 不是

Shì - bùshì.

: Yes – No

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...

Ja – Nee

: Sì – No

: はい – いいえ

Hai - īe.

: Ja – Nee

: Ja – Nein

: Oui – Non

: Այո – Ոչ

Ayo - Votch

: 是 – 不是

Shì - bùshì.

: Yes – No

These are just introductory steps – Please if you see anything to be added or modified, contact us, we’ll be glad to receive your contribution...