Amazon rainforest

Amazon rainforest

The Amazon rainforest or Amazonia or the Amazon Jungle – A tropical rainforest in the Amazon biome covering 5,500,000 km2 in the basin with an estimated 390 billion individual trees. Nine nations share it: Brazil (60%), Peru, Colombia, Venezuela, Ecuador, Bolivia, Guyana, Suriname, French Guiana.


Forêt amazonienne

La forêt amazonienne ou Amazonie ou Jungle amazonienne - Forêt tropicale humide située dans le biome de l’Amazone couvrant 5 500 000 km2 de son bassin, avec une population estimée à 390 milliards d’arbres. Elle concerne neuf nations : le Brésil (60%), le Pérou, la Colombie, le Venezuela, l'Équateur, la Bolivie, la Guyana, le Suriname et la Guyane française.

Alasitas… and the ‘god of bounty’

- Festival for the indigenous 'god of bounty'...

 


Bien avant l’arrivée des Conquistadores, et même celle des Incas, existait sur l’Altiplano un homme de grande bonté qui se nommait Iqiqu. Petit et humble, il n’en dispensait pas moins une intarissable abondance de bienfaits à quiconque venait à le croiser. Il facilitait la rencontre des amoureux, donnait les conseils les plus avisés, et sa présence en un lieu suffisait à rendre chacun heureux. C’est pourquoi la grâce divine lui accorda des pouvoirs plus grands encore, comme celui de contrôler les rivières, les roches et les montagnes. Nul doute qu’il en disposerait avec modération et justice. Hélas, en cette même époque, le mauvais Awqa fit irruption dans la région, accompagné de son armée et de son lot de désolation. Il ne tarda pas à s’apercevoir qu’un vent de bonté soufflait en ces lieux et mit toute sa rage à le détruire. Il s’acharna sur ceux qui vouaient une estime à Iqiqu et celui-ci fut bientôt obligé de se cacher. Jusqu’au jour où il fut surpris auprès d’agriculteurs qui tentaient de constituer un système d’entraide. Au lieu de s’enfuir, Iqiqu décida de se rendre. Alors Awqa put libérer sa rancœur et sa haine et fit tout son possible pour effacer toute trace de ce protecteur. Après l’avoir écartelé et démembré, il fit enterrer les parties de son corps dans les endroits les plus reculés afin que jamais ils ne puissent à nouveau se réunir. Mais certains assurent que ce moment un jour viendra. Alors les peuples indigènes de l’Altiplano retrouveront leur liberté. Pour lui rendre hommage, un petit personnage nommé Ekeko symbolise depuis lors ce souvenir de l’abondance. Au Pérou, mais aussi en Bolivie, il se voit paré de toutes choses en miniature dans l’espoir que les demandes les plus sincères soient exaucées, en grandeur réelle. En Bolivie, le 24 janvier, des objets divers nommés alasitas (« achète-moi ») représentant tout ce que l’on peut souhaiter (véhicules, maisons, magasins, fortune…) sont mis en vente afin de perpétuer cette croyance, confiants dans le fait que leur possession en miniature est un sérieux préalable à leur prochaine obtention.

Operation Condor & South American military dictatorships

“In 1975, six South American military dictatorships conspired to concoct a secret plan to eliminate their left-wing opponents. Not only would the intelligence services of Argentina, Bolivia, Brazil, Chile, Paraguay and Uruguay trade information with each other and kidnap, disappear and kill their own domestic foes, they would also cooperate in identifying and killing exiles from partner countries who had taken refuge elsewhere. By the time Operation Condor ended in the early 1980s, as many as 60,000 people may have been killed…” (lens.blogs.nytimes.com / Larry Rohter 2014/01)

present

054/200present

For Aymara people, speakers face the past and have their backs to the future. (Aymara lg)


Pour les Aymaras, les locuteurs font face au passé et tournent le dos à l'avenir.

What idea did we have of the present, the future, the past? From the linear conception of time to that of the Aymaras who consider that the past is in front and the future behind, or to the cyclical Indian time, what place do these notions take in our perception of life and the world? How do we envision the digital future? How can the past be revisited?... (to be completed)

Quelle idée s’est–on faite du présent, du futur, du passé ? De la conception linéaire du temps à celle des Aymaras qui considèrent que la passé est devant et le futur derrière ou au temps cyclique indien, quelle place ces notions prennent-elles dans notre perception de la vie et du monde ? Comment envisageons–nous le futur numérique ? Comment le passé peut-il être revisité ?... (à compléter)

República Bolívar

On August 6, 1825, the deputies of Upper Peru gave their country the name of República Bolívar, which will be Bolivia. The Libertador elaborated for her a project of Constitution.


Le 6 août 1825, les députés du Haut Pérou donnent à leur pays le nom de República Bolívar, qui sera la Bolivie. Le Libertador élabore pour elle un projet de Constitution en reprenant ses idées exposées à Angostura.

Bolivia

Bolivia

Bolivia is a country in America. Its capital is: La Paz; Sucre. Its official languages are: Spanish; Quechua; Aymara . Its currency is: Boliviano.

Code: BO | BOL
FR: Bolivie
DE: Bolivien
IT: Bolivia
ES: Bolivia
ZH: 玻利维亚
PI: bōlìwéiyǎ
JA: ボリビア
RO: Bosunia
Capital: Sucre
Back to Top