Serra da Capivara National Park

Serra da Capivara National Park

“Serra da Capivara National Park
An exceptional testament of time and work
In the State of Piauí in Brazil
A testament which, according to some, Refers to the first people who occupied South America
More than 300 archaeological sites have been discovered
Some of which date back to 25,000 years, even 50,000 years ago …
With findings such as rock carvings
And tools made from stone…”


Serra da Capivara National Park

« Le Parc national Serra da Capivara
Un exceptionnel témoignage

Dans l'État du Piauí au Brésil
Un témoignage qui, selon certains,
Pourrait renvoyer aux premiers peuples
Ayant occupé l’Amérique du Sud

Plus de 300 sites archéologiques découverts
Dont certains remontent jusqu’à 25 000 ans, voire 50 000 ans…
Et parmi eux de nombreuses créations rupestres
Ainsi que des outils en pierre… »

Proposed by

Raoni Metuktire – Cacique of the Kayapo people

Raoni Metuktire – Cacique of the Kayapo people

Chief Raoni or Raoni Metuktire (ca. 1930-) - A chief (cacique) of the Kayapo people, famous for his fight for the preservation of the Amazon rainforest and indigenous cultures. Although he was formerly engaged in this struggle, he gained a considerable attention when Sting and a few others created around him and his projects the Rainforest Foundation (which later extended its help to three zones: Africa / Central and South America / Southeast Asia).

Kayapo people

Kayapo people - A Brazilian Indigenous group from the plain lands of the Mato Grosso and Pará in Brazil, south of the Amazon Basin and along Rio Xingu and its tributaries. Kayapo is an exonym, as the autonym is Mebêngôkre, "the men from the water hole." Older men insert disks in their lower lips. Kayapo language, belongs to the Jê language family. A type of sweet potato is sometimes named "caiapo", after the tribe. As many other tribes, they are under the threat of environmental issues, and their claim was marked by an important demonstration they made during the Altamira Gathering five-day media conference (February 19 to 24, 1989) organized by the Coordination of the Indigenous Organizations of the Brazilian Amazon.

Jair Bolsonaro

Jair Bolsonaro

Jair Messias Bolsonaro (1955-) is the 38th President of Brazil, elected in 2018. Military up to the rank of captain, he entered politics as a deputy in 1990 under the label of the Christian Democratic Party (PDC). Following the disqualification and imprisonment of former president Lula da Silva, he won the elections with 55% of the votes. He is often cited for his controversial positions on women, the Amazonian peoples, homosexuals, the management of the forest itself or his frequent references to the military dictatorship of 1964-1985. Before the pandemic hit the country, its proponents pointed to the economic success of what has been described as its "bolsonomics", pointing to a form of growth that in no way obscured its priorities.


Jair Bolsonaro

Jair Messias Bolsonaro (1955-) est le 38e président du Brésil, élu en 2018. Militaire jusqu’au rang de capitaine, il entre en politique comme député en 1990 sous l’étiquette du Parti démocrate chrétien (PDC). Suite à la disqualification et l’emprisonnement de l'ancien président Lula da Silva, il remporte les élections avec 55% des voix. Il est souvent cité pour des prises de position polémiques à l’égard des femmes, des peuples amazoniens, des homosexuels, de la gestion de la forêt elle-même ou de sa fréquente référence à la dictature militaire de 1964-1985. Avant que la pandémie ne frappe le pays, ses partisans mettaient en avant le succès économique de ce qui a été qualifié comme ses « bolsonomics », pointant une forme de croissance ne masquant nullement ses priorités.

Amazon rainforest

Amazon rainforest

The Amazon rainforest or Amazonia or the Amazon Jungle – A tropical rainforest in the Amazon biome covering 5,500,000 km2 in the basin with an estimated 390 billion individual trees. Nine nations share it: Brazil (60%), Peru, Colombia, Venezuela, Ecuador, Bolivia, Guyana, Suriname, French Guiana.


Forêt amazonienne

La forêt amazonienne ou Amazonie ou Jungle amazonienne - Forêt tropicale humide située dans le biome de l’Amazone couvrant 5 500 000 km2 de son bassin, avec une population estimée à 390 milliards d’arbres. Elle concerne neuf nations : le Brésil (60%), le Pérou, la Colombie, le Venezuela, l'Équateur, la Bolivie, la Guyana, le Suriname et la Guyane française.

favela

The name given mainly to Brazilian shantytowns where part of the population lives in conditions of precariousness, insalubrity and violence, particularly because of trafficking (including drugs or weapons) or prostitution. Representative of the urban development of certain cities, including Rio de Janeiro, the favelas are also associated with forms of popular culture which they have largely accompanied or even encouraged (music, dance, etc.).


favela

Appellation donnée principalement aux bidonvilles brésiliens regroupant une partie de la population dans des conditions mêlant diversement précarité, insalubrité, violence, en particulier en raison des trafics (dont celui de la drogue ou des armes) ou de la prostitution. Représentatifs du développement urbain de certaines cités, dont Rio de Janeiro, les favelas sont aussi associées à des formes de cultures populaires dont elles ont amplement accompagné voire suscité l’essor (musique, danse…).

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…
capoeira

capoeira

An Afro-Brazilian cultural practice (simultaneously a fight and a dance) - UNESCO World Intangible Heritage 2014.


capoeira

Capoeira - Patrimoine mondial immatériel de l'UNESCO 2014 - Une pratique culturelle afro-brésilienne (à la fois un combat et une danse).

Any suggestion, improvement…? Many thanks and please, contact us…

Favela in figures

"In Brazil, 6% of the country's population lives in favelas. There are 6,329 favelas in 323 municipalities according to data from IBGE (the Brazilian Institution of Geography and Statistics).
Percentage of certain populations living in favelas :
- Belém (PA) with 54.48%.
- Salvador (de Bahia) with 33.07%.
- Rio de Janeiro with 22.16%.
The states with the highest number of favelas are:
- Sao Paulo with 2087
- Rio de Janeiro with 1332
- Bahia with 280."
(from: lebresilien.com/2017)


« Au Brésil, 6% de la population du pays habitent dans une favela. On dénombre 6329 favelas dans 323 communes selon les données de l'IBGE (l'Institution Brésilien de Géographie et Statistiques).
Pourcentage de certaines populations vivant dans les favelas :
• Belém (PA) avec 54,48%
• Salvador avec 33,07%
• Rio de Janeiro avec 22,16%
Les Etats avec le plus grand nombre de favelas sont :
• Sao Paulo avec 2087
• Rio de Janeiro avec 1332
• Bahia with 280."
(source : lebresilien.com/2017)

Favela – Etymology

The Brazilian term 'favela' is said to come from a plant referring to the Morro da Favela (hill) in the State of Bahia, where the soldiers would have stayed during the Canudos War (1896-1897) and whose name they would have kept when they returned to Rio de Janeiro, on the Morro da Providência. The first favela thus appeared in Rio de Janeiro in 1897.


Le terme brésilien « favela » viendrait d’une plante référant au Morro (colline) da Favela de l'État de Bahia sur lequel les soldats auraient séjourné durant la guerre de Canudos (1896-1897) et dont ils auraient conservé le nom en retournant à Rio de Janeiro, sur le Morro da Providência. La première favela serait ainsi apparue à Rio de Janeiro en 1897.

BBB in Brazil…

"(...) BBB in Brazil? Here are the Bible, bullets and beef (Biblia, balas, buey). In other words: the evangelical religious, the military, and the big landowners (beef farmers). It is thanks to the BBB that Jair Bolsonaro is president. These three ultra-conservative forces, who have common interests, joined together to elect Bolsonaro, the first military man to come to power since the end of the dictatorship in 1985. »
(from: franceinter.fr)


« (…) BBB au Brésil ? Ce sont la Bible, les balles et le bœuf. En VO : Biblia, balas, buey. Autrement dit : les religieux évangéliques, les militaires, et les grands propriétaires terriens (les éleveurs de bœuf). C'est grâce aux BBB que Jair Bolsonaro est président. Ces trois forces ultra-conservatrices, qui ont des intérêts communs, se sont unies pour faire élire Bolsonaro, le premier militaire à accéder au pouvoir depuis la fin de la dictature en 1985. »
(source : franceinter.fr)

In Brazil, coronavirus crisis fuels new favela

"When Priscila Tomas da Silva's husband lost his job loading trucks because of coronavirus shutdown measures in Sao Paulo, they faced a stark choice: pay the rent, or feed their six children. So they built a shack in a new favela emerging on the city's northern outskirts, a symbol of the devastation the pandemic is causing in Brazil.The favela, in the Jardim Julieta neighborhood, has sprouted at an informal parking lot for semi-trucks.
(…) In fact, epidemics and plagues have been forcing Brazil's poor into favelas and other informal settlements throughout history, said Lino Teixeira, coordinator for urban policy at the Favela Observatory, a research and advocacy group. “The creation of favelas, going back to some of the very first ones, is linked to a series of urban epidemics, from yellow fever to the Spanish flu to smallpox to measles” he said.” (AFP - 31/07/2020)

Paulinho Paiakan: Amazon indigenous chief dies with coronavirus’

Paulinho Paiakan: Amazon indigenous chief dies with coronavirus’

“One of the best-known indigenous defenders of the Amazon rainforest has died with coronavirus in Brazil, where the disease continues its rapid spread (...) Paulinho Paiakan, chief of the Kayapó people, came to international attention in the 1980s in the fight against Belo Monte, one of the world's largest dams.He was around 65. Paiakan was one of the most important indigenous voices during Brazil's return to democracy in the 1980s, and helped lead the campaign for the creation of large indigenous reserves in the Amazon.He also fought to expel illegal miners and loggers from indigenous areas. But his image was stained in 1992, after a student accused him of rape, a case that had worldwide repercussions. His allies argued the claim was fabricated to tarnish Paiakan's reputation and to silence him. Reacting to his death on Wednesday at a hospital in Pará, the Brazilian Indigenous Peoples' Association (Apib) described Paiakan as a "father, leader and warrior" for indigenous peoples and the environment. Gert-Peter Bruch, founder of environmental group Planet Amazon, told AFP news agency: "He worked all his life to build worldwide alliances around indigenous peoples to save the Amazon. He was far ahead of his time. We've lost an extremely valuable guide.” (bbc.com / 2020-08)

Operation Condor & South American military dictatorships

“In 1975, six South American military dictatorships conspired to concoct a secret plan to eliminate their left-wing opponents. Not only would the intelligence services of Argentina, Bolivia, Brazil, Chile, Paraguay and Uruguay trade information with each other and kidnap, disappear and kill their own domestic foes, they would also cooperate in identifying and killing exiles from partner countries who had taken refuge elsewhere. By the time Operation Condor ended in the early 1980s, as many as 60,000 people may have been killed…” (lens.blogs.nytimes.com / Larry Rohter 2014/01)

room

105/200room

The roda is the circle in which capoeiristas may practice their art. (Portuguese lg)


La roda est le cercle dans lequel les capoeiristes peuvent pratiquer leur art.

What is a "room"? How to define it? How has the arrangement of rooms accompanied the history of architecture? With what uses, what types of occupation? From the boudoir to the genkan, from the study to the attic, from the gardens of Italian villas to the Chinese Siheyuan courtyards, how do rooms arrange more than just an idea of space? How have they evolved over time?... (to be completed)

Qu’est-ce qu’une pièce » ? Comment la définir ? Comment l’agencement des pièces a-t-il accompagné l’histoire de l’architecture ? Avec quels usages, quels types d’occupation ? Du boudoir au genkan, du cabinet d’études au grenier, des jardins des villas italiennes aux cours des Siheyuan chinoises, comment les pièces agencent-elles plus qu’une idée de l’espace ? Comment ont-elles évolué avec le temps ?... (à compléter)

inhabit

107/200inhabit

In Amazon rainforest (Venezuela, Brazil), the Yanomami people live under the roof of shabonos. (Yanomami lg)


Dans la forêt amazonienne (Venezuela, Brésil), les Yanomami vivent sous le toit des shabonos.

What is inhabiting ? How to define it? How have forms of housing and their quality played a major role in the well-being of populations? How has housing evolved? How should we think about inhabiting in today's world? What about the quality or shortage of housing? In what way does digital technology play a role in this area?... (to be completed)

Qu’est-ce qu’habiter, et ne pas habiter ? Comment les définir ? En quoi les formes de logement, leur qualité, ont-ils joué un rôle majeur dans le bien-être des populations ? Comment le logement a-t-il évolué ? Comment penser le logement dans le monde actuel ? Qu’en est–il de la qualité ou de la pénurie des logements ? En quoi le numérique tient-il un rôle en ce domaine ?... (à compléter)

family - Ivy Daure

Quand j’ai questionné individuellement Julia et Maria sur leurs utilisations des médicaments de la forêt lorsqu’elles vivaient au Brésil [les deux ont vécu de leurs enfance jusqu’à l’âge adulte au Brasil, une dans une ville du Sud et l’autre dans une ville du Nordeste], elles expliquent avoir très peu fait appel à ce type de traitement, seulement les moins élaborés autour du miel, citron, alcool, ail dans les cas de rhume ou angines. Depuis leurs venues en France, elles utilisent encore moins ces ressources dans le quotidien ou dans le traitement des petites affections pour elle ou leurs enfants. Ces constats nous amènent à l’hypothèse, déjà évoqué dans ce texte, que la médecine naturelle est avant tout basée sur une médecine familiale plus que familière, elle est soutenue par les transmissions orales, portées par le groupe social et culturel et encore plus spécifiquement par la famille. Loin du contexte familial l’exploration de cette ressource reste peu exploitée pour des raisons pratiques, difficulté à trouver les médicaments aisément, mais aussi pour des questions de soutient familio-culturel.

Ivy Daure

memory - Ivy Daure

Dans le sens de cette valorisation que gardent-ils de leurs médicaments de la forêt ? Que portent-ils de ce savoir médicinal dans leurs valises culturelles, identitaire dans ce voyage en sens inverse du nouveau monde vers le vieux continent ? Pour ma part, l’usage du miel et du citron est encore régulier pour lutter contre les maux de gorge des enfants, du thé à l’ail en cas de rhume. J’amène du Brésil du beurre de cacao, pour ces qualités cicatrisantes. De l’andirobe et copaíba, toujours dans l’armoire à pharmacie, mais je n’arrive pas à l’utiliser avec mes enfants par voie orale, les goûts amers sont restés gravés dans ma mémoire, je les utilise plutôt pour des massages en cas de douleurs articulaires.

Ivy Daure

import - Ivy Daure

Nombreux de ces médicaments cités sont d’usage courant dans les grandes villes du Brésil et pas seulement dans les campagnes ou par les populations forestières ou indigènes. Ils ont été importés en Europe, notamment en France, comme l’arnica, le citronnelle, l’aloe vera, la camomille, pas toujours utilisés de la même manière et peut-être pas avec les mêmes intentions médicinales, mais ils font partie du paysage. Certains comme l’andiroba et le capahu sont arrivés récemment encore peu connus en France depuis peu sur le marché et sont distribués comme des huiles essentielles pour des soins de corps, douches.

Ivy Daure

migration - Ivy Daure

Parmi les personnes que nous avons sollicitées, nombreuses d’entre elles ont des origines Européennes connues. Et nous constatons dans ces familles deux retours vers l’Europe, à savoir, la génération des 40/50 ans devenus eux-mêmes parents en Europe. Le retour des enfants s’est opéré. « La migration comporte deux temps, deux mouvements psychiques : d’une part, quitter, abandonner, perdre un espace familier, relationnel, affectif, et, d’autre part, concomitamment, se confronter à l’altérité radicale des porteurs d’une autre culture, aux codes, normes et valeurs nouveaux. Dès le départ, inexorablement, émerge la pensée du retour, proche ou lointain. Souvent espéré, il constitue une consolation ou une atténuation de la séparation. Il arrive que le renoncement, très tôt décrété, à tout retour soit une autre façon de résoudre la question. Cette aspiration au retour, parfois simple vœu, après des années, voire des décennies, semble soutenir les migrants face aux adversités » (Reveyrand-Coulon, 2011). Il n’est pas rare que dans certaines familles la migration soit un fait de générations, la migration des uns ouvre les possibilités aux migrations des autres de la même génération ou des générations à venir. « Du point de vue clinique, nous avons pu observer que dans les familles où l’histoire de la migration peut circuler comme une histoire familiale qui inscrit chacun dans une appartenance, les enfants se sentent moins enclins à faire un voyage de retour réparateur par rapport aux manques et aux blessures des parents, mais vivent le voyage au pays d’origine des parents comme une manière d’entretenir leur propre identité pluriculturelle. » (Daure et Reveyrand-Coulon , 2014) Le retour des enfants, ici petits-enfants ou arrière-petits-enfants, ne s’inscrit pas forcément comme un projet de retour au pays des aïeuls mais plutôt comme un projet personnel, soutenu consciemment ou inconsciemment pas la famille, comme une migration valorisante, un retour au continent des origines familiales. Peut-être alors que ce voyage a moins une valeur réparatrice qu’une valeur de reconnaissance de l’identité multiculturelle.

Ivy Daure

multicultural - Ivy Daure

Le Brésil est un pays multiculturel par excellence, un pays d’accueil plus qu’un pays de migration, la seule vaguelette migratoire qui a eu lieu pendant la dictature (1964- 1985) n’est pas comparable à d’autres grandes migrations de masse tel que l’Europe et même l’Amérique du Sud ont connu lors d’autres dictatures. Ce sont plutôt les migrations individuelles et familiales qui sont les plus fréquentes. Un accueil massif d’Européens et d’Africains déjà au XVIème siècle et plus récemment des Asiatiques dans les 1900 pour des raisons historiques que nous n’explorerons pas ici, font que le mélange de peuples entre indigènes autochtones, européens et africains forment les racines ethniques et culturelles du Brésil.

Ivy Daure

experience - Ivy Daure

Pour ma part, la majorité des plantes, herbes, arbres, noix, ici cités me sont familiers, mais je ne les ai pas forcément utilisés - j’en ai entendu parler très tôt dans mon enfance. Il n’était pas rare d’avoir une infusion dans le frigo ou bien en cas de maladie que mes parents fassent appel aux médicaments de la forêt pour nous soigner moi et mon frère. Andiroba et copaíba directement dans la gorge, une expérience terrible sur le plan gustatif mais efficace pour les inflammations de la gorge. L’infusion d’ail avec citron, miel et « cachaça » rhum, très performante contre les rhumes et la fièvre.

Ivy Daure

bark - Ivy Daure

Pour Erasto, 75 ans, la liste est longue, nous retenons « Casca de ipê roxo », donc l’écorce de l’arbre « Ipé-roxo » contient une substance nommé « beta-Iapachone » et de nombreux articles anglophone ont été écrits sur cette substance et ses qualités anti-infectieuses et anti-cancéreuses. Mais il ne l’a jamais utilisé personnellement. La Copaïba (Capahu) est utilisée par Erasto contre la diarrhée, il est aussi un très bon cicatrisant et s’utilise pour l’arthrose et les rhumatismes.

Ivy Daure

syncretism - Ivy Daure

Roger Bastide (1965) parle du syncrétisme religieux au Brésil, cette capacité du peuple brésilien à faire appel à des nombreux religions en utilisant les rites en fonction des besoins du moment, à croire qu’il s’agit d’une organisation liée au multiculturalisme inclusif, nous observons la même chose sur le plan médicale, Allopathie et médecine naturelle ensemble « pour aider », « pour favoriser » une logique additive, d’inclusion des ressources pour aller mieux.

Ivy Daure

transmission - Ivy Daure

Nous devons ajouter que la majorité des personnes qui se sont exprimés ont expliqué avoir eu connaissance des médicaments de la forêt par la famille ou les amis et que certains médicaments - peut-être les plus connus ou plus utilisés - sont présents dans le récit de plusieurs personnes. Avec les dires de Lúcia et les articles cités tel que le Journal « O Estado São Paulo » nous pouvons faire l’hypothèse qu’au Brésil l’utilisation des médicaments de la forêt est courante et fait partie d’une pratique partagée. Culturellement, mais ce qui évolue et devient plus intime, plus familier c’est l’utilisation de certains traitements et pas d’autres et nous pouvons l’attribuer à la transmission orale qui n’est pas forcément systématisée en savoir théorique mais liée aux pratiques quotidiennes.

Ivy Daure

ironwood - Ivy Daure

Le Jucá (CAESALPINIA LEIOSTACHYA), connu aussi comme « pau de ferro » bois de fer pour sa très grande solidité est utilisé par Nazaré pour la cicatrisation, excellent selon elle. Après une brève recherche sur le Jucá, il est utilisé dans les composantes pharmaceutiques pour ces qualités anti-inflammatoires, analgésiques, anti-microbiotica.

Ivy Daure

mastruz - Ivy Daure

Nazaré, 84 ans explique dans une vidéo que « mastruz », « cidreira » et « capim santo » sont des herbes qu’elle a déjà consommées avec un objectif de soin. C’était sa maman qui lui préparait les infusions des médicaments à elle et ses frères et sœurs. Elle a utilisé mastruz aussi nommé « simin contra » ou fausse ambroise, pour des problèmes de poumons, il y a plusieurs années en parallèle de son suivi médical et n’a plus jamais eu des problèmes. Le Mastruz fait partie des médicaments naturels reconnus, venues en pharmacie et remboursé au Brésil. (Folha de São Paulo)

Ivy Daure

grass - Ivy Daure

Hélène, 63 ans raconte elle aussi dans une petite vidéo avoir toujours vu sa maman utiliser des herbes médicinales certaines plantés dans le jardin familial. Hélène explique avoir incorporé cette pratique dans son quotidien. Elle dit utiliser régulièrement l’herbe Cidreira (Citronnelle), comme un calmant naturel. Le hortelanzinho (Poejo Menthe pulegium) pour des problèmes gastriques, douleurs digestives, une sorte de menthe. Babosa (Aloe Vera), très connue au Brésil et utilisée contre les calvities, Hélène l’a employé pour lutter contre un cancer en parallèle de son suivi médical, elle préparait une sorte de sirop avec la Babosa, du miel et du Cognac, le tout mixé. Pour Hélène, ces Herbes sont très importantes elle aime beaucoup faire usage dans son quotidien des médicaments de la forêt et en cite d’autres.

Ivy Daure

survey - Ivy Daure

J’ai réalisé auprès de mon entourage au Brésil à l’aide des moyens actuels de communication une petite enquête très informelle qui ne pourra en aucun cas être considérée comme scientifique. Pour interroger des éléments d’une transmission orale qui redonne une place à ces astuces de grand-mère. Une partie de mon entourage familial et amical que j’ai choisi de questionner à ce sujet est de la génération de grands-parents et arrière grand parents. Je n’ai pas voulu élargir les quelques questions à d’autres personnes, mon petit échantillon de huit personnes m’a semblé suffisant pour les objectifs de ce témoignage. Le hasard a fait qu’une partie du groupe se retrouve dans le Nord du Brésil et l’autre dans le Sud. L’évolution de mes réflexions a fait que j’ai souhaité vérifier comment ce savoir se transpose, se transporte, se transfère quand la génération des parents n’est plus au pays et a migré de l’Amérique du Sud vers l’Europe.

Ivy Daure